vendredi 13 février 2015

SWAMI JOHN REIS & THE BLIND SHAKE ~ Modern Surf Classics [2015]

"Aaaargh… Beach leeeeeech !"
Hodad, c’est une guitare de chez Danelectro, j’adore les Danelectro. Hodad, c’est aussi un terme qui désignait dans la Californie des 60’s un mec qui traînait à la plage sans surfer, pote ou ennemi juré du surfeur, ça dépendait des gangs et des plages. Son truc au hodad c’était les caisses gonflées, les sapes qui vont avec, jean-cuir-T-shirt blanc, et le rock qui hurle dans l’auto-radio. Le surfeur de l’époque lui c’était plutôt le look Beach Boys. Mais comme jamais rien n’est simple, on a fini par tout mélanger. On a appelé hodad le frimeur qui trimballait sa planche sans jamais la (ni se…) mettre à l’eau. Pour ce faux hodad (appelons-le plutôt "kook") la surf music se résumait à ce que jouaient lesdits Beach Boys et autres Jan & Dean. Erreurs, clichés, raccourcis hasardeux ! La vraie surf music est instrumentale et jouée par d’improbables barjots férus de tout un tas de sous-cultures diverses et variées qui côté guitares, en fin esthètes, ne juraient que par Mosrite ou, vous l’aviez pas vu venir, par Hodad. Parmi ces esthètes, quelques (vrais) hodads, bien sûr. John Reis n’a jamais surfé mais toujours traîné à la plage, il adore les mécaniques de toutes sortes et déchire sa race une gratte et/ou un micro en main avec son gang, que dis-je, ses gangs r'n'r (je vous mets les points sur les i ou pas besoin?) Je me souviens lui avoir dit l’autre jour au téléphone : "t’as une super voix mais sache que Jimmy l’aime pas." Il m’a répondu : "Jimmy Jimi?" Je lui ai dit : "lui-même." Je lui ai dit : "j’adore les Replacements", il m’a répondu : "et alors ?" Je lui ai dit pour finir : "j’aime pas ton surnom, ça sonne un peu moule-bite par chez nous." Il m’a répondu : "je te rappelle." Ce qu’il fit, pas plus tard que y a trois jours : "je viens de sortir un disque instrumental, accompagné de trois hurluberlus de Minneapolis, une guitare, une batterie et euh… une autre guitare mais baryton (de chez Dano bien sûr !), on a enregistré ça devant le Pacifique sous le Crystal Pier à SD, la technique planquée dans un vieux van VW, et j’ai changé mon surnom (faut savoir qu’il en a plein en réserve des surnoms le bougre), "Swami" ça te va ?’’. J’ai dit : "Swami" ? Ouais, c’est cool." En fait,  je pensais : "y a une pédale chez Danelectro et une plage de San Diego qui s’appellent comme çà, à l’origine ça désigne un guru omniscient : ce mec est un maniaque !" Je savais plus quoi dire… "euh, instrumental, tu veux dire quoi par là ?" Trop con, ma question, il raccrocha violemment. J’ai même pas eu le temps de lui demander s’il jouait sur une Hodad. C’est ballot, pour un peu, j’avais la conclusion de mon billet. En tout cas, à un moment, on entend clairement un bouzouki, diverses et variées, je vous le disais. Ca fait longtemps que je vous ai pas fait le coup, alors qu’on est déjà en février, mais Swami est Grand, et je crois bien qu’il nous a sorti là le disque de l’année. Seuls les kooks désapprouveront, choisissez votre camp.
Everett W. GILLES (Merci d'avance pour vos commentaires !)
P.S. : un petit clip chez Marius, pour reprendre les bonnes habitudes !


01 - Sea Saw
02 - Dune Rider
03 - Brown Room
04 - Kooks On The Face
05 - Dry Suit
06 - Poseidon's Tears
07 - Beach Leech
08 - Zulu As Kono
09 - The Lonely Sea Sweeper
10 - Wet Greek
11 - Hang 11
12 - Over The Falls
13 - Sets Of Fire
MP3 (320 kbps) + front cover

15 commentaires:

Jimmy Jimi a dit…

Bon, s'il s'est mis à l'instrumental, c'est que j'avais peut-être raison de ne pas aimer sa voix!

