mardi 11 novembre 2014

DAVID DONDERO ~ # Zero With A Bullet [2010]


"Got lost on the road, no records got sold."
Si on y réfléchit bien et si on en croit ses principaux protagonistes, Seinfeld, la série, était basée sur absolument rien : Nothing ! Et ça a duré des années avec un succès incroyable pour un truc d’une telle qualité, une leçon, je vous dis. Bref… Comment diable ai-je pu me retrouver à écouter un mec du nom de David Dondero ? Le truc improbable : je me cherchais de bonnes raisons d’adorer le dernier disque de Conor Oberst, jusqu’ici je n’en trouvais que de mauvaises, et, au hasard de mes lectures, je tombe sur ce nom. Ni une ni deux, le syndrome Damien Jurado : avec un prénom français (ouais, je sais…) et un nom espagnol, déjà t’as la classe, j’en connais d’autres. En plus, regardez-moi ça, sans déconner, il a la même tronche ! Bon, sinon, y a un autre moyen d’avoir la classe c’est de s’appeler Paul Westerberg, mais c’est moins commun. Dondero donc, je fouille… et là, vous allez rire, je vois que le mec a fricoté avec David Bazan, le gars de Pedro The Lion. Je ne suis pas spécialement fan, mais c’est juste qu’étant jeune, Bazan avait monté un groupe punk avec, devinez-qui ? Tout juste ! (Non Charlu, pas Westerberg, suis un peu … Jurado bien sûr.) C’est cool non, vous ne trouvez pas ? Le gars vient de Duluth, Minnesota, c’est marrant les frères Coen ont produit une série télé inspirée de leur film Fargo qui s’appelle… Fargo (bien Charlu, tu vois quand tu t’appliques) et dont l’action se passe à… Bemidji. Mais à Fargo aussi, bien sûr. Et un peu à Duluth, c’est pour ça que j’y pense. Duluth, ça me rappelle vaguement autre chose mais, là tout de suite, çà ne me vient pas. Comment ? Musique, vous voulez que je vous parle musique ? Naaah, je ne le sens pas sur ce coup. C’est à dire que les mélodies simples et l’auto-dérision (le terme anglais est beaucoup plus approprié : self-deprecation) dont est rempli ce disque m’ont fait penser à un vieux pote et ça m’a tout simplement retourné, je ne peux pas vous l’expliquer. Jimi, Marius, peut-être…  Voilà, je n'avais vraiment rien à vous dire aujourd’hui. Je tenais juste à vous le faire savoir.
Everett W. GILLES (Merci d’avance pour vos commentaires !)


01 - Jesus From 12 To 6
02 - Caught The Song
03 - Just A Baby In Your Momma's Eyes
04 - Zero With A Bullet
05 - It's Peaceful Here
06 - Carolina Moon
07 - Wherever You Go
08 - Don't Be Eyeballin' My Po' Boy Boy
09 - Job Boss
10 - All These Fishies Swimmin' Through My Head
MP3 (192 kbps) + artwork

17 commentaires:

Jimmy Jimi a dit…

Pour ceux qui aimeront, voici le suivant:
http://rapidgator.net/file/eabffd83969f24dc58cf42a938494572/www.NewAlbumReleases.net_David_Dondero_-_A_Pre-existing_Condition_2011.rar.html

Till a dit…

C'est marrant j'étais en train de penser que je n'avais rien à dire en commentaire pour ce disque que je n'ai même pas écouté.

Je n'écoute jamais les mecs qui s'appellent David Dondero, c'est une principe, une ligne de conduite, un credo. Et j'y tiens, je suis intransigeant avec moi-même.

Ceci dit j'aime bien les pochettes avec des squelettes parce que ça me rappelle celles de Vince Ray.

Everett W. Gilles a dit…

Yo !
@JJ : je prends, merci. J'aime déjà, je ne sais pas si j'ai eu l'occasion de le dire. Quand je pense que certains passeront à côté !
@Till : tiens, Till notre ami ventriloque. T'es venu sans ta poupée Baster ? Alors comme ça t'aurait des principes maintenant... c'est la meilleure! Tant pis, tu sais pas ce que tu manques, moi en tout cas j'aime, je sais pas si j'ai eu l'occasion de le dire.

