mardi 1 mars 2016

VARIOUS ARTISTS ~ Le Rock D'Ailleurs Volume 8 : Brasil (Ordem e Progresso) [HMC. 2016] Par Keith Michards



Les clichés ont la vie dure ! Si l'on évoque le Brésil, on pense immédiatement carnaval, Corcovado, foutchébàoul, caïpirinha, samba, lambada et tout le toutim… sans oublier ces légions de nanas cuivrées comme du pain d'épices, avec des culs comme des pastèques et qui se dorent en bikini sur les plages de Copacabana (oh, purée, faut que je me calme !). Mais le Brésil ce n'est pas que ça. En allumant simplement le transistor, on peut découvrir une multitude d'artistes pop et rock qui n'ont rien à envier à ceux qui sévissent de ce côté-ci de l'Atlantique. Je dirais même qu'ils ont un avantage certain : celui de chanter dans la plus belle langue du monde. Parler le portugais, c'est déjà un peu chanter. Vous ne me croyez pas ? Et bien chargez cette jolie compile !
Keith MICHARDS (Merci d'avance pour vos commentaires !)


01 - Mamonas Assassinas - 1406
02 - Los Hermanos - Condicional
03 - O Rappa - Monstro Invisível
04 - Legião Urbana - Dezesseis
05 - Skank - Balada pra João e Joana
06 - Pitty - De Você
07 - Os Mutantes - Teclar
08 - Charlie Brown Jr. - Dona do Meu Pensamento
09 - Violeta de Outono - Mahavishnu
10 - Os Paralamas do Sucesso - La Estación
11 - Boogarins - Benzin
12 - O Terço - Mudança de Tempo
13 - Titãs - Cadaver Sobre Cadaver
14 - Jota Quest - A Vida Não Tá Fácil prá Ninguém (feat. Nile Rodgers)
15 - Bacamarte - Carta
16 - Tribalistas - Carnavália
17 - Cássia Eller - Por Que a Gente é Assim ?
18 - Capital Inicial - Independência
MP3 (320 kbps) + front cover


10 commentaires:

Anonyme a dit…

Je garde un souvenir doux-amer du Brésil, et notamment de Rio. Des barreaux à toutes les fenêtres jusqu'au 2ème étage, des immeubles gardés par des gardiens armés. De grandes taches noires sur la ville vue de haut, la nuit : les favelas, où il n'y a pas d'éclairage public. Ma grande surprise de constater que le carioca de la rue ne parle ni anglais, ni espagnol.

Mais d'un autre coté, une gentillesse incroyable des brésiliens qui se mettent en quatre pour vous aider. Des français partout qui se sont établis là-bas après avoir eu un coup de coeur pour ce pays. Plus que Copa Cobana, je me souviens des trottoirs en forme de vagues qui bordent la plage, exactement comme dans "Les Trois Caballeros", l'anime de Walt Disney. A l'époque, la musique brésilienne, pour moi, c'était Gilberto Gil, Milton Nascimento, Hermeto Pascoal, mais pas le rock.

Merci Keith pour cette compile indispensable, fabuleuse, qui va m'accompagner de longues semaines sur mon "celular".

Zocalo

Arewenotmen? a dit…

Ah si je te crois mon Keith... lors de mon séjour à Lisbonne, un de mes grands plaisirs aura été d'écouter parler les gens dans ces petits tramways, comme autant de petits salons roulants...

capitao a dit…

Brasil,...

Intéressante selection , je mettrais plutot la bossa nova a rio et le rock a sao paulo.

De skank je me souviens de la partida de futebol
https://www.youtube.com/watch?v=7Ie4oL17Nwc
et de garota nacional
https://www.youtube.com/watch?v=_fBbWSWPb8I

Qui manque t il ?? Raul Seixas ((1973) Krig-Ha, Bandolo!) sans l'ombre d'un doute et aussi peut etre Ira ? Cazuza ? Barao vermelho ? Renato Russo? Ultraje a Rigor ? Ney Matogrosso ? Engenheiros do hawai ?

Merci en tous cas

Antonio

Anonyme a dit…

Raul seixas
https://vk.com/topic-74114074_31547939
1973
http://bit.ly/1MhGepd

Audrey Songeval a dit…

Avec Cuba, le Brésil parait vraiment comme un pays où la musique fait partie de la vie de tous. Peu de pays peuvent se venter d'avoir autant apporter.
Encore une fois, même si j'aurais été plus attachée à approfondir mes connaissances sur toutes ces musiques non rock que le pays a produites, je vais y jeter une oreille (sans doute pas aujourd'hui mais demain).
Merci.

Keith Michards a dit…

Salut à tous. Je vous écris du bord de la Playa Blanca à Lanzarote. Temps magnifique ! Je suis heureux que cette compile réveille de beaux souvenirs chez certains. Alors oui, elle est incomplète... Comme toute compile qui se respecte. À chacun d'aller fouiller les entrailles du web à la recherche d'autres merveilles de là-bas !

Jimmy Jimi a dit…

Le Perfecto sur la plage, ça endurci ! Moi aussi, c'est l'apport de la langue que j'ai préféré. Habitué aux langueurs de la bossa, on pourrait croire que ça ne va pas passer, mais ça glisse impeccablement. Merci pour le voyage.

nestor b a dit…

Alors là moi j'avoue qu'avec cette compile je vais faire le plein de découvertes. A en croire ton billet, je ne vais pas être déçu ! C'est vrai que cette langue est très chantante. Vais-je la trouver Rock'n'Roll ?
En tout cas merci Keith, pour celle-là, et toutes les autres !

Anonyme a dit…

un blog a consulter

http://sebolinhamusic.blogspot.com/

Keith Michards a dit…

Muito obrigado, querido anônima !