mercredi 15 février 2017

PATRICK EUDELINE ~ Le Petit Gars Qui Se Roulait Par terre [2016]


"Freddy a 17 ans au début des années 1960. Fils d'un ouvrier chez Citroën et d'une mère au foyer, son quotidien se limite aux sorties avec ses copains, aux petits travaux mal payés et aux combines. Lui et ses amis sont passionnés de rock, qui vient d'arriver en France. Entre fiction et réalité, Patrick Eudeline raconte cette époque et la première apparition de Johnny Hallyday à la télévision." 

Je ne l'ai pas encore lu, mais l'auteur, le titre, le dessin de couverture, le sujet : tout ça respire le chef-d'oeuvre !
JIMMY JIMI (Merci d'avance pour vos commentaires !)


13 commentaires:

yggdralivre a dit…

pour le coup ça sera sans moi...
il y a quelques années j'avais acheté un ouvrage regroupant ses chroniques, car un canard quelconque (un truc que je ne rangerais même plus dans les wc) l'avait comparé à Lester (que je ne connaissais alors qu'un tout petit petit peu en anglais) et je m'étais "chouette, un chef d'oeuvre"...
avec le recul des années, je me filerais des claques pour cette irruption d'espérance intempestive.

Keith Michards a dit…

Oui la couv est sympa !

Jimmy Jimi a dit…

On est toujours déçu quand on s'attend à ce que ça ressemble à... (Je me souviens de ma déception lorsque j'ai lu Brautigan pour la première fois, parce qu'on me l'avait vendu comme "le nouveau Salinger". Depuis, j'ai lu tous ses livres et je l'adore autant que le premier.) Lester a son style et Patrick le sien. C'est le premier rock-critic qui m'a marqué quand j'étais gamin. Depuis, j'ai fais sa première partie plusieurs fois, et c'est quelqu'un que j'aime vraiment beaucoup - en tant que critique, romancier, chanteur et musicien.

Jimmy Jimi a dit…

Hi Keith,
J'ai aimé ses autres romans et j'attends beaucoup de celui-ci...

Zocalo a dit…

Ca tombe bien, je viens de finir un bouquin. L'éditeur de Patrick Eudeline est Steinkis. On précise toujours l'éditeur dans les émissions littéraires. J'espère que ce sera facile à trouver.

yggdralivre a dit…

Je comprends ce que tu veux dire JJ, mais j'ai déjà tenté plusieurs fois son approche et ça ne passe pas. Je ne dis pas que c'est mauvais ou forcément "moins bon que", juste je ne parviens pas à saisir l'humour, le recul dans son personnage.

Arewenotmen? a dit…

"Je ne l'ai pas encore lu, mais l'auteur, le titre, le dessin de couverture, le sujet : tout ça respire le chef-d'oeuvre !"
Attention Jimmy, tu frôles le syndrome de Télérama vis-à-vis de Woody Allen ! :-)

Audrey Songeval a dit…

Je dois avouer que je ne supporte pas Eudeline. Déjà être pseudo Rock critic depuis 30 ans et ne pas avoir dû écouter une seule nouveauté en 20 ans ou plus, ç a en dit long... Et son côté "j'ai tout vu; moi je sais et pas les autres", plus son style qui n'a pas dû bouger en 30 ans... Comment dire. C'est pour moi un vrai réac du rock. Tout ce que je déteste.
Un peu brutal... mais là, moi non plus, ce sera sans moi. Je préfère Woody Allen qui s'est bonifié avec l'âge, lui au moins...

Phil Free a dit…

Je suis assez d'accord avec Mlle Songeval. J'ai toujours perçu une sorte de complexe de supériorité qui émanait de Patrick Eudeline en lisant ses critiques... Un sentiment assez désagréable.
Du coup un jour, je suis allé l'écouter sur youtube...
Je connaissais bien sûr sa période Asphalt Jungle, mais pas ce qu'il avait fait depuis. Et là, quelle déception... Une pseudo chanson française dont même France Inter ne voudrait pas (et pourtant...).
J'ai trouvé ça vraiment très mauvais.
Après, je ne connais pas le bonhomme... Il est peut être charmant ou touchant dans l'intimité.
Je suis quand même curieux de savoir ce que tu as pensé du bouquin, le sujet est intéressant et il y a matière...

