lundi 6 février 2017

RAMONES ~ Rocket To Russia [D.R.] [1977]


La récente réédition du fameux premier Ramones donne un statut culte à cet album, qui serait ainsi le plus grand de tous les disques punks (dixit le magazine Rolling Stones). Or, même si cette dimension parait incontestable, il est curieux qu’elle occulte la seule véritable question rock’n'rollienne qui mérite à ce jour d’être posée. Oubliez les dilemmes "Beatles ou Stones ?" ; "Macca ou Lennon (et Harrisson, c’est du poulet ?)?"; "Blur ou Oasis ?" ; "Johnny, Eddy ou Dick ?". Non, la seule question véritablement rock’n'roll qui vaille d’être posée et qui d’ailleurs, ô grand malheur et damnation, n’a toujours pas trouvé de véritable réponse (d’où l’absolue urgence de la replacer aux devants de tous les débats un minimum sérieux auquel il est notre devoir de participer), donc cette fameuse question (j’espère que vous suivez, mais je sais que votre pratique de l’Everett est tel qu’on ne peut plus vous égarer (d’ailleurs, je sens que l’influence dudit Everett plane sur ces multiples parenthèses (peut-être parce que son fantôme frétille déjà d’impatience d’y répondre)) est la suivante : le meilleur album des Ramones est-il Leave home , Rocket to Russia ou Road to ruin ? Après ça, on peut toujours courir pour relever le niveau rock’n'roll du machin. Parce qu’aussi bon/grandiose/exceptionnel (à vous de choisir) que fut leur premier opus, ils le surpassèrent à notre plus grand plaisir à ces trois reprises et que, par conséquent, il conviendra de ce fait de réviser ledit classement des disques punks dans la foulée pour rétablir cette vérité qui est que les Ramones ont écrit quatre des plus grands disques punk de tous les temps. CQFD. Point barre. Hallelujah ! Donc, on recrache son chewing-gum, on retire son nez du tube de colle, et on est prié d’y répondre fissa pour faire valoir ses arguments. En tout cas, pour ma part, voici ma tentative bien entendu hautement critiquable, mais totalement assumée avec ma copine Batte de base-ball. J’entends une voix qui ose me contredire ? Viens donc par là que je te cause ! Bing ! Bang ! Paf ! Pouf ! Suivant !
Audrey SONGEVAL (Merci d'avance pour vos commentaires !)


01 - Cretin Hop
02 - Rockaway Beach
03 - Here Today, Gone Tomorrow
04 - Locket Love
05 - I Don't Care
06 - Sheena Is A Punk Rocker
07 - We're A Happy Family
08 - Teenage Lobotomy
09 - Do You Wanna Dance
10 - I Wanna Be Well
11 - I Can't Give You Anything
12 - Ramona
13 - Surfin' Bird
14 - Why Is It Always This Way
15 - Needles & Pins [Early Version - Bonus Track]
16 - Slug [Demo - Bonus Track]
17 - It's A Long Way Back To Germany [U.K. B-Side - Bonus Track]
18 - I Don't Care [Single Version - Bonus Track]
19 - Sheena Is A Punk Rocker [Single Version - Bonus Track]
MP3 (320 kbps) + artwork


32 commentaires:

Jimmy Jimi a dit…

Hello Audrey,
Je sais que de nombreux fans préfèrent "Leave Home", "Rocket to Russia" ou "Road to ruin" et que certains vicieux (que je peux comprendre) vont jusqu'à citer "End of the century", mais, moi, je suis un irréductible romantique, et si le premier baiser n'est pas le meilleur, il en reste tout de même le premier. Et "blitzkrieg bop" demeure ma drogue favorite pour débuter une journée...

Everett W. Gilles a dit…

Hmmmm Rocket To Russia, sans hésitation :
Parce que c'est le premier que j'ai acheté mais aussi ... parce que c'est le meilleur !

(A toutes les autres questions mes réponses seront Davies et Wilson)


Audrey, si je peux me permettre, je sens ton style habituellement fluide et imagé prendre une sale tournure. J'espère que c'est momentané.
Sinon ben ... tant pis

charlu a dit…

C'est qui le grand con à gauche ?? ;D

Jimmy Jimi a dit…

Hi Charlu,
"Le grand con à gauche", c'est Joey Ramone, lequel doit son pseudo à un certain Paul Ramon que tu devrais connaître...

Everett W. Gilles a dit…

@JJ : arffff faut pas lui répondre à Charlu, c'est de la provoc gratuite !!
Il m'a fait le coup chez lui y a quelques jours ... il va finir par écouter et trouver ça bien mais il l'avouera jamais !
@Cha : et la blonde dans les bras du grand con c'est Iggy Pop.
Ah merde il m'a eu aussi, j'voulais pas pourtant ...

