jeudi 6 octobre 2016

THE ROLLING STONES~ The Rolling Stones [Debut Album] [Mono U.K. 1964]


Back to mono ! On a failli attendre. Or donc, il aura fallu patienter jusqu'à cette année pour que le catalogue Decca des Rolling Stones (un des plus importants de l'Histoire) soit enfin dignement réédité en mono. La discographie des Stones a toujours ressemblé à un incroyable boxon, la faute aux amerloques qui n'hésitèrent pas à supprimer des titres pour les remplacer par les derniers singles en date, quitte à briser le bel équilibre voulu par le groupe. Même la formidable vague de rééditions (pour le son) en SACD n'a pas résolu l'affaire : un coup, on nous fourgua la version U.K., un autre, la version U.S. Avec le nouveau coffret, on va enfin pouvoir se régaler - et en glorieuse version mono, s'il vous plaît (la stéréo, c'est bon pour les fans de Pink Floyd !). Si ça vous intéresse, je distillerais tout ça tranquillement, au fil des semaines. Mais venons en à cet album inaugural. Nous voici avec une génération qui n'a pas à se soucier de la guerre et qui a bien envie de profiter de sa belle jeunesse. Dans toute l'Angleterre, des dizaines de groupes vont peu ou prou enregistrer le même album de reprises, chouravées sans scrupules à une poignée de grands sorciers Noirs. La différence se jouera souvent sur des "détails". Déjà, les Rolling Stones frappent fort en choisissant ce nom, emprunté à une chanson de Muddy Waters, laquelle, on l'oubli trop souvent, raconte l'histoire de pierres sacrés, de pierres magiques, que certains esclaves réussirent à glisser dans leurs frusques avant d'être embarqués pour l'enfer. Ce nom, on ne le trouvera pas au recto de la pochette (ce qui était plutôt culotté pour un premier album), comme on ne verra pas l'habituel uniforme porté généralement par leurs collègues. A la place, on aura droit à l'arrogance des regards et à un refus de sourire. Même si certains voudraient nous faire croire qu'ils connaissent le prénom de la lune depuis toujours, l'immense majorité du public d'alors découvrit ses chefs-d'oeuvre du blues et du rhythm'n'blues (oubliés des ricains) via les versions de ces chers petits anglais. Je ne vais pas vous barber beaucoup plus longtemps, juste ajouter que ce disque contient une telle fraîcheur et une telle fougue qu'il colle encore des frissons après la millième écoute. La mono ne rigole pas, elle vous prend à la gorge et vous cloue au mur sans avertissements. Indispensable !  
Jimmy JIMI (Merci d'avance pour vos commentaires !)  


01 - Route 66
02 - I Just Want To Make Love To You
03 - Honest I Do
04 - Mona (I Need You Baby)
05 - Now I've Got A Witness
06 - Little By Little
07 - I'm A King Bee
08 - Carol
09 - Tell Me
10 - Can I Get A Witness
11 - You Can Make It If You Try
12 - Walking The Dog
MP3 (320 kbps) + front cover



   

35 commentaires:

Till a dit…

Preum's ?
Salut Jimmy

C'est vrai j'ai mis du temps à comprendre la disco des Stones période 60's. Mais ça y est donc, on s'y retrouve à peu près.

Affaire à suivre...

Keith Michards a dit…

C'est vrai que la discographie des Stones est assez fouchtraque… et ça continue avec l'édition officielle de certains bootlegs ! Un chou et un chou !!!
Deuze !

Zocalo a dit…

Ironie de l'histoire : alors que la stéréo représentait à la fin des années 50 un progrès décisif pour la reproduction sonore, tous ceux qui ont remplacé leur système hifi par une enceinte sans fil sont revenus, sans bien s'en rendre compte, à la mono !

Je veux bien que tu distilles, Jimmy, en double distillation et en single malt, même.

Arewenotmen? a dit…

Ah ben dis-donc, on revisite les classiques ! Je suis preneur aussi Jimmy, car les liens de téléchargement de ce coffret ont très vite disparu de certains sites. Mono/stéréo... il s'agit de tout, sauf d'un détail, comme j'avais pu m'en apercevoir avec un de mes disques fétiches ("Down by the jetty" de Dr. Feelgood) avec un son en mono plus ramassé et percutant. C'est aussi John Coltrane qui vient d'avoir droit à ce traitement ("The Atlantic years in mono", soit la période déjà magnifique précédant san quartet mythique). Et comme j'ai pu le pécho, je vais pouvoir comparer...

Arewenotmen? a dit…

Pochette magnifique... ce bleu profond... la classe !

yggdralivre a dit…

bon... d'accord... je me laisse tenter, mais c'est bien pour faire plaisir, parce que les éructations d'un boys band de seconde zone avec un son à deux sous, je ne trouve pas que... ha, mince, je confonds avec les beatles... du coup... je fonce :)

RanxZeVox a dit…

Il est dans mon Top 5 des Stones.
Chez les anglais, il n'y aura que les Who de My Generation pour sortir un premier album meilleur que celui ci.

projectobject a dit…

Je suis très énervé contre ces 'Majors' qui refourguent à tout leurs versions mono deluxe edition ultimate et autres conneries edition

Çà en devient compliqué d'autant que l'on écoute celà en un pet de pigeon mp3 voire pire en m4a

La preuve étant qu'il n'y a plus de respect pour la jaquette... merde

Le fric.

Alors pourquoi je télécharge piratement l'album de Drake ou de l'incontournable Kanye West et que j'en suis encore à acheter la version Deluxe Edition de Quadrophenia à la jaquette plus que douteuse.

