lundi 28 décembre 2015

VARIOUS ARTISTS ~ Le Rock D'Ailleurs Volume 3 : Argentina [HMC. 2015] Par Zocalo


S'il n'y avait ce fichu Brésil, même pas foutu de parler espagnol, l'Argentine serait le plus grand pays d'Amérique latine. Par sa superficie d'abord, mais aussi par la haute opinion que les argentins ont d'eux mêmes. En quelque sorte, l'Argentine, c'est un peu la Suisse de l'Amérique latine. En plus grand. Soixante-dix fois plus grand même. Par exemple, savez-vous comment les argentins désignent le rock produit chez eux ? Ils le nomment "rock nacional". Jamais, ils n'auraient laissé cet adjectif à un autre pays du continent. Le rock d'ailleurs se dénomme donc "rock chileno", rock uruguayo" ou "rock mexicano", mais le "rock nacional", c'est celui qui est fait en Argentine. Pourtant, l'histoire du rock en Argentine n'est pas un long Rio Negro tranquille. Les nombreuses dictatures qui jalonnent l'histoire du pays auront été autant de passages à vide pour cette musique. Si la dictature du Général Ongania a eu peu d'influence sur le "rocanrol", alors à l'état de balbutiement, celle du Général Videla en revanche, aura des conséquences dramatiques. Menacés de mort, les intellectuels et les musiciens s'exilent aux Etats-Unis et en Espagne. Est-ce pour cela qu'aucun musicien de rock argentin n'accèdera à une notoriété internationale ? Peut-être. Si Carlos Gardel, Mercedes Sosa et Atahualpa Yupanqui sont célèbres dans le monde entier, si le jazz a son Gato Barbieri, je vous mets au défi de faire citer spontanément un seul groupe de rock argentin par vos amis. Les mieux informés ou les plus curieux citeront peut-être Arco Iris ou Attaque 77, et on leur rappelera gentiment que Gotan Project est un groupe français. Remarquez que l'inverse est vrai aussi. Quand je demande à un latino-américain s'il connaît un groupe de rock français, on me répond Ange et Rita Mitsouko. Téléphone, Noir Désir et Trust sont totalement inconnus ! En Argentine, en revanche, les musiciens qui figurent sur ce florilège sont les plus célèbres de la scène rock nationale. Comme d'habitude, le premier et le dernier morceaux n'ont aucun rapport avec la pampa. Quoique...
ZOCALO (Merci d'avance pour vos commentaires !)


01 - Intro
02 - Andres Ciro - Banda de Garage
03 - Attaque 77 - Memoria
04 - Los Fabulosos Cadillacs - El Matador
05 - Los Gatos - La Chica Del Paraguas
06 - Arco Iris - Es Nuestra Libertad
07 - Sui Generis - El Tuerto Y Los Ciegos
08 - Crucis - Todo Tiempo Posible
09 - Gustavo Cerati - Pulsar
10 - Virus - Luna De Miel En La Mano
11 - Litto Nebbia Y Los Musicos Del Centro - Tierra Viento y Fuego
12 - Bersuit Vergarabat - Inundacion
13 - Fito Páez - Cadaver Exquisito
14 - Los Abuelos de la Nada - Cosas Mías
15 - Nito Mestre - Tema de Goro
16 - Serú Girán - No Llores Por Mí, Argentina
17 - Soda Stereo - Cuando Pase El Temblor
18 - Patricio Rey y Sus Redonditos de Ricota - Mariposa Pontiac - Rock Del Pais
19 - Érica García - Quiero Llenarme de Ti
20 - David Lebón - Oye, Mira, Ve
21 - Charly García - Fanky
22 - Los Caballeros De La Quema - Patri
23 - Outro
MP3 (Various bitrate) + cover
Le rock d'ailleurs avec BM203


16 commentaires:

yggdralivre a dit…

haaa un détour par l'Argentine (et ça nous changera du foot) pour commencer l'année, en voilà une idée originale !
comme je ne connais aucun des artistes, ça sent la plongée de découverte sans bouteilles.

Merci à Zocalo et welcome back JJ !

Keith Michards a dit…

Je charge sans hésiter.
Et j'ajouterai même que la patrie de Maradona et Messi est un formidable creuset pour le heavy metal. À commencer par le groupe La Renga qui fait figure de légende sur ses terres et remplit autant de stades en un mois que notre Jojo national durant toute sa carrière. Au même titre que Metallica et U2, il est un des rares groupes a avoir donné des concerts sur une scène circulaire posée au milieu de la foule. Les Stones et KISS n'ont pas testé la formule !!!
Citons aussi Almafuerte, Rata Blanca, Riff, Tren Loco… et plein d'autres !
Hasta luego, amigo… et je confirme : je ne suis pas un robot !

furgoner a dit…

enhorabuena, viva argentina

gracias por poner musica de mi pais

saludos

Anonyme a dit…

Hola Furgoner. Con mucho gusto, el rock de tu pais es muy diferente de los otros paises latino americanos, y me gusto mucho investigarlo.

Salut Yggdralivre, nous continuons notre tour du monde. Si tu as des archives d'un pays particulier, n'hésite pas à en faire une compile, toi aussi.