Keith Michards a dit…

Hey miss Audrey, qu'est-ce tu vas t'emmerder à désigner le meilleur Ramones ?!?!? Ils sont tous meilleurs !!!
Suffit juste de prendre la discographie dans sa globalité et se laisser porter au gré de ses humeurs, piocher dans les titres punky à donf et ceux plus rock "traditionnels".
Grosso modo, y'a pas grand chose à jeter !
Et votez Bayrou !!!!! :-D

Audrey Songeval a dit…

@Jimmy: si on parle uniquement de morceaux, alors je pense que le premier a certainement la crème. Oui, Blitzkrieg Bop et quelques autres sont hors catégories.
Pour End of Century, dommage que Spector est un peu tout gâché car on peut le mettre dans leurs grands albums.

@Everett: J'ai pas mal réécouté les 4 avant de faire le texte. Et je t'avoue que plus je les écoutais et plus le choix était dur (Leave Home parce qque c'est celui que j'aile plus eu plaisir à réecouter parce que c'était celui que je connaissais le moins et Road to ruin parce que j'aime sa variété de style et le fait qu'il n'y a pas de reprises alors que Rocket to Russia en comporte justement deux et que je préfère du Ramones "original" pour le coup)), mais je suis restée sur ma première intention.
Pour mon style, oui, un relâchement manifeste qui vient de je sais pas où... J'espère me reprendre.

@Keith: C'est effectivement pas parce qu'on a commencé très fort comme eux que le reste est négligeable et, comme toi, je suis pas sectaire question style les concernant. J'ai pas écouté leur dernier mais je crois qu'il était pas mal.

Une autre question à la con: quel est votre second meilleur album des Ramones du coup?
Moi, je mettrais Road to Ruin.

RanxZeVox a dit…

Difficile de les départager ces trois là. Leave home est le plus frais, il passe nickel du début à la fin. C'est celui qui m'a fait aimer les Ramones. Rocket to Russia est un classique du Rock (peut être un peu trop entendu par moment). Et Road to ruin à les sommets les plus hauts, j'adore son gros son et il est varié. C'est le Ramones idéal pour passer en soirée ou mettre à fond dans l'auto-radio. Et ils font Needles and pins dessus.
J'aime aussi beaucoup Acid Eaters, le choix des reprises est mortel et les versions sont parfaites.
Hugo

Jimmy Jimi a dit…

Audrey,
Quand on aime Spector, ce qui est mon cas, on ne peut pas dire qu'il ai tout gâché. Il fait du Spector et c'est ce que le groupe (enfin, surtout Joey) voulait.
Pour le reste, je mets tout ça a égalité!

Arewenotmen? a dit…

Lequel est le meilleur ?! Ben tous puisqu'il s'agit de la même code et donc d'un seul et même album mais qu'on s'en fout parce qu'on en redemanderait jusqu'à la.fin des temps !

Arewenotmen? a dit…

Tout gâché Spector ?!? Tout compris oui !

Arewenotmen? a dit…

La même chose ? A peu de chose près, ouais, on va pas finasser sur les détails ! Les premiers disques de Motorhead c'est pareil et c'est tout aussi jouissif !

Arewenotmen? a dit…

Pour revenir sur cette grande réussite qu'est à mon avis "End of the century", je crois que Spector n'aura fait "que" mettre en lumière un peu plus cet autre visage des Ramones, dont le génie aura consisté à combiner la hargne punk à ce côté "surf" si typiquement américain, qui transparait dans les disques antérieurs. Aucune trahison donc, mais au contraire une profonde compréhension de la personnalité de ce groupe.



Bastien Etienne a dit…

Rocket To Russia pour moi aussi et sans hésiter ! En 2011 j'ai découvert le punk grâce au magnifiques coffrets Collectorama fait par les inrocks. mais la révélation a opéré sur Rocket To Russia. C'est là que j'ai compris l'esprit fondamental du punk grâce à la guitar régressives de Johnny Ramones et à ces mecs "Born To Lose" comme dirait Johnny Thunder.

RanxZeVox a dit…

@Audrey : Il y a une reprise sur Road to ruin, Needles & Pins composée par l'homme caché derrière Phil Spector, le véritable ingénieur du son du Wall of sound : Jack Nitzsche (que Willy DeVille ressuscitera pour ses premiers albums) et Sonny Bono (Mr Cher). Leur version est peut être la meilleure de toutes.

Everett W. Gilles a dit…

Ah je suis bien d'accord, étonnamment la voix de Joey et la guitare acoustique font de ce mariage du lapin et de la carpe (a-priori...) une incroyable réussite.
Y rajouter ne serait-ce que She's The One et Sedated fait monter Road To Ruin allègrement sur le podium.