Le cheap c'est chic... pour les majors... le freak c'est fric... le con c'est con (et j'en fais parti)

Rien à redire sur le sujet sinon que j'entame ma 5ème discogaphie physique des zigotos... et si je considère la 9ème de Zappa... La Taxe Foncière annuelle pour l'amélioration des mêmes trottoirs... Les étenels petits fours pour nos élus (locaux ou non) deduits sus nos impôts...
sans compter la bière ingurgitée pour oublier tout celà et des conséquences pour ceux qui prendront la relève (finalement le trou de la sécurité sociale possède un fond (de garantie certes par l'État) mais au ďépend... bref celà commence à coûter en superflu.

projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
projectobject a dit…

Jai un paradite qui me pollue mon compte.

projectobject

projectobject a dit…

Help

S'il y en un qui s'y connait pour virer ces notifications publicitaires qui parasitent mon smartphone, afin d'envoyer un message ou un sms en un seul exemplaire sous Android c'est pénible de ne pouvoir terminer une action sur une application sans devoir la réitérer... Je vous en serez gré.

Je hais de + en + google qui me pourrit décidément la vie.

projectobject.

sorgual a dit…

Et oui, il ne faut pas hésiter à être Mono-maniaque, et la différence est encore plus perceptible en vinyle, avec la fugace lmais célèbre annotation "peut être écouté sur un lecteur stéréo" qui me revient en mémoire...
Pour la discographie des Stones en 320 , il me semble que sur elbarberolocoxyz.blogspot, il y avait justement les diverses versions UK et USA avec leurs listes divergentes de titres.

Pour les Kinks aussi, le duel mono stéreo en cd était interessante, même si remasterisation me semblait moins pointue.

Merci et A+

RanxZeVox a dit…

Mono ou Stéréo, le débat est assez vite tranché, avant 1966 c'est Mono (1968 chez les anglais) et après c'est Stéréo. C'est ainsi que les disques ont été pensé, voulu et conçu par les artistes eux mêmes en raison de la technique dont ils disposaient. Les versions Stéréo des albums parut avant ces dates sont le fruit d'affreux traficotages réalisés a posteriori par des ingénieurs son plus ou moins doués qui se contentaient la plupart du temps de coller les voix et les soli d'un côté et le reste de l'instrumentation de l'autre. Un carnage.
Hugo Spanky.

Audrey Songeval a dit…

Je crois que je ne l'ai jamais écouté (tout comme j'écoute très peu les premiers beatles et Kinks).
Donc si je comprends bien, autant le faire en mono. Bon, je connais un bon 1/3 du contenu, mais j'avoue que j'aime avant tout un artiste par rapport à ce qu'il crée. Certes, il y a de grands interprètes, mais quand on a une pointure comme celle-là, j'ai du mal à m'investir sur leurs reprises.
En pointure qui fait exception à cette règle, il y a des exceptions, notamment les Byrds et Hendrix (entre autre).

Till a dit…

@RanxZeVox : concernant le premier album de groupes british, celui des Kinks ne sent pas dégueu non plus. Et que dire du premier album des Troggs que je réécoute avec toujours autant de plaisir ?

RanxZeVox a dit…

Le premier Kinks est excellent, je ne dis pas le contraire, mais My Generation est incroyable. Il est moderne, dans le son comme dans l'image, et le morceau titre va plus loin que tout ce qui avait été fait jusque là (en Angleterre).
En prime, James Brown remplace le sempiternel Chuck Berry comme référence absolue (2 reprises). Des anglais qui osent s'attaquer à James Brown, ça mérite le respect!

projectobject a dit…

@ owl,

D'abord que les versions d'un album soient Mono, Stereo ou Quadriphonic (et oui l'album Quadrophenia était un test pour celà d'où son nom), il faut savoir que seul le Nagra restait un enregistreur Mono à bande (pour une captation directionnelle de voix très prisée pour l'audiovisuel), puis plus tardivemement le Tascom à K7, car depuis longtemps avant les années 60 les studios les plus minables utilisaient une régie 4 pistes et pour les plus confortables une de 16 pistes minimum, seulement il fallait vendre l'outillage ménager adéquat au consommateur qui se ruinait déjà en crédit pour snober son voisin de palier avec la machine à laver le linge et le réfrigérateur qui conserve les aliments pour quelques jours supplémentaires... probablement l'aspirateur de poussière inrangeable dans un placard au détriment du vieux balais qu'utisaient nos balayeurs bougnouls venus en France des colonies pour celà, alors on y va pour un support Mono, on déplie l'électrophone on écoute et on replie... puis bobonne pedant ce temps trie le linge pour remplir son tourne linge et la boustiffaile dans les casiers prévu pour dans ce garde-manger au top et yes pour les plus riches on peut avoir des glaçons pour un Martini.

La Stereo ou la Quadriphonie (ou plus d'ailleurs était envisageable? tout comme l'automobile qui ne fonctionne qu'à l'eau Le Fardier de Cugnot et testé en 1779 sur une bonne centaine de mètres, et je n'invente rien... et comme dit Nabilla la dinde "Allo" Google?)

Donc quoiqu'il en soit les albums des Stones, Kings ou qui sais-je encore furent enregistés sur un multipiste, mais diffusé en Mono dans nos foyers... plus tard en stéréo, puis... puis... après c'est le business
... et dans les affaires Don Corleone en possède son dictact.

Alors oui les Majors en profite les salauds... j'ai décortiqué pour