Chris a dit…

Ah oui, on est loin des Beach Boys!!
Mais j'aime bien aussi cette ambiance, ça donne la pêche!!
Et tu m'as l'air d'en connaître un rayon question sous-cultures...:)

Everett W. Gilles a dit…

Hello.
@JJ : déconne pas, si le Johnny te lit il peut t'arriver des bricoles, un swami c'est capable de tout.
Moi je l'adore sa voix à Reis. Quand tu la réécouteras...
@Chris : La pêche, la banane, la patate, l'envie de visiter l'hyperespace au volant d'une soucoupe en carton, moi ça me file tout ça !! (Tu as raison je suis nettement sous-cultivé mais ça me gêne pas...)
Thanx les amis.

Jimmy Jimi a dit…

Je ne me souviens même plus de quand j'ai pu dire du mal de sa voix...

Audrey Songeval a dit…

Pour une fois, j'ai vraiment tout compris. Quand tu dis qu'il y a une histoire de pédale, c'est une allégorie pour dire que c'est de la musique de tarlouze? Je comprends mieux pourquoi Everett n'aime pas la musique de femmes.
Et swami, c'est la contraction de petit ami... ou un truc du genre copain-copain.

Et pour mettre tout le monde d'accord, si on résume, le gars Johnny/swami est un très grand chanteur quand il ne chante pas, c'est ça?

Tu vois, quand tu veux, je comprends tout, y compris ce qu'il ne fallait pas comprendre.

En tout cas, moi aussi j'ai vu des soucoupes v(i)olantes en écoutant ce disque, style sonic youth chez les cramps sur une plage nudiste. Donc si j'ai pigé le truc c'est pas de la surf music dans le sens beach boys du terme mais pixies du terme, non?

Anonyme a dit…

Je prends, ce sera idéal pour mon séjour à Biarritz.

Chris Damned a dit…

extra !

Everett W. Gilles a dit…

Yo !
@JJ : ... quand j'ai posté un disque de son groupe, le live de leur mémorable concert d'adieu ...
@Audrey : c'est de la surf-music classique. Classique/moderne même, c'est écrit dessus. Ton analyse est très intéressante, si tu t'installes un jour je tiens à être ton premier patient !
@Anonyme : go & play loud ! Mais à Biarritz tu croiseras plus de kooks que de hodads ...
Merci à tous, même aux gonzesses.

Everett W. Gilles a dit…

@Chris Damned : Yeah ! J'en suis à 2-3 écoutes par jour en ce qui me concerne ...
Thanx

Lt. Fontaine a dit…

Quand il s'agit de surf music, je crache jamais dans l'écume et si j'en crois cette présentation, ça devrait bien me botter...Alors merci !

Everett W. Gilles a dit…

@LtFontaine : et en plus c'est moderne... let's go surfing.
Et merci à toi.

Jimmy Jimi a dit…

J'adore garder le sac des filles (en écoutant Swami ('tin, ça dépote de la mort qui tue, c'machin!)) pendant qu'elles vont surfer, suis-je un hodad qui s'ignore ou seulement l'obsédé que je crois être?!

Everett W. Gilles a dit…

Nous sommes tous des obsédés (t'as vu le regard de John Reis sur la tof?) toi tu es en plus un hodad, ça me paraît clair.
Ca tue aussi les microbes il paraît, salutaire en ce moment !

Till a dit…

Ha ha mon pote Jello, qui en connait un rayon question Californie über alles, se foutait de la serf music (hey c'est pas une faute de frappe hein). Mais un truc qui file la patate, tue les microbes et fait le café ne peut pas être foncièrement mauvais. C'est Grand Ma qui me disait ça en sortant sa planche (à repasser).

De toute façon moi ce que j'aime, c'est regarder les filles qui marchent sur la plage etc...

Everett W. Gilles a dit…

Tiens, qui voilà au moment où l'on parle d'obsédés...
Tu peux faire le malin, Swami va t'envoûter toi aussi, Jello ou pas tu finiras entouré de Tentacules Alternatives.
Etc ...