Anonyme a dit…

Quelle question! Evidement c'est Rocket To Russia! Et deja la pochette....

Mais de pretendre que trois des quatres meilleurs albums de Punk sont des Ramones...pffff... decidement Audrey n'apprecie et ne connait pas assez le punk pour dire une telle betise...franchement...

Jimmy Jimi a dit…

Hello l'anonyme (est-ce si difficile de signer d'un pseudo?),
Et si, éventuellement, la bêtise était de tout prendre au pied de la lettre ou de ne pas savoir lire entre les lignes?

Jimmy Jimi a dit…

Hi Ranxzevox,
Je pense qu'on peut vanter les mérites des merveilleux Nitzsche et Bono sans sous estimer le travail de Spector...
J'aime beaucoup les Ramones, mais je n'irais sans doute pas jusqu'à prétendre que leur version de "Needles & pins" (une des chansons les plus magnifiques parmi les extraordinaires!) est supérieure à celle de Jackie DeShannon ou à celle des Searchers. (Et quid de la version française de Petula?!)

Audrey Songeval a dit…

Hey, M Anonyme, si tu ne comprends pas le second degré... ^-^ C'est juste une pique (ou un raisonnement par l'absurde) adressé au magazine Rolling Stones (avec d'ailleurs une liste des 40 meilleurs albums punks très pertinente au demeurant qui ne se cantonne pas à l'âge d'or des 70's, si tu la connais, tu me diras) et une pique aussi à tous les autres qui ne parlent du groupe qu'à travers ce premier album.

Pour revenir à Spector, j'aime bien l'album, mais je pense pas que cela viennent forcément de Spector. D'ailleurs, Jimmy, cette production de Spector était l'un des grands regrets du groupe qui aurait même souhaité ressortir le disque sans cette production.
Moi, je trouve qu'elle sonne "vieille", tout comme celle du Cohen. Tout n'est pas à jeter mais on est loin de you've lost that lovin' feelin' ou de Be my Baby qui eux sonnent résolument frais et pertinent. Donne-moi un titre du Ramones où ce soit de ce niveau...

Moi, ce n'est pas infamant de dire qu'un artiste qu'on a aimé ait pu se tromper, cela ne le rend que plus humain. Et Spector a produit ici un disque bancale que même les Ramones ont plus ou moins désavoué. Si la question est de dire que le disque aurait pu être plus fort sans la production de Spector, je dirais pour ma part sans doute. C'est vrai, quoi! Des violons produits comme ça, y a que lui qui devait trouver ça grandiose. Y a plein de disque de l'époque et d'avant où ils sonnent mieux qu'ici.
Mais bon, ce côté à côté de la plaque fait pour moi partie du charme unique de End of Century, un disque à ranger dans la catégorie "un peu malade" ou schizophrénique. Je dirai que leur discographie, sans lui, aurait sans doute été trop monolithique.

Bref, tout ça pour dire que ça vaut le coup de parler d'eux au-delà de ce premier album. Oui, il faut parler de ces 3 là et de End of Century et certainement du reste qui a continué à produire quelques merveilles.

Audrey Songeval a dit…

AU fait, Jimmy, tu n'a spas répondu. Si ton favori est le premier, alors, ton second préféré, c'est le quel? ^-^

En fait, Rocket to Russia a ce côté presque agaçant de trop incontournable. C'est ce qui m'a fait assez longtemps hésité sur mon choix. Je rejoins Ranx là-dessus.
L'album jocker du groupe est, je trouve, "Leave Home" que j'ai un peu redécouvert à cette occasion. Comme l'a dit Ranx un fois de plus, j'aime moi aussi sa fraîcheur.

Jimmy Jimi a dit…

Ce ne sont peut-être pas mes préférés dans tout ce que Spector a produit, mais, moi, j'adore ce Ramones comme le Cohen.
Si, j'ai répondu, j'ai écris que je l'ai plaçais ex æquo!

Audrey Songeval a dit…

Le Cohen a de superbes chansons. Je l'aime bien aussi. Mais parfois cette production spectorienne me parait bizarre, surtout la batterie. L'avantage avec Cohen, c'est que ces disques d'après seront tellement mal produits avec le son "Bontempi" à deux sous, qu'il a gagné en lustre rétroactivement! ^-^

Et, non, tu n'avais pas répondu... Tu avais juste dit que tu préférais leur premier baiser.