Kenavo Keith, comme tu l'as constaté, pas de metal dans cette compile. Pourtant, j'avais des morceaux de Riff, mais je ne les ai pas retenus. J'adorerais que tu nous fasses une compile de metal argentin un de ces jours.

Zocalo

Everett W. Gilles a dit…

Yo !
Nous en France on est les meilleurs et on déteste tout le monde, on ne connaîtra donc jamais le délice d'avoir UN ennemi juré et réciproque, comme nos amis argentins et brésiliens ...
A part ça pas de trace ici de Calamaro ? Ou alors peut-être chez Los Abuelos, suis pas assez connaisseur.
Je charge avec plaisir anticipé. (J'aurais sans doute pas fait pareil pour une compile brésilienne ...)
Thanx Z !

furgoner a dit…

hay un gran faltante y genio y precursor del rock en castellano y argentino que es Luis alberto Spinetta y con el todas las bandas en que participo, Almendra, Pescado rabioso, Invisible, Spinetta jade, su etapa solista, investiguelo es un excelente

un grande del blues, Pappo

un grande de la fusion rock y folklore tradicional Leon Gieco

saludos
seguire visitandolos

Anonyme a dit…

Si, lo se. Tengo gravaciones de Spinetta, de Pescado rabioso y otros, pero tuve que eligir 21 canciones, no mas. Y de Pappo tambien, pero lo que tengo no me parece lo mejor de este musico de blues. Si tienes buenos enlaces (links) para esos musicos, gracias por mandarlos aqui en el blog.

Hasta luego Furgoner.

Zocalo

furgoner a dit…

lo mejor de pappo es la primera epoca
volumen 1, 2 3, 4

el pappo de los noventa toca mejor pero no es el pappo existencialista,
hay que conocer la historia de pappo para entender a su musica, amigo de todos
guitarrista que le enseño casualemten a spinetta a tocar

http://discografiadebandas.blogspot.com.ar/2015/01/pappos-blues.html

saludos

Anonyme a dit…

Hey Everett ! Pas d'ennemi héréditaire la France ? Tiens, ça me donne envie de faire une compile de rock anglais...

Dans mon idée, Andres Calamaro est plus un chanteur de charme qu'un rocker, mais j'ai sans doute tort. J'ai eu le même dilemme avec Bersuit Vergarabat (pas assez rock ? Trop variété ?) qui lui figure dans la compile. Il n'est même pas dans le morceau des Abuelos de la Nada, enregistré alors qu'il était déjà parti. On dira qu'il y a de l'arbitraire dans toute compile...

Zocalo

Jimmy Jimi a dit…

Hello Zocalo,
Merci, une nouvelle fois, de parfaire notre culture. J'ai découvert (et adoré) le tango via Borgès, il était temps que je me mette au rock. Ce que je connaissais de plus approchant était un groupe d'exilés Chiliens nommé Corazon Rebelde (très porté sur The Clash).

Keith Michards a dit…

@ Zocalo
Je vais essayer de préparer une compile sur le metal argentin. Rendez-vous en 2016 !!!

Anonyme a dit…

Heureux de ton retour Jimmy. Tu me donnes envie de lire Borgès. Pour moi qui ne suis pas très branché poésie, que me conseilles-tu pour commencer ?

Zocalo

yggdralivre a dit…

pour le tout du monde, j'aime l'idée (et je l'écoute avec plaisir) mais ça dépasse mes compétences.

pour les paroles et les commentaires j'ai obtenu 1 au bac en espagnol ce qui donne le niveau de ma compréhension

pour la musique, c'est une plongée assez éclectique, j'ai eu du mal avec certains titres et j'en ai bien aimé d'autres -ce qui n'est pas un avis très original nous ne conviendront ^^ - il faudra que je réécoute tout ça avec un peu plus de recul (parce que là, je pense que je cherchais une forme de cohérence qui, par définition, est absente de ce type d'approche)
mais globalement j'en ressort dépaysé et curieux ! (et toujours étonné d'écouter à quel point le rock (au sens large) possède des formes récurrentes.

concernant Borgès, perso je conseille souvent le recueil "aleph" pour débuter.

Arewenotmen? a dit…

LEMMY EST MORT !!! Alors, si c'était possible pour lui, qu'en sera t'il de nous ?

nestor b a dit…

Merci Zocalo pour cette compile où je découvre tout ! Très sympa ce voyage ! On a beau savoir que le Rock n'a pas de frontières, cette incursion sud-américaine prouve quand même que les cultures musicales peuvent être bien différentes d'un pays à l'autre, même si les influences se croisent et se nourrissent entre elles. Quant à la langue, elle donne une vision et une approche du style tellement moins habituelle (au contraire de l'omniprésence anglo-saxone), que le dépaysement est total. Muchas Gracias y Hasta la vista !

Ps: Arff, manque quand même ce grand artiste Florentino Pagnito !

habanero06 a dit…

Le morceau ''De musica ligera'' de Soda Stereo et...tout est dit sur la classe et l'efficacité du rock argentin (pour info, les Brésiliens utilisent aussi le terme ''Rock nacional'' pour le Rock brésilien. Dont je recommande hautement les légendaires Legião Urbana et Titâs)