samedi 6 juin 2015

ARTISTES DIVERS ~ Le Rock D'Ici - Volume 15 (par Zocalo) [HMC. 2015]


Nous étions tous éreintés. Vouloir tracer d’une traite, sans aucune étape, de Tijuana à Guadalajara était pure folie. Mais le plus épuisé de nous tous, c’était le vieux combi Volkswagen d’au moins un million de kilomètres que nous avions échangé à San Diego contre La Winchester que Michel avait gagné au poker et deux bouteilles de Beaujolais bio que j’avais eu tant de mal à faire entrer aux U.S. Jamais, je n’avais vu une bagnole fumer autant. Du métal en fusion. Même les pneus sentaient le brûlé. C’est donc à l’approche de Culiacàn que nous avons littéralement échoué dans cette bodega crasseuse, nous jetant sur les cervezas glacées comme des naufragés sur une bouée de sauvetage. Dans le fond de la pièce, il y avait là trois, quatre musicos qui jouaient comme s’ils étaient seuls une musique bizarre qui tenait autant des mariachis que du baloche à neuneu. La chaleur, l’alcool et la fatigue m’embrumaient la tête, et je suis incapable de vous dire comment je me suis réveillé aux côtés de Carlita, la chanteuse du groupe. Quelle situation ! Sans aucun souvenir de la soirée précédente, c’est au prix d’un effort inouï que je rassemblai mes vieux souvenirs d’espagnol d’où émergèrent des borborygmes en forme de "senorita", "como esta ?" et autres "que paso ahier ?" Carlita me laissait m’enfoncer dans le plus profond ridicule, et quand je me tus enfin, elle lâcha cette estocade définitive qui acheva de m’engloutir de honte : "Te fatigue pas, Cabron, nous sommes tous de Quimper, nous tournons au Mexique." Car, enfin, il est vrai que les musiciens français qui chantent en espagnol sont plus nettement attirés par l’Amérique latine que par la Sagrada Familia. Certains s’en sont fait une spécialité : Manu Chao, Sergent Garcia, Plaza Francia (qui n’est pas dans la compilation). Pour d’autres, c’est une incartade, presque un accident, quelquefois la recherche de ses racines (Olivia Ruiz, Nathalie Cardone (j’ai mis deux N dans le nom du fichier, il faudra corriger)). Et puis il y a les obscurs, les sans-grades, ceux qui chantent espagnol avec l’accent de Bobigny, les punks de passage, les rockers qui passent en force (Inti, Los Carayos, Les Caméléons). Ce sont vers eux que va ma préférence car chanter en espagnol est pour eux une autre façon d’exprimer leur différence, de combattre le système, de hurler leur révolte. El pueblo unido jamas sera vencido, c’est bien connu.
ZOCALO (Merci d'avance pour vos commentaires !) 



01 - LA BELLE IMAGE - La Trucha Del Titicaca
02 - LES CAMELEONS - Soledad
03 - CHIHUAHUA - Hombre De Noche
04 - MARCEL ET SON ORCHESTRE - Noche De Accion
05 - BIG MAMA - Bala Perdida
06 - NUCLEAR DEVICE - Aguita De Ciudad
07 - LOS CARAYOS - Oscar Tramor
08 - SHAKA PONK & BERTRAND CANTAT - Palabra Mi Amor
09 - NATHALIE CARDONE - Hasta Siempre
10 - TARMAC - Inùtil
11 - CECILE CORBEL - Hija Mia
12 - NOUVELLE VAGUE (Avec OLIVIA RUIZ) - Mala Vida
13 - MATMATAH - La Serpeta Del Barrio
14 - SKUNK - Indios De Barcelona
15 - LO'JO - Magdalena
16 - INTI - Pachamama
17 - ZAZ - Historia De Un Amor [Live]
18 - LES NEGRESSES VERTES - Hasta Llegar
19 - OLIVIA RUIZ & DIDIER BLANC - Quedate
20 - SERGENT GARCIA - Acabar Mal
21 - MANU CHAO - Clandestino
22 - MASS HYSTERIA, NADIA, YASMINA NID EL MOURID, LO'JO TRIBAN - Corazones Olvidados (Saetas Dulces)
23 - LES TETES RAIDES - Barcelona
24 - HOT PANTS - Rosamaria
25- TRIANGLE - Con Nosotros [Version Espagnole]
26 - HUBERT-FELIX THIEFAINE - Pulpe, Mescal Y Tequila
27 - LA BELLE IMAGE - La Guanena
MP3 (320 kbps) + front cover
Fier de notre savoir faire avec BM135



18 commentaires:

charlu a dit…

superbe idée originale.. quelle liste, belle famille musicale. Vachement bon.. Lo'Jo reste mon favori je crois.. Triangle-Thief ça le fait.
M'plait un max cette compile. Merci pour le boulot

Anonyme a dit…

Avec c'te chaleur, la prochaine j'me la frappe

BWEàtous -L.V.A-

Jimmy Jimi a dit…

Vraiment une jolie idée... Je ne sais pas si tu as connu Corazon Rebelde, un groupe d'expatriés Chiliens: ils auraient eu leur place sur ton excellent florilège. Maintenant, il ne te plus qu'à trouver autant de groupes espagnoles chantant en français: bon courage!