Jimmy Jimi a dit…

Relis le neuvième commentaire en partant du début.
Je fais un copier/coller : "Pour le reste, je mets tout ça a égalité!"
Non mais!

yggdralivre a dit…

nope !
la question c'est surtout de savoir pourquoi ce disque a disparu de mes étagères ???? !!!
je lis l'article d'Audrey, je me dis "ha oui ! tiens, mettons ça" et pouf, plus là... sacrilège.

sinon, pour une fois je ne vais pas rebondir sur quel album est le meilleur etc, parce que faut que je trouve autre chose à écouter ^^

Anonyme a dit…

Ha, loin de moi la guerre des anciens et des modernes, mais c'est bien une idée de jeune que de vouloir classer les albums des RAMONES.
Pour ma part, je me souviens très bien de la découverte du premier à sa sortie française (mon album de cœur)qui partageait ma platine à égalité avec le premier album des Clash. Dès les premières mesures, frissons et levée des poils des avant bras, musique pour le corps en plus de la tête (des oreilles). Et puis ils sont devenus une sorte d'évidence récurrente, j'ai écouté les albums au fur et à mesure de leurs sorties et basta... rien à jeter.
Des compagnons de vie je vous dis, de l’énergie pure bien avant le Red Bull !
Gil

Olivier B a dit…

Bon, je vais le faire lyncher. Je m'ennuie avec les Ramones, à de rares exceptions près. Des grands avec qui je m'ennuie, il n'y en a pas beaucoup, Springsteen aussi dans un autre registre. Pourquoi ? J'en sais rien. J'arrive pas à différencier les morceaux, je trouve ça plat ... La comparaison avec Motörhead, je comprend pas ... bon, insistez pas je vais écouter celui-ci, j'ai le sentiment de passer à côté de quelque chose, on sait jamais. Pour Springsteen, je crois que c'est foutu ...

Audrey Songeval a dit…

@Gil: Pourtant, je suppose que certains de leurs disques reviennent plus souvent. Mais moi, j'ai écouté effectivement le groupe plus tard. Je crois que le premier morceau que j'ai entendu d'eux devait être I wanna live.

@Olivier B: Pourtant avec les Ramones, c'est assez simples. Si tu entends "one, two, three, four", c'est que le morceaux a changé ^-^
En fait, on a tendance à voir l'écriture du groupe comme quelque chose de très basique alors qu'elle est bien plus raffinée que ce qu'elle parait superficiellement. D'abord, tu verras qu'il y a souvent des chœurs et que, loin de l'archétype simplicite/efficacité et virilité punk, on a parfois quelque chose de plus féminin...
Essaie d'écouter en boucle I wanna be sedated, tu verras que ce n'a pas donné à tout le monde d'écrire une aussi bonne chanson. Ou compare Chinese Rock façon Ramones et façon Johnny Thunders...

Par contre pour Springsteen, il couvre des registres quand même assez variés, entre Nebraska et Born to Run ou The River, ça balaie quand même bien la musique US.

Phil Free a dit…

J'ai longtemps pensé qu'ils étaient anglais, tellement ils avaient de sales trognes... Mais ça ne m'empêchait pas d'apprécier la zik.
Et puis rien que pour le magnifique hommage rendu par Lemmy et sa bande "R.A.M.O.N.E.S", il fallait que ce groupe existe !

olivier B a dit…

@ Audrey Songeval: Bon, ça ne sera pas pour ce coup ci ... effectivement "I Wanna be sedated" est une très bonne chanson, je l'avais découverte sur la BO du film "Times Square". Mais non pour le reste toujours rien ne se passe ...

Anonyme a dit…

En ces temps de fin des 70's peu de français accordèrent une grande importance à ce groupe de crasseux venu du Bronx et jouant un rock primaire et sans grand talent, hormis celui de ce battre après leur concert. Pourtant, rien qu'a voir nos étudiants d'aujourd'hui à la sortie des écoles, on se dit que les Ramones ne sont pas très loin...
Le disque qui marqua vraiment les consciences à cette époque, concernant les Ramones, sera ni le premier et ni "Road To Ruin" (que j'achetais d'occasion à sa sortie en 1978) mais bien le grand album LIVE d'un groupe qui était capable d'enchainer les chansons plus vite que son hombre... On savait tous à l'époque que ce fameux concert Angais du Rainbow Theatre, London, December 31st de 1977 avait été filmé mais il faudra attendre le nouveau sicle pour en découvrir seulement 20 minutes. 20 petites minutes d'osmose et d'enchantement. Je vous invite à visionner ce moment de grâce (DVD "It's Alive 1974-1996").

Anonyme a dit…

Ah oui, j'oubliais un petit lien pour vous donnez une idée de l'objet: https://www.discogs.com/Ramones-Its-Alive-1974-1996/master/492914

Et les images pour les plus curieux: https://www.youtube.com/watch?v=jTXmd1EfvRw

Enjoy!
Fred