jeudi 12 janvier 2017

MARC SEBERG ~ 83 [1983]


Grand fan de Marquis de Sade, je m'étais précipité sur ce premier album de Marc Seberg, dans lequel on retrouvait Anzia et Philippe Pascal, et je n'avais pas été déçu (cela viendrait plus tard, quand le groupe, cherchant à élargir son audience (il faut bien vivre, ma petite dame) aura une fâcheuse tendance à se simplemindiser toujours davantage de disque en disque). Ceux qui aimaient leur rock tendu comme un fil de funambule au-dessus de la nuit ne pouvaient être que conquis par ce premier jet splendide. On a beau dire, l'âge et l'époque comptent. J'étais encore un peu jeune pour le punk, mais il était hors de question que je loupe cette nouvelle vague : j'allais enfin pouvoir vivre une expérience en direct - et c'était un beau moment car les groupes d'ici se montraient souvent à la hauteur de leurs confrères anglo-saxons. Le blues sera remplacé par des influences plus européennes, plus romantiques, pour une autre façon de magnifiquement broyer du noir ! Certains prétendent que cette musique a beaucoup vieilli ; personnellement, je pense qu'elle est si intense qu'elle réclame un investissement total que nous ne sommes peut-être plus prêts à lui offrir.
Jimmy JIMI (Merci d'avance pour vos commentaires !)


01 - Jour Après Jour
02 - Surabaya Johnny
03 - Personalities
04 - Sylvie
05 - Don't Fall
06 - Sans Mémoire
07 - No Way
08 - Tricks Of Mind
09 - Strikes
10 - The Shriek
11 - Venus In Furs [Bonus Track]


18 commentaires:

Arewenotmen? a dit…

Ah, ça m'en rappelle des souvenirs ! J'étais déjà assez vieux pour pouvoir conduire une voiture, ce qui me permit d'assister à l'un de leurs concerts à Fruges, chef lieu de canton du Pas-de-Calais profond (qu'étaient-ils venus faire là ?). Après la réécoute (assez décevante, hélas) de Marquis de Sade, merci de me replonger dans cette époque Jimmy !

Arewenotmen? a dit…

Jimmy,

il faut enlever le e à "totale" (investissement total)

Arewenotmen? a dit…

... on va voir l'effet que ça produit 30 ans après... mais amoureux malheureux à l'époque, ça le faisait 'avec "Play blessures" !

Audrey Songeval a dit…

Hier, je ne parlais pas de la musique mais du son (notamment de batterie). Ce sont deux choses différentes pour moi. Il y a très longtemps que je ne l'ai pas écouté, mais je regrettais vraiment de ne plus l'avoir. Pour moi, il forme une trilogie avec les 2 premiers Marquis de Sade.
Après, le groupe passe à autre chose et incorpore de plus en plus de synthé, comme la plupart des groupes de l'époque en fait. Reste quelques morceaux pas mal sur le Chant des terres qui possède encore un romantisme parfois fiévreux (mais alors là, la musique a parfois mal vieilli) et puis une ou deux chansons sur Lumières & trahisons (sans y mettre ma main au feu, j'avais à l'époque une tendresse pour la Nef des Fous). J'ai dû écouter une ou deux fois le Boud des Nerfs...

Bref, ce premier album avait encore la niaque et on pouvait effectivement y croire ou rêver d'un rock français érudit et élégant...

Arewenotmen? a dit…

Ah les synthés pourris (c"était surtout ce qu'on en faisait qui l'était) des années 80... au moment où je découvrais le piano et le clavecin.

Jimmy Jimi a dit…

Hello Arewenotmen?,
Personnellement, j'éprouve encore du plaisir à écouter les Marquis de Sade.
Moi aussi, j'ai vu Marc Seberg dans une banlieue improbable.
Merci d'avoir corriger mon énorme faute d'orthographe.

Hi Audrey,
Il y a encore de bons titres sur presque tous leurs disques, mais c'est typiquement le genre de groupe où le nouvel album était chaque fois moins bon que le précédent. Les claviers n'étaient pas les seuls coupables, j'ai vraiment l'impression que tout le monde mettait toujours davantage d'eau dans le vin - jusqu'à ce qu'on ne sente presque plus le goût du vin! En plus, ça ne marche jamais, ce type de magouille: c'est décevant pour les fans et pas assez pour les autres.

Arewenotmen? a dit…

D'ailleurs, ça sortait d'où ce nom du groupe ?

