jeudi 26 janvier 2017

MAUVAISE FOI...


Il m'est impossible de refuser un peu de réclame à des gens ayant le bon goût d'appeler leur label : Mauvaise Foi, surtout quand il est question des Salopes de Richmond (décidément, une affaire de noms élégants !). Je vous laisse en compagnie de Léo qui va vous détailler toute l'histoire...
Jimmy JIMI    


Je m'appelle Léo, je vous écris car je fais partie du label associatif Mauvaise Foi Records, et que nous venons de sortir deux disques qui pourraient vous plaire : le premier album des jeunes Basques The Lookers, et le deuxième album du gang glam-punk de San Francisco The Richmond Sluts.

Le premier est un disque de power pop/garage/rock'n'roll très impressionnant (à notre très, très humble avis) par la fougue et le talent des mecs. Ces derniers sont non seulement d'excellents musiciens - leur chanteur/bassiste, en particulier, est exceptionnel -, mais ils écrivent en plus de superbes chansons, très efficaces et à l'os, un peu dans le registre des Undertones. J'avais écrit une critique de leur précédent E.P. - lui aussi excellent - pour le site planetgong.fr, grâce à laquelle nous avons pu établir un contact avec eux et sortir le disque. Je pense que c'est un des tout meilleurs groupes de rock'n'roll français aujourd'hui, mais comme ils sont paumés dans leur Sud natal, ils peinent un peu à se faire connaître dans le reste du pays - même s'ils ont déjà une excellente réputation en Espagne, où ils ont notamment fait les premières parties des Flamin' Groovies ou des Undertones. 
Voici une vidéo live que j'aime bien, qui donne à mon sens un bon aperçu de leurs qualités : https://vimeo.com/140329838
L'album est en écoute intégrale ici : 

Le deuxième disque, c'est celui des Richmond Sluts, donc, une bande de tueurs, gros, gros losers de San Francisco, qui ont publié un album il y a 15 ans (devenu plus ou moins culte très tôt après sa sortie) et ont splitté dans la foulée. Ils sont de retour cette année avec 60 Cycles of love (sorti en co-production avec le label rennais Beast Records), ils vont même tourner en France (tête d'affiche au Cosmic Trip de Bourges !) pour défendre leur nouveau disque. Celui-ci est un peu moins punk que leur précédent, dans une veine plus stonienne (période Exile).
L'album est en écoute intégrale ici :


6 commentaires:

Arewenotmen? a dit…

C'est bien de voir des jeunes (enfin plus tout à fait pour les Américains semble t'il) croire encore au rock'n roll plutôt qu'à la tartiflette... et je suis sincère en écrivant cela. "Planet Gong" ?!? Avec un nom pareil,je pars explorer ce blog !

Everett W. Gilles a dit…

Yo
Belle initiative et joli nom !
J'ai découvert les Sluts chez Marius y a quelque jours quant à nos jeunes ziburutars je ne manquerai pas de les avoir à l'œil à présent. J'aime bien la référence aux discothèques paternelles sur leur Bandcamp !
Thanx JJ & everybody involved

Joe Fracas a dit…

ok Jimmy!
J'ai préparé le même article pour la semaine prochaine, ça fera un rappel! J'ai moi aussi ouvert mes colonnes à Léo...
J'ai le premier album des Sluts, je le proposerai un de ces quatre en Flac si possible.

Audrey Songeval a dit…

Très belle présentation qui donne envie. Je ne connais pas non plus les Sluts si ce n'est que leur réputation est flatteuse.
On va croiser les doigts pour ce petit monde.

Zocalo a dit…

Alors comme ça, Les Bruits Magiques devient un blog de référence pour les jeunes maisons de disques ? Voilà qui me fait très plaisir, la découverte d'artistes mal connus ayant toujours été une tradition sur le site de Jimmy. Pour mon oreille, The Lookers est un groupe à suivre, mais encore en devenir, un peu comme Yalta Club qui, parti de loin, a atteint aujourd'hui un niveau de qualité internationale.

Les Richmonds Sluts, c'est un vrai coup de coeur. Avec un delay de ouf sur la batterie, la production me fait penser aux Stray Cats dans ce qu'ils ont fait de meilleur. Ces p'tits gars ont du métier, et ça s'entend.

Et puis l'idée de publier des vinyles, c'est juste exactement ce qu'il faut faire aujourd'hui.

projectobject a dit…

Hi

Mon atelier se situant à Montreuil-sous-Bois, il me semble que le garage Band montreuillois Gommard fait parti du lot dans un style Rock 'n' Roll style Little Bob et je leur souhaite un même avenir.