El Norton a dit…

Ah, le Inutil de Tarmac, qu'est-ce que je l'aime ce morceau.

Arewenotmen? a dit…

J'ai très peu d'affinités avec la musique hispanique et latino-américaine, mais bravo pour l'idée!

Arewenotmen? a dit…

Et puis un clin d'œil au talent d'Olivier Libaux (Nouvelle Vague, entre autres), un p"tit gars de Boulogne-sur-Mer qui a été mon ami.

Zimbolin a dit…

Superbe dérapage contrôlé, respecter les consigne tout en les prenant à contre pied, chapeau.

Un peu comme Arewenotmen, j'étais pas trop chaud pour la thématique latino. Et la présence de certains artistes dans la liste m'ont empêché de baver d'envie (ras le bol d'entendre Manu Chao).

Et puis finalement, emporté dès le premier titre, ça passe tout seul. Très bonne surprise donc. avec quelques grosses tueries.
Merci pour cette compile!


Mais en fait, tout le monde peut proposer une compile? (sous entendu, même moi?)

Jimmy Jimi a dit…

Il suffit d'être un commentateur actif, Zimbolin, donc le sous entendu tient la route! J'attends donc ta compile...

Zocalo a dit…

Des hispanophones qui chantent en français, j'en connais aussi. Malheureusement peu sont des rockers. On trouve plutôt ça dans le jazz ou la variété. En dehors du cadre de ce Rock d'ici. En revanche, pourquoi pas dans une future rubrique "Rock d'ailleurs" ?

Keith Michards a dit…

Géniale chronique… en plus, des chansons chantées dans la langue des champions d'Europe de football, quoi de mieux pour entamer la semaine !
C'est donc le rock d'ici… mais aussi d'ailleurs !!!!! :-)
Vamos a la playa !

El Norton a dit…

Jimmy, il faut être commentateur actif du blog, ou commentateur occasionnel, ça suffit :p ?

yggdralivre a dit…

"tombé d'un DC10 fantôme sur un aéroport désert, j'ai confié mon âme à un gnome qui jonglait sous un revolver... puis j'ai pris la..."
ce qui est bien avec cette, très jolie, compilation c'est qu'elle donne envie de chantonner et de remuer lascivement du popotin, tout en ayant à coeur de séduire son.sa partenaire et d'avoir la révolution dans l'âme...
bref, un challenge réussi.

merci bien

Le Zornophage a dit…

A défaut de tout avoir aimé dans ta sélection, une majorité tout de même, j'adore le parti-pris. A mon avis, les contraintes forcent la créativité, ce que prouve ta compilation. Bravo.

Juthova Juthova a dit…

Festif, exotique et rock'n'roll. Très belle compil et très bon choix de morceaux (avec en fil rouge pas mal de manu chao).
Et j'aurai bien vu aussi un p'tit "Porque te vas" à la sauce chihuahua(ou pour les connaisseurs, par laure Sinclair......).

Everett W. Gilles a dit…

Yo !
¿ Y porque no ?
Toujours pas plus fan de Cantat que de Shakaponk même quand ils changent de langue ... mais Los Carayos, entre autres, font plaisir à voir ici !
Et puis ton texte qui me rappelle une épopée mexicaine où les locaux n'arrêtaient pas de me dire que j'avais l'accent espagnol. On me l'avait jamais dit avant ni jamais redit après ...

Devant Hantoss a dit…

Je me joins aux autres commentaires, j'ai aimé lire la chronique, du coup j'ai un peu regardé les titres et me suis mis à découvrir que nos artistes Français tournent souvent leurs regards sur l'Espagne, va bien me falloir un jour mettre un pied à Barcelone. Même si c'est l'Italie qui me tient davantage par le coeur, artistes compris.
Sinon, un clin d'oeil sur Manu, quand même, je ne renierai jamais le plaisir de ma découverte des albums de la Mano. Plus coloré que le Noir Désir. J'ai loupé leur tournée aux quartiers Pigalle, alors que j'ai failli... Je m'en veux encore

sorgual a dit…

Bravo, joli coup de thematique, mais curieux effet chez moi, car si j'aime ces sons dilués dans un album, leur concentration me lasse un peu sur la distance... sauf pour quelques chouchous dont le seul sergent que j'ai pu supporter dans ma vie. Pour les addicts du style, je confirme le blog Atauqtuq askatu qui fourmille de disques de groupes catalans, basques et français (mais souvent en pietre encodage)et d'autres improbables si inclassables.

nestor b a dit…

Belle chronique et compile très sympa ! Merci pour cet aparté latin.