mardi 22 novembre 2016

WOODEN SHJIPS ~ Back To Land [2013]


"Idiz so simple haow." (ou à peu près…)
Je suis fan de Ripley Johnson. Mais vraiment. Pour que vous sachiez où vous allez… Déjà, ce nom, Ripley Johnson, est-il possible de faire plus cool, même si on peut soupçonner un léger pseudo ? Et Wooden Shjips, c’est pas cool écrit comme ça, ce J batave paumé au milieu d’une imagerie que plus hippie que ça il te reste Grateful Airplane ou Jefferson Handkerchief (ça, c’est pour les connaisseurs, chuis sûr qu’y en a parmi vous). Quant aux lascars qui l’entourent dans ce fameux groupe fumeux, tenez-vous bien : Dusty Jermier, Nash Whalen et Omar Ahsanuddin, aaaah comment je m’éclate là ! Ripley Johnson joue aussi dans un autre groupe, un duo appelé Moon Duo (ben ouais) qu’il a formé avec Sanae Yamada (j’arrête, vous allez fatiguer…) Ripley Johnson, quand il chante, on comprend rien. Et quand je vous dis rien, c’est rien; soit on capte pas les paroles, soit on ne voit pas ce qu’elles veulent dire. Normalement, ça devrait rendre malade le fan ultime du singer-songwriter U.S. que je suis (fan, pas singer-songwriter, hein), au lieu de ça Wooden Shjips me transporte, et je chante avec Ripley à chaque écoute; l’avantage, c’est qu’on a le droit de se tromper, et qu’on est tout content de tomber juste au moment où il répète le titre du morceau : ben ouais, il est écrit donc on là sait ce qu’il dit et donc j’attends et, avec lui … Back to land, yeah ! Ripley Johnson est aussi, passez-moi l’expression, un putain de guitariste mais, là, c’est vraiment comme je les aime : simple mais merde, comment y fait ? C’est un tel fouillis psych-fuzz mélangeant inspiration et hypnotisme rythmique qu’on se rend pas toujours compte quand c’est le clavier qui prend le relais, ou le synthé, ou la boîte à rythmes (ah non, y en a pas), c’est bien la preuve que la guitare est fondue, ou perdue, dans ce marécage électrique. Ou pas, vous me direz. Tiens, d’ailleurs, même sa guitare elle explose les canons de la coolitude. En plus, elle porte son nom, hé, une Airline DLX Ripley de chez Eastwood, c’est pas un tout petit peu plus la classe qu’une Ibanez Joe Satriani Model ou que sais-je ? Non ? NON ? Ah bon, j’aime mieux ça. Après, avec sa tronche de Hipster San Franciscain mutique, vue et revue depuis maintenant trop longtemps, on est en droit de s’en méfier de ce Ripley mais, là, je vous connais (depuis le temps…), vous êtes comme moi : le délit de sale/belle gueule n’existe pas ici. Et c’est tant mieux, figurez-vous que le gars est super cool, certes mutique dans l’exercice de sa fonction (à part quand il chante, je vous ai parlé de son chant ?) mais en dehors ? Adorable, pas volubile mais presque… Vous pourrez vérifier en cherchant le What’s in my bag qui lui est dédié. Ou en concert, c’est encore mieux. Surtout? si vous y rajoutez la convivialité d’une petite salle en Espagne, enfin, au Pays Basque, où promiscuité, bonne humeur et consos à tarifs locaux rajoutent à la fête…. Ce qui précisément nous transporte loin, très très loin de ce qui a pu m’amener à vous parler de Ripley et ses Shjips. Ouais, en fait vous pouvez oublier tout ce que vous venez de lire, elle est pas bonne celle-là ? Non, c’est juste qu’à la lecture du récent billet de Jimmy sur Berlin, je me suis souvenu que les Wooden Shjips sonnent pour moi exactement comme un, que dis-je, LE Velvet des années 00-10’s (c’est comme ça qu’on écrit ?) Ce dont personne, absolument personne, n’a rien à cirer aujourd’hui.  Ça pourrait même éventuellement générer une bordée d’insultes ou d’ironie envers votre bien humble serviteur. Mais j’adorerai ça et me marre déjà, à l’avance. Hé ouais, si y en a qu’un qui rigole, autant que ce soit moi ! Ah, un dernier truc (je vais pas vous lâcher comme ça …) : vous trouverez ici un bonus; en général, je ne fais pas ça, mais c’est juste parce qu’il s’agit de la version "acoustique" de l’original qui, que … ah, allez, Morceau Du Siècle : These Shadows !
Everett W. GILLES (Merci d’avance pour vos commentaires !)
P.S. : oui, bien sûr, vous trouverez quelques traces du passage des Wooden Shjips en vidéo chez Marius, sur le Canut Brains…


