Anonyme a dit…

Dingue la ressemblance , la même chetron ...
j'ai eu des sueurs en lisant ta chronique
Duluth, Dylan et Mason Jennings " birds flying away"...
Bro, en écoutant la première note j'ai repris des couleurs et maintenant j'en ai plein la tête...
Merci a vous deux
La bise
Ma

What Can You Tell Me

Everett W. Gilles a dit…

Hey Ma !
Thanx pour le passage et l'enthousiasme.
Ouais c'est marrant hein, j'ai craqué quand j'ai cliqué ''images'' chez Gogol.

I can tell you ... Jack Logan ?

Audrey Songeval a dit…

J'ai rien compris à ta présentation! lol
Mais ça fait 24h que j'écoute le disque. J'aime bien sa façon d'arranger toutes ses références.

Everett W. Gilles a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Everett W. Gilles a dit…

@Audrey : le disque est excellent et moi je raconte n'importe quoi : à mon avis tu as tout compris !
Thanx

Jimmy Jimi a dit…

Après la première écoute, il m'a manqué la petite étincelle pour passer de l'autre côté, mais je ne suis pas au mieux en ce moment (ma mère est très malade), ça n'aide pas...

Till a dit…

Yo

Je tenais à ne pas dire que je n'ai pas encore écouté DD, je tiens bon, droit dans mes tongs. Je l'ai juste téléchargé, collé dans itunes et transféré sur mon imachin. Fidèle à mes principes je te dis. Jusqu'à demain au moins...

Everett W. Gilles a dit…

@JJ : merde, j'espère que ça va s'arranger. L'étincelle peut attendre.
@Till : je suis impressionné par ta force et ta détermination. J'espère qu'elles t'aideront à résister au syndrome dit des ''courses sous iPod''. Tiens-moi au courant.

Till a dit…

J'ai préféré opter pour le métro sous ipod. Avec DD qui poussait la chansonnette mais sans faire la manche. On a passé un bon moment ensemble, du coup on est allé boire une bière pour fêter ça. Comme je lui disais, elle est bien sa musique, il me manque un petit truc au niveau de la voix qui me prenne vraiment aux tripes, mais je fais la fine bouche. Je le trouve plus punk que ton pote Damien dans l'ensemble et j'aime bien ses morceaux au banjo.

Et il m'est arrivé de courir sous ipod avec le Slim Cessna. Je te jure que ça motive quand tu imagines les tronches des rednecks qui te courent après.

Everett W. Gilles a dit…

De toute façon la perfection c'est pas drôle, moi j'aime bien quand y a un truc qui cloche ...

Tu veux courir plus vite ? Je te conseille de lire les lyrics de ''Three Bloodhounds ...'' du SCAC.

Merci pour le retour, je me doutais bien que tes principes c'était du flan.

Till a dit…

T'as raison, mon principe c'est de ne pas en avoir. De faire le contraire de ce que je dis et parfois même le contraire du contraire.

On va bien s'entendre avec Dondero, c'est pas fini cette histoire. D'ailleurs il faut que je checke le lien de Jimmy.

charlu a dit…

Cool, si ce mec de Dondero a déjà travaillé avec Damien pour la musique de film de Fargo..je vais me précipiter grave ;D

Ceci dit, je connais aussi Pedro the Lion. Y'avait un petit label sympa que je fouillait à l'époque, mais ça n'a pas laissé de traces indélébiles.
Une découverte donc.

Everett W. Gilles a dit…

@Till : je savais bien que tu essayais de me mener en bateau. Ca n'a pas marché, tu as même été obligé d'avouer, pour Dondero : hahahaaaar !
Et merci encore pour cet échange de coms digne d'un Secrétin-Birocheau de la Grande Epoque. Avec un S...
@Charlu : oui voilà, c'est ça ! Quand je pense qu'Audrey n'a rien compris je me dis qu'elle aurait pu s'appliquer, merde ! (Pour une fois que c'est moi qui te fais découvrir quelque chose...)
Thanx again les kids

charlu a dit…

Eh.. Audrey est une fille très bien.. elle adore Macca ... t'as juste été un poil lège sur la syntaxe ;D
Arrète tes conn'ries Evrett, je découvre plein de trucs grâce à toi et au Bruit mangeur.. tiens, j'ai même découvert les BB y'a peu :(