mercredi 28 janvier 2015

Pour la beauté du geste (feuilleton électrique) par Jimmy Jimi # 75


75. ROCK'N'ROLL DREAM [AC/DC]

   « D'abord, Jimmy Koule, on voudrait te dire, qu'à Rock & Folk, on adore tous ton pseudo, vraiment, il est super... cool !
   – Je vous remercie, mais c'est pas un pseudonyme : Jimmy est un diminutif de Jean-Michel et Koule est mon véritable nom de famille.
   – Pas grave, c'est encore plus... cool ! [Ils se mirent tous à rire comme une bande de hyènes sous ganja : l'équipe ne me semblait pas exactement à jeun.] Bon, et si tu nous parlais des influences du groupe...
   – C'est pas un sujet facile car nous écoutons énormément d'artistes provenant d'univers différents, je sais pas à quel point les uns et les autres ont pu nous influencer ou nous inspirer. En plus, nous n'avons pas la prétention d'être humbles et nous espérons donc avoir digéré nos influences ! Notre souhait, c'est pas de devenir un énième ersatz du Velvet Underground, des Stooges ou de Can, mais de réussir à apporter notre grain de sel. A vous de dire si nous avons un petit ou un gros grain !
   – Et votre but ultime, ce serait quoi ?
   – Goûter au mieux la bonne vieille formule : sex and drugs and rock'n'roll ! Pour la drogue, on se contentera peut-être de quelques expériences car elle a déjà décimé un peu trop de nos héros, mais, pour faire bonne mesure, on reprendra double dose du reste !
   – Qu'est-ce qui vous a amené à introduire un violoncelle et une trompette au trio magique: guitare / basse / batterie ?
   – La quête d'originalité et l'amitié, deux choses primordiales.
   – Vous êtes un vrai groupe de potes ?
   – Exactement, j'ai d'ailleurs du mal à concevoir qu'un bon groupe puisse se former à coups de petites annonces, et on sait ce que ça donne quand les mecs commencent à vivre dans des villes différentes pour ne plus se retrouver qu'en studio ou en tournée. Ça s'entend clairement sur les disques, c'est plus du tout la même chanson, si j'ose dire...
   – Et une seule nana au milieu d'une bande de mecs, c'est pas un peu dangereux?
   – Ça pourrait sans doute être le cas, sauf que Polina, c'est comme notre petite sœur à tous !
   – Vous rêvez d'un producteur en particulier pour quand sonnera l'heure du premier album?
   – Nous sommes tous fans du Velvet et de ses albums en solitaire, et comme il a également produit quelques-uns de nos disques préférés, John Cale pourrait être un objet de fantasme.
   – Eh bien, Jimmy, merci beaucoup pour toutes ces utiles précisions et bon vent à Mizanu. »

   On a tous entendu parler d'artistes ayant refusé d'offrir un autographe, de poser pour une photo ou de répondre à une interview ; j'ai bien peur que ces tristes individus aient oublié leurs rêves d'adolescent quelque part en route...

     

16 commentaires:

Devant Hantoss a dit…

En lisant cette interview au premier degré. Je me disais que les mecs de R&F en avaient pas grand chose à foutre de la musique de MIZANU. Ou bien ils ne l'ont pas entendu?

Jimmy Jimi a dit…

Je voulais donner cette impression un peu floue en restant sur du convenu car on est dans un rêve et le groupe n'a pas encore répété une seule fois.

Audrey Songeval a dit…

Un peu de mal à embrayer avec le précédent chapitre, disons que la rupture est brutale, mais c'est vrai que le coup de se faire interviewer, c'est une sorte de rêve. Et la conclusion est effectivement brillante.

Devant Hantoss a dit…

Oui, pour le rêve, mais alors je pense qu'on imaginerait s'enflammer pour sa musique, s'enflammer pour ce que l'on ressent du monde qui entoure et en quoi cela joue sur les compositions, et ce qu'apporte chacun comme contribution, en espérant la scène ou au contraire etc... Oui, je la verrai bien comme ça la furieuse interview. Et le journaliste de dire "j'ai entendu l'avenir du Rock"... Haaa ce fantasme.
Et sur la promo de fin de concert, je suis plus réservé. Mais c'est un "vieux" qui parle et je ne fais pas de musique...

Keith Michards a dit…

Un peu mytho mais tellement sympa !
En plus, ce genre de petite saynète, on s'en est tous fait plus d'une fois.
Merci Mister Koule… c'était vraiment cool.
P.S. : Si tu repasses chez R&F, un autographe de Philippe Manœuvre me ferait bien plaisir !

Chris Damned a dit…

Evidemment vous connaissez mon avis sur R&F et son non intérêt pour des groupes dignes d'en avoir justement. Fantasmer sur R&F... du coup cela devient le truc le plus poilant de ce début d'année !
Fallait oser, bravo !

Everett W. Gilles a dit…

C'est quoi ces questions, ils t'ont envoyé un stagiaire ou quoi ...
Laisse tomber ces nazes Jimmy K, bientôt c'est dans Les Bruits Magiques qu'on lira tes aventures, c'est quand même plus classe non ?

Arewenotmen? a dit…

Dans tes rêves Jimmy... mais continue à faire de beaux rêves et à nous en faire part !

Anonyme a dit…

Etonnant que quelqu'un de classe comme Jimmy Kouke daigne accorder une interview à ce torchon.

Jimmy Jimi a dit…

Plusieurs choses: j'ai l'impression que cet épisode n'a pas transporté grand monde, mais comme peut-on interviewer un groupe qui n'existe pas encore! Je voulais que ce soit le plus léger possible et vous comprendrez peut-être pourquoi ensuite.
Par ailleurs, Rock & Folk ne m'enchante pas sur la globalité, mais j'y lis encore d'excellents papiers très régulièrement, et je lui suis encore fidèle car c'est un lien précieux avec le jeune garçon qu'il enchanta.

Audrey Songeval a dit…

Je pense que l'idée est excellente. Vraiment. Pour ma part, je me serais attendu à un conteni plus personnel. Tu expliques davantage ce que tu ne veux pas être que ce que tu veux être, du coup, en tant que lectrice, j'avais impression d'être un peu frustrée, ou d'être restée sur quelque chose superficiel. Quand on monte un groupe surtout si on est jeune, j'imaginerais quelque chose de plus fou, de plus naïf.
Mais c'est vrai qu'être interviewé par son magazine préféré, c' est déjà en soi un truc un peu fou, donc tu as peut.être raison...

Jimmy Jimi a dit…

Le truc, c'est qu'on est dans un rêve et que le groupe n'a même pas encore commencé, je voulais que ça reste un peu flottant. Je me suis peut-être gouré, c'est un chapitre sur lequel je replancherai quand j'aurai terminé.

projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jimmy Jimi a dit…

Hello Projectobject,
J'adore tes billets d'humeur, mais je crois qu'il y a quand même pas mal de mauvaise fois, ici, à commencer par ce que tu écris sur Lio, alors qu'il me semble qu'elle figure dans ta discothèque!
P.S. : il me semble qu'il y avait du monde avant Larousse, non?

projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jimmy Jimi a dit…

Il n'y a aucun problème, Projectobject, les coups de gueules sont plus qu'autorisés!