lundi 24 octobre 2016

CECILE CORBEL ~ VAGABONDE [2016]


Pour beaucoup d'entre vous, Cécile Corbel n'a pas besoin de présentation. Je sais que c'est l'une de vos artistes favorites. Voici donc pour les autres un court résumé de la carrière exemplaire de la jeune bretonne. A l'âge de 17 ans, assistant à un concert de la harpiste grecque Elisa Vellianiti, Cécile a un véritable coup de foudre pour la harpe celtique. Gardant la tête sur les épaules, elle poursuit ses études : Bac S et DEA en histoire de l'art. En 2002 et 2003, elle est invitée en Louisiane par la Harp Society. En 2004, Cécile autoproduit un premier e.p. de six titres. En 2006, à Reims, elle fait la première partie du concert d'Alan Stivell. En 2007, la première partie de Laurent Voulzy à l'Olympia. Keltia Musique, l'immense spécialiste de la musique celtique de Quimper, aujourd'hui tristement disparu, distribue le premier album de Cécile. En 2009, elle compose la musique de Anne de Bretagne, un opéra-rock d'Alan Simon avec rien moins qu'Angelo Branduardi, Nilda Fernandez et Didier Squiban. Collaboration si fructueuse qu'Alan attribue le rôle-titre à Cécile. La même année, en hommage à la source d'inspiration que lui procurent leurs longs-métrages, Cécile expédie aux studios Ghibli, au Japon, un exemplaire de son deuxième album, sans adresse électronique ou physique. Celui-ci tombe dans les mains de Toshio Suzuki qui travaille à la production de Arrietty, le petit monde des chapardeurs. Toshio cherche partout un contact pour rencontrer Cécile. Hiromasa Yonebayashi, le réalisateur du film, se rend en délégation à un concert de Cécile pour l'écouter jouer. Décision est prise de lui confier la composition d'un morceau. Ce sera finalement toute la bande son qui lui sera confiée. Cécile devient célèbre aux yeux du monde, bien d'avantage qu'en France. Dire que Vagabonde, le dernier opus de Cécile, est l'album de la maturité serait un cliché. Pourtant, la production exemplaire et la participation d'artistes de "world music" en fait rien moins que... l'album de la maturité. Jusqu'au prochain.
ZOCALO (Merci d'avance pour vos commentaires !)



01 - Working Song
02 - La Fille Sans Nom
03 - Waterfalls
04 - Les Courants D'Air
05 - The Berry
06 - Belfast [Feat. Les Moorings & Manran]
07 - Liam
08 - Winterchild
09 - Mama Always Told Me
10 - Pierre Et Marion
11 - Dwelling Of The Moon
12 - Entre Ses Bras
13 - Under The Lake [Feat. Poppy Seeds]
MP3 (320 kbps) + front cover







9 commentaires:

yggdralivre a dit…

MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

je l'ai vue en concert à ses débuts (et je l'ai déjà dit ici il me semble^^) en première partie d'un artiste "celtique" plus connu (pas du tout en forme ce jour là) ce fut un réel choc, une découverte, un moment de grâce et elle fut vraiment à l'écoute et très sympa.
des années plus tard, rebelote (et dix de der) mais cette fois auréolée de son succès auprès du studio ghibli (donc un peu plus de notoriété, sans tomber non plus dans la starification médiatique) et la magie fut de nouveau au rendez-vous, de même que l'accessibilité.

je suis un (bientôt vieux) con acariâtre, qui trouve que ce n'était pas mieux avant mais qu'on a n'améliore rien, je suis aigrie, pessimiste et assez antisocial... et c'est clairement le genre de musique et d'artiste qui ne donnent pas l'espoir (laissons tomber les idéaux) mais la joie de vivre, ce qui est clairement mieux et foutrement bien.

donc merci du partage et de l'enthousiasme.
(en plus, ça fait écho à ma mention de "pentangle" d'il y a peu... ça fait bien plaisir ^^)

projectobject a dit…

Merci,

Le nom me disait bien quelque chose mais à en y mettre une musique dessus???

Je vais Harptivement écouter cet album, měme si ces derniers temps je suis en plein dans la poésie Rap/Hip-Hop à la française plus revendicatrice contre cette politique mi-figue mi-confiture de figue.

La harpe possède l'avantage d'en adoucir le quatuor à cordes trop sucré mielleux de nos politiques correct-tionnels - crétins de la droite ringarde comme ceux d'une gauche si peu progressive.

Je ne parle même pas du son des cors et autres trompes de chasse pour un hallali populiste stupide et non avenant pour un découdre sur le halal alimentaire entre autre... cela ne reste qu'une discussion de remailleuse et je suis nul en couture.

Leurs violons commencent sérieusement à me casser les couilles depuis quelques temps, j'vais probablement m'abstenir de voter pour la première fois sur une élection majeure depuis mon droit de vote... et dire que la gente feminime (en France) a du attendre jusqu'en 1945 pour pouvoir lâcher le tricot. la laine du mouton égorgé et les aiguilles clic-clic énervant dans un lieux public afin de s'exprimer démocratiquement en pour ou en contre pour de tels guignols poupées de chiffons... et avec un certain recul... j'me marre.

La 'arpe ou le 'ip'op il ny manque la H du bourreau.

Bien à Toux.

Jimmy Jimi a dit…

Merci Zocalo pour ce joli partage. Je vais l'écouter tranquillement ce soir en rentrant du boulot.
Sinon, j'ai une requête: quelqu'un aurait-il un bon album avec de la cornemuse? Merci d'avance.

Audrey Songeval a dit…

Très jolie présentation. Je ne connaissais pas le nom, et je n'avais pas beaucoup de souvenir de la musique du film (mais ça donne envie de le revoir).
L'album est finalement moins mystérieux que je l'avais imaginé. Et en soi, c'est finalement une bonne chose. Il n'y a pas que de la harpe et c'est tant mieux aussi.
Dans tous les cas, on a ici une identité forte, avec un juste équilibre entre la musique traditionnelle et une oeuvre personnelle et singulière. Je pense que je l'écouterai pas mal pour les vacances et je connais plusieurs personnes qui devraient apprécier le disque également.
Merci à toi.

Zocalo a dit…

@Yggdralivre : Des vieux cons acariâtres comme toi, je les appelle mes amis. Merci pour ton commentaire.

@Projectobject : Ciel ! Une discussion politique. On se lance là-dedans, tu crois ?

@Jimmy : J'ai un CD de Davy Spillane, ça te conviendrait ?

@Audrey : J'ai revu le film la semaine dernière, en vue de cette publication. Rien de celtique dans l'intrigue, mais un excellent Guibli, comme souvent. Et la musique est waouh. Cécile reconnaît elle-même qu'elle est actuellement plus intéressée par le travail sur la voix que sur la harpe seule.

projectobject a dit…

Nan

C'est mon côté Gaullois... juste pour râler un coup.

Jimmy Jimi a dit…

Je ne connais Davy Spillane que de nom. Si tu juges que c'est bon, je suis preneur, mais prends ton temps. Merci d'avance.

Audrey Songeval a dit…

J'ai été frappée en le réecoutant des rapprochements avec Agnes Obel parce que cela éloigne la musique du traditionnel celtique et lui donne un caractère plus universel. Et l'autre point que j'ai envie d'approfondire, ce sont les textes. A chaque fois que je l'ecoute je me focalise sur la musique et n'y prends plus garde alors que j'entends des phrases qui me touchent.

goeland92 a dit…

Je ne connaissais pas, j'ai écouté, vraiment bien :-)
Merci du partage.