Jimmy Jimi a dit…

Je savais que je m'exposais à des retours un peu violents. Quand j'ai posté ses albums sur Le Club des Mangeurs de Disques, j'ai été poursuivi toute une semaine par des "haters". Comme souvent avec les fortes personnalités, Patrick compte autant d'adorateurs que de détracteurs...

Audrey,
Pourquoi "pseudo" rock-critic? Patrick a écrit pour Best, Actuel, Nova, Rock & Folk, je ne crois pas qu'il soit "pseudo"... Nous avons dix ans d'écart tous les deux et il a commencé à écrire pour Best quand je commençais à le lire, c'était en 74. Et, contrairement, à ce que tu écris, il écoute des nouveautés, mais comme il ne trouve plus grand chose qui le passionne, il a décidé de cesser de chroniquer les dernières parutions pour se consacrer à ce qu'il aime. Je pense que c'est respectable. C'est vrai qu'il a un côté "monsieur je sais tout", mais comme il en connait effectivement beaucoup en ce qui concerne la musique (et pas mal du reste aussi : c'est l'un des plus cultivés que j'ai pu rencontrer dans ce milieu), on peut sans doute lui pardonner! Quand à son style, lorsqu'on a trouvé sa voie, pourquoi en changer? Est-ce que Proust a souvent changé de style? Patrick n'a absolument rien d'un réac, il se tient très au courant, mais il me semble plutôt sain qu'il n'essaye pas d'aimer la mode du jour pour jouer les gars dans le coup. Je le connais depuis longtemps puisqu'il habitait à deux pas de mon collège et que nous fréquentions le même disquaire. Nous nous sommes pas mal côtoyé à une époque, je l'ai suivi en Angleterre pour son premier concert londonien (il jouait alors avec Mona de Kas Product), avec mes potes, nous avons assuré sa première partie à Paris et dans le Nord - et il a même brûlé les draps et la moquette de ma chambre d'ami!

Hi Phil,
Je ne sais pas ce que c'est que la pseudo (encore!) chanson française jouée sur France Inter, mais je sais qu'on ne juge pas d'un album en quelques clics sur Youtube. J'ai suivi toute la genèse de son premier album, mélange de "blues gothique", de "valse décadente", de "chanson réaliste" et de "production spectorienne" (sauf qu'il avait un budget de 17 euros!). Sa voix est certes très bleue, mais quelle passion, quel travail d'orchestration et quels textes! Quand au bouquin, je sais que vais l'aimer comme j'ai aimé les autres romans.

Zocalo a dit…

Diantre ! Une polémique. Ca me donne encore plus envie de le lire pour me faire ma propre opinion.

yggdralivre a dit…

@JJ : oui, mais là il s'agit clairement de deux affects différents. Je veux dire tu as un vécu avec le mec, tu l'as entendu parler dans un cadre intime et intimiste, tu as un rapport à la musique (en terme de découverte musicale, de culture, d'expérience musicale et même de voyage à Londres) singulier et particulier avec lui.
en gros tu le connais derrière la carapace médiatique qu'il s'est forgé et qu'on lui a forgé depuis des années.
Tu as sûrement raison, il doit être sympa et cultivé, mais il peut être difficile de le percevoir si on a pas ce vécu.

Après, pour l'apprécier je conseille de se fader Manoeuvre parler de rock en conférence dans un bar... ça permet de relativiser :)

Anonyme a dit…

Bien, je ne rentre pas dans le débat mais le livre a l'air pas mal, Jimmy !!!

Dans un autre registre, as-tu des disques d'Alain Kan ??

Merci !!

Alex