Jimmy Jimi a dit…

Ils ne l'ont jamais vraiment expliqué, mais j'ai cru comprendre qu'ils désiraient conserver les initiales de Marquis de Sade pour que les fans fassent le rapprochement. Sinon, le prénom Marc revient comme une sorte de double du chanteur dans les paroles, et Seberg ce pourrait être pour Jean Seberg.

Joe Fracas a dit…

Une reprise de Velvet que j'avais oubliée ainsi que cet album. Je vais donc le réécouter... Merci!

sorgual a dit…

Avec un peu de retard comme promis: Shaolin Soul volume 1
http://www26.zippyshare.com/v/Ro35a371/file.html
le volume 2 arrive bientôt

Arewenotmen? a dit…

"Ça ne marche jamais ce genre de magouille".... pareil quand un parti officiellement de gauche applique une politique de droite en pensant que ça le fera réélire !

Arewenotmen? a dit…

J'ai fait "l'effort" d'écouter vite, pour une fois... eh bien ma foi, ça tient toujours la route, mieux que Marquis de Sade je trouve. Le chant de Philippe Pascal est parfois un peu maniéré, mais il sait indéniablement créer un climat très "Mittel Europa" que l'on a adoré...
"Rock français érudit et élégant" "Influences plus européennes, plus romantiques, pour une autre façon de magnifiquement broyer du noir" dites-vous... oui, j'ai aimé ça, j'y ai cru tout en pensant qu'il n'aura jamais donné (contrairement au jazz français) de véritable chef d'oeuvre. Ca me laisse un peu la même impression que les Dogs ou Marie & Les Garçons (les plus prometteurs selon moi et forçèment les plus décevants) : on n'est pas loin du groupe majeur, mais...
La reprise de ce chef d'oeuvre qu'est "Venus in furs" est de belle tenue. Je n'avais pas réalisé que le disque avait été produit par le grand Steve Hillage (une de mes découvertes récentes, je fais presque tout avec vingt cinq ans de retard..). Bref, en plus de dégager le fort parfum d'une époque, m'évoquer des amies/des amours défuntes, j'ai plutôt apprécié !

dado a dit…

L'inspiration JoyDivisionesque nettement supérieure que la Simplemindisation ultérieure. Le jeu de scène de Philippe Pascal à l'époque rappelait Ian Curtis. Une pure beauté froide et sensuelle...

Olivier B. a dit…

J'ai toujours été ambivalent vis à vis de Marc Seberg: vos commentaires me mettent sur la voie ... et je redécouvre ce très bon disque. Thx !

yggdralivre a dit…

est-ce que j'aime ? non pas vraiment, est-ce que j'apprécie l'exercice (de fildefériste bourré mais tendu) ? oui.

en fait, je n'ai jamais, comme le dit si bien JJ, voulu suivre un mouvement ou être à l'écoute de l'époque et, pour celle-ci du moins, j'avais une excuse, j'étais encore plus braillard qu'aujourd'hui, en mode couche culotte et nuit debout pour les parents... du coup sans nostalgie (enfin je vois ça comme ça) j'ai un peu de mal à vraiment rentrer dedans.

Jacques Callot a dit…

La reprise du Velvet est fabuleuse. J'aime beaucoup l'album suivant "Le chant des terres". Les disques suivants c'est vrai sont beaucoup moins biens.

Arewenotmen? a dit…

Rythme entêtant, (relative) légèreté, presque dansante... "Sylvie" me tourne dans la tête depuis plusieurs jours. Le morceau avait fait l'objet d'un 45 tours (un "single" pour les djeunes) avec en face B, je crois, "Venus in furs". Je me souviens de la très belle pochette avec cette fille très belle, aux mains coupées (tout cela dort au chaud avec les autres dans un carton) et à la ressemblance frappante avec celle qui alors jouait avec moi au chat et à la souris, pour mon plus grand plaisir masochiste... quelle époque !

laoap a dit…

merci pour cet album que je n'avais pas écouté depuis des lustres...je me suis refait l'intégrale et force est de constater que mon préféré reste "le chant des terres" mais peut-être est ce aussi parce ce que je les avais découvert avec celui-ci.Je n'ai jamais vraiment fait l'effort d'écouter Marquis de Sade donc je ne peux faire de comparaison entre les 2 M S. Quelqu'un aurait 'il l'album "Philippe Pascale" réalisé après la rupture du groupe ?