vendredi 30 janvier 2015

THE JAZZ BUTCHER CONSPIRACY ~ Draining The Glass 1982-86 [C. 1996]


Les oubliés du Dictionnaire du Rock - Part. 2

A la question : "Pourquoi avoir choisi ce nom au singulier et non au pluriel ?", Pat Fish, le leader du Jazz Butcher, répondit : "Parce que sinon le nom aurait été horrible !" Ce nom auquel se rajoutait parfois Conspiracy, quand Pat Fish travaillait avec un autre trublion, Max Eider, guitariste de son état (d’ébriété). Vous avez là tout le groupe, un mélange d’élégance et de dérision très british, les oreilles tournées sur ce qui avait pu se passer musicalement à New York 10 à 20 ans plus tôt, agrémenté d’une touche jazz quasi manouche très sixties, malheureusement parfois desservi par une production 80’s un peu trop claire. A dire vrai, le cas du Jazz Butcher amène une autre question métaphysique : tout comme il y aurait une malédiction très rock sur l’âge canonique de 27 ans, n’y en aurait-il pas une autre pour tous les groupes qui oseraient ne pas se prendre au sérieux à leurs débuts comme Madness, Badfinger, les Housemartins, les Pogues et autre Supergrass, confinés à un rôle de bouffons insignifiants et sans talents ? Elle serait d’autant plus vraie pour le Jazz Butcher qui lui a carrément disparu entre les deux éditions du Dictionnaire du rock d’Assayas. A leur début, pour étayer leur dossier, leur discographie avait pour constance deux thèmes existentiels majeurs : le sexe et… l’alcool. Comme si refuser de se prendre trop au sérieux impliquait forcément une musique (et des textes) superficiels. Cette compilation regroupe l’essentiel de leurs premiers méfaits parus dans un constant éparpillement bordélique de E.P.'s qui avaient eux-mêmes été compilés sur deux florilèges, eux-mêmes classés dans les meilleurs disques des 80’s (dans une sélection forcément subjective, diront certains, puisqu’elle y classe la totalité des disques des Replacements…). Alors, bordélique ? Musique légère ? Obsédés sexuels ? Boucher du jazz ? Peut-être, mais avec classe et une écriture soignée derrière laquelle se cachent très mal de grandes chansons, parfois bien plus nostalgiques et graves, que ces apparences trompeuses auraient pu laisser entendre...
Audrey SONGEVAL (Merci d'avance pour vos commentaires !)
P.S. : j’ai rajouté quelques morceaux de mon cru sur la suite de leur carrière, ainsi qu’un morceau bonus live où l’humour du groupe transparaît de manière assez irrésistible en guise de clin d’œil à un autre (très fameux) groupe que je vous laisse trouver.
P.S. : lien du classement : 


01 - Southern Mark Smith (Big Return)
02 - Marnie
03 - The Human Jungle
04 - Real Men
05 - Partytime
06 - Big saturday
07 - President Reagan's Bithday Present
08 - Girlfriend
09 - The Jazz Butcher Meet Count Dracula
10 - Caroline Wheeler's Birthday Present
11 - Domestic Animal
12 - Zombie Love
13 - Walk With The Devil
14 - Girls Who Keep Goldfish
15 - Bigfoot Motel
16 - D.R.I.N.K
17 - Nothing Special
18 - Just like Betty Page
19 - Angels
20 - Down The Drain
21 - She's On drugs [Live - Bonus Track]  
22 - Mister Odd [Bonus Track] 
23 - Who Loves You Now [Bonus Track]
MP3 (320 kbps) + artwork

13 commentaires:

Everett W. Gilles a dit…

Yo !
U2 en photo sur LBM ? Ah non, j'avais pas lu ...
Audrey, deux trucs : d'abord je connaissais pas et je vais m'en aller vérifier parce que tu l'as bien vendu, ensuite c'est quoi ce dictionnaire à la noix dont tout le monde nous rebat les oreilles ???
Un conseil, choisis plutôt celui d'Onc' Everett, y a peut-être que 15 noms mais qui y entre n'en sort jamais !

Devant Hantoss a dit…

Ha ha ha ... EWG, mais c'est un chouette dico qui m'a fait découvrir des trucs, les articles certes ne sont pas drôles mais la plupart sont passionnés (le Roy Orbison, les signatures de P Auclair..)
Bon, j'ai un album d'eux "In Bath Of Bacon", mais aucune idée de savoir d'où je le tiens? Un conseil de Blogueur? Car effectivement chez Assayas n'en parle qu'à propos de CREATION la maison de disque.. et hop, disparu à l'édition suivante sur le même article qui lui reste, comme quoi, il y a eu relecture. ceci dit, pour ce qu'il en disait avant.
Bon, maintenant, je charge, ce que nous pouvons aimer les perdants talentueux... L'album que j'ai a ce côté acoustique un peu maquette/demo un peu décourageante, réservé à ceux qui savent reconnaître le potentiel. Je pense que le tien va davantage le montrer ce potentiel

Devant Hantoss a dit…

Au fait EWG, allez quoi, les 15 sont?

Audrey Songeval a dit…

Dans les 15 noms, allez, mettons au hasard: Les Kinks, les Jam, les Replacements, Slim Cessna, Ben Vaughn, Badfingers; les Stranglers; Neil Young, les Violent Femmes; That Petrol Emotion (depuis que tu as écouté ma compil'); Iggy Pop; Jo Dassin; Paul Westerberg (parce que Everett est un peu tricheur); Carlos (il a voulu me faire danser sur Big Bisous en me disant que c'était un slow) et Kate Bush (parce que il avait des posters qu'il cachait à sa maman quand il était ado même que depuis il refuse d'avouer aimer la musique faite par des femmes tellement il a été traumatisé quand sa mère les a quand même trouvés dans ses classeurs de chimie)/

Audrey Songeval a dit…

Pour le dico, même si je donne l'impression de le critiquer, c'est un excellent ouvrage très intelligemmennt faits. Seulement, il fait tellement bible que je n'ose imaginer les conséquences dans la mémoires collectives des quelques oublis avec lequel j'ai un peu d'affectif...

D'ailleurs, ça me fait penser que c'est l'oubli n°3 après Ed Kuepper et les That Petrol Emotion...

Donc je vous invite vraiment à vous le procurer.

Devant Hantoss a dit…

Tu as raison un poil sérieux (mais vous avez pas celui du Jazz... heureusement qu'il y en a d'autres) mais éloigné de la promo, cela permet de vanter l'artiste que l'on aime ensuite c'est une affaire de goût. Quoique? Bon, si.

Audrey Songeval a dit…

Au fait, que celui qui découvre le clin d’œil sur le morceau live, ne dévoile pas la surprise... A lui de trouver une allusion cachée...

Everett W. Gilles a dit…

Iggy ? Les Violent Femmes ? Non, mais si vous l'aviez lu ce dico z'auriez pas oublié JoJo et ses ML, ni le Captain et Waits, Strummer, Chilton, Eels, les Groovies ou encore Chuck et Damien. Y a aussi Grandpaboy, parce que je suis pas qu'un peu tricheur. J Geils Band, Jim White et Jack Logan et il m'en manque encore un paquet, merde, j'ai vu un peu juste avec 15 ...
Un poster de Kate Bush ? Caché en plus ? Naaah, t'as pas connu Grace Slick à la grande époque (moi non plus, j'étais trop jeune et crois-moi je le regrette bien...) Mais ça c'est pour le fantasme, pour la musique y a Carla B mais attention, pas n'importe quel B hein ...

Audrey Songeval a dit…

Au lieu de faire ton malin, ne me dis-pas que t'a pas trouvé le clin d'oeil?

Everett W. Gilles a dit…

Hé ho doucement, j'y arrive, j'ai pas que ça à faire entre le dernier Jim White et les 15 Slim Cessna quotidiens ... C'est super ton truc, ça me confirme que son dico à l'autre y vaut rien. En plus y a un Chuckie dans le groupe, si j'ai bien entendu.
Quant au clin d'œil la pochette du disque en question hé ben elle pourrait être en couverture de mon dico à moi, question fantasme elle se pose un peu là non ?
Ah remarque, peut-être pas pour toi ...

Jimmy Jimi a dit…

Je me suis presque autant régalé à lire vos messages qu'à retourner le steak du boucher sur le grill
P.S. : pour le titre "live", le nom du groupe est donné dans l'intro, non?

Audrey Songeval a dit…

Disons alors le titre de l'album effectivement :)

Till a dit…

C'est un peu tard pour passer par là mais j'aime depuis longtemps ce Jazz Butcher qu'on a vraiment du mal à trouver en CD ou en mp3.

Sur la photo - U2 ! non mais EWG tu as encore abusé du SCAC - à gauche c'est David J., en rupture de ban avec Bauhaus, qui a joué quelque temps avec le Butcher.