01 - Back To Land
02 - Ruins
03 - Ghouls
04 - These Shadows
05 - In The Roses
06 - Other Stars
07 - Servants
08 - Everybody Knows
09 - These Shadows [Acoustic Version] [Bonus]



24 commentaires:

Jimmy Jimi a dit…

Hello Everett,
Aussi surprenant que passionnant. Plus qu'au Velvet, j'ai pensé à un Suicide (mais c'est vrai que le duo s'est largement inspiré d'un inédit du V.U. pour créer son son) beaucoup plus cool et avec une vraie rythmique et cette guitare "planante". Ce qui fait déjà pas mal d'ajouts! La voix aurait été mixée un tout petit peu plus en avant que ça ne m'aurait pas gêné!

Everett W. Gilles a dit…

'Lo !
La voix c'est visiblement un parti-pris, qui vaut ce qu'il vaut. Moi j'aime bien ça entretient le mystère ...
Live ça prend une ampleur encore plus bordélique et envoutante !
Quant aux influences elles ne manquent pas et pourtant tu l'as dit ça reste surprenant ... mystère que j'vous dis !!
Thanx JJ

Keith Michards a dit…

Coolitude, coolitude ? Je veux bien, mais le bonhomme envoie quand même du son et du beau son. Je découvre et j'adopte sans hésiter.
Si tu as encore quelques pépites comme ça dans la culotte, n'hésite pas à baisser ton froc !!!!!

Everett W. Gilles a dit…

Hey Keith
Cool et pêchu c'est pas incompatible hein ...
Maintenant que tu le dis, des comme ça j'en ai pas tant que ça finalement. Je tombe pas en pâmoison tous les deux jours et quand j'ai découvert Wooden Shjips ça a bien failli m'arriver !
Et je dis pas ça pour rester habillé à tout prix.

yggdralivre a dit…

je m'attendais à quelque chose de plus fouillis... en plus psyché peut-être... (j'étais plus dans l'esprit du texte que dans le propos, parce que tu précises bien que c'est planant). Je fus donc assez surpris, agréablement surpris en fait, il y a un vrai son (rien n'étant jamais original on sent les influences mais c'est assez identifiable, donc pas passe-partout) et le parti pris du chant amène un petit quelque chose intriguant.
une jolie découverte (la guitare est vraiment chouette !!)

Till a dit…

V.U., Suicide, whoever you want, la pochette me fait plus penser à celle de Led Zep III qu'à une fumerie de Grateful Airplane.

Le talentueux Mr. Rpley passait avec Wooden Shjips au Marché Gare à Lyon début novembre mais - comme on dit - on ne peut pas être partout. En tout cas moi je n'y arrive pas, pourtant j'avais coché ce concert sur la [bonne] foi de l'auteur de l'article dans la prog de la salle.

Je me rattraperai - ou pas - avec la vidéo sur le Canut Brains.

Everett W. Gilles a dit…

Yo !
@yggdra : tu as raison, j'ai écrit le texte au retour du fameux concert qui était lui plus fouillis/psych que le disque, tu sais où vérifier ...
La guitare est en vente libre mais j'ai bien peur que le mode d'emploi ne soit pas fourni avec !!
@Till : ah je pense pas que ma vidéo vaudra rattrapage non ... Et puis, j'avais pas vu qu'ils passaient par chez toi, je t'aurais pucé l'oreille sinon !
Thanx boyzzzz

Till a dit…

Et bien c'est bueno tout ça. Je comprends que Jimmy ait pensé à Suicide, on retrouve quelque chose d'eux. Le parti pris sur la voix ne me dérange pas.
C'est marrant je me suis fait la réflexion que la voix ne collait pas avec le physique de Ripley Johnson.

Au fait, ton Ripley c'est le frère jumeau de Warren Ellis non ?

Till a dit…

Du coup je regrette de ne pas l'avoir coché en plus gros ce concert. Too bad.
Espérons qu'il remettra sa tournée bientôt.

Everett W. Gilles a dit…

Arfff justement Wooden Shjips sont réputés ne pas tourner souvent, je les pistais depuis un bon moment, bien décidé à pas les rater.
Moon Duo, l'autre groupe de Ripley (recommandé lui aussi, bien sûr), doit tourner en Europe au printemps, oui mais où ? Affaire à suivre...
La tronche qui correspond pas à la voix, c'est un peu ça le délit dont j'essayais de parler dans le post. Et encore, t'aurais vu son bomber en satin noir avec dans le dos LUCIFER en grosses lettres rouge-jaune-vert tu te serais demandé comment ça allait finir !
Warren Ellis : figure-toi que lui aussi a un modèle (de basse) qui porte son nom et devine chez qui ?
Chez Eastwood, tout pile ! Small World ?
Il a aussi une sorte de mandoline à son nom le Warren. Franchement, d'Ellis, Ripley ou les décideurs de chez Eastwood je me demande bien qui est le plus barré ...
Thxs pour le retour !

Audrey Songeval a dit…

J'ai à peine eu le temps de lire ta prose. Et tout juste celui de récupérer le fichier. En zappant vite fait les chansons, j'ai pas entendu un truc révolutionnaire (plutôt les yeux braqués derrière que devant, on va dire). Mais ça fait du bien partout à entendre. Ca change en tout cas du Wu-Tang Clan que j'arrête pas d'écouter depuis Lundi...
Tu les déniches comment, tous tes groupes? T'as un radar? Des mouchards dans les studios? Des espions un peu partout?

Everett W. Gilles a dit…

@Audrey : hé ben tu vas rire, je ne me souviens absolument pas de comment j'ai découvert Wooden Shjips, juste ma bibliothèque iTunes qui me dit que j'ai chargé le premier en 2010.
Tu penses bien que j'aurais débuté mon billet avec si j'avais une histoire à raconter. Ou à inventer ...
Souvent le truc vient d'un truc qui vient d'un truc qui ... et là rien, les mecs étaient tranquilles sur leur île déserte quand je les ai trouvés ... J'ai du tomber sur une photo qui m'a fait marrer, le nom qui m'a interpellé, pffff non je sais plus.
Ce que je sais c'est que des trucs j'en découvre plein chez mes potes (et/ou hébergeurs..) bloggers : merci les ami(e)s !
Et ce que je sais aussi c'est que j'écoute teeeellement moins de trucs que vous que j'ai du temps pour creuser mon putain de sillon, étroit mais du coup profond ! (pas sûr d'être bien clair là ...)
En tout cas les WS ont plus ou moins interpellé tous ceux à qui je les ai présentés, quelques potes musiciens pros y compris.
Et si tu passes un peu de temps à l'écoute tu verras tu vas plonger toi aussi ...
Thanx Miss A !

Audrey Songeval a dit…

En tout cas, tu sais nettement mieux donner envie d'écouter tes disques que la presse musicale que je lis (à s'en demander pourquoi je la lis encore, mise à part quand elle parle de vieilleries).

Anonyme a dit…

Alléchant et succulent ce dique il faut en profiter dès maintenant demain il sera trop tard...

Cette semaine c'est le verdict de la nouvelle télé-réalité inspiré de la série "fais pas ci, fais pas ça" avec un boulet chiraquien vieillissant droit dans ses bottes certes et un lepic se terminant avec un C comme Cul ou vieux Catholique extrémiste à en faire pâlir un djihadiste modéré, un vrai facho pro-poutine, un liberalo tatcherien pour une décheance culturelle évidente, bref le représentant d'un sarkozysme sans le bling-bling naïf de son petit mentor...
Après une élection à 2 balles pour une TVA à +2% et une exonération d'un pot sur la grande fortune... le calcul est simple pour ceux qui gagne moins que 3500€/mois c'est plus de 120€/mois qui iront directement compenser la remise à neuf de la toiture d'un château familial du fortuné qui vous imposera 39h de boulot pour le prix de 35h... et le libéralisme aidant les travaux du we ou nocturne ne seront plus majoré...
Catéchisme obligatoire et 1h offerte sur son salaire pour participation à la messe dominicale... aaargh je crains pous le fillon (euh le fion) de mes bambins avec ce ramassi de pédophiles.

N'Hervé

Anonyme a dit…

Pour Suicide... t'as raison... il y a de celà... le tout étant de savoir du tranchant ou de l'étouffoir.....

Hervé N.

Anonyme a dit…

Par ailleurs j'aime cette rubrique qui m'a donner envie à l'écoute... Encore Merci.

Hervé N.

Everett W. Gilles a dit…

@Audrey : le rose me monte aux joues ! Les blogs sont devenus les nouveaux fanzines, avec l'enthousiasme et le choix délibéré de ne parler que de ce qu'on aime vraiment, je sais pas ...
@N'hervé : je partage ton pseudo quand tu l'écris comme ça. La politique c'est le monde de l'a-priori où on est supposé nous dire ce qu'on a envie ou besoin d'entendre ... ça fait encore plus peur.
Back to music, continuons à donner envie !
Merci à vous.

charlu a dit…

Eh l'Evrett, j'adore ce groupe. Dans ces années là, leur début, je suivait beaucoup le label Holy Mountain grace à Six Organs of Admittance et Ben Chasny, du coup je suis tombé sur les 2 premiers disque des barbus.. énorme, gros son, un poil plus "experimental" ds mes souvenirs..si ça t’intéresse..
Moi ça me dit bien le renvoi au Velvert..avec une légère dimension Grandaddy. Du bon diesel bien roulant.

Everett W. Gilles a dit…

Yo Cha !
Hé ben on est au moins deux ... Holy Mountain, tout ça je note, j'irai farfouiller.
Et thanx mais je les ai les autres albums (et je te conseille Moon Duo si tu connais pas déjà)
Oui moi le Velvet me semblait une option, concept basique et optique hypnotique ...
Thanx boy !

Till a dit…

Il se passe un truc avec ce disque. Qu'est-ce que t'as glissé dedans pour nous rendre accros ? De l'extrait d'infusion de barbe de hippie ?

Je l'écoute en boucle depuis 2 jours.

Everett W. Gilles a dit…

@Till : j'avais prévenu, c'est hypnotique et te voilà hypnotisé !
(2 jours, t'as de la marge moi ça fait 3 ans ...)

Phil Free a dit…

Bonne idée que ce coup de projecteur sur Wooden Shjips et sur le talentueux mr Ripley (ouais, facile...).
Une dizaine d'années que ce groupe trace sa route en semant un peu partout sa "coolitude" (Ségolène, sors de ce corps!).. Et tout en évoluant s'il vous plait.
Alors que les 2 premiers albums étaient constitués de longs morceaux (tout comme les 2 compils de singles)ressemblant plus à des impros, le groupe a évolué vers des chansons plus écrites, plus concentrées sans perdre son côté addictif... Moon Duo, l'autre groupe de mr Ripley, a subi la même métamorphose avec la même classe, chapeau !
Comme l'a souligné Mr Everett, le groupe prend encore une autre dimension en concert, c'est jouissif ! Je me souviens avec délice du concert de Moon Duo à Paname l'an dernier... à la Machine du Moulin Rouge à Paname si ma mémoire est bonne.
Pour ceux qui découvrent Wooden Shjips avec ce très chouette "Back to Land", je vous encourage vivement à remonter le temps et à jeter une oreille à leur 2ème album, sobrement intitulé "Dos", ainsi qu'à leurs compils de singles "Vol 1 & Vol 2", le son est un peu plus lo-fi mais le plaisir est là ! Et puis pour nous petits frenchies, il y a une belle surprise avec une reprise de notre Brigitte (nationale...), sans doute son meilleur morceau, "Contact".
Concernant Moon Duo, l'album "Circles" sorti en 2012 est, à mon humble avis, le plus réussi...

Everett W. Gilles a dit…

@Phil Free : rien à ajouter ... Si j'avais su je t'aurais demandé d'écrire le billet !!
Moon Duo doit tourner en Europe au printemps, affaire à suivre ...
Thanx

Phil Free a dit…

Merci mais ta présentation est parfaite. C'est juste que tu as tapé pile-poil sur un des types que je suis avec plaisir depuis pas mal de temps...
Cool pour Moon Duo ! J'en serai, c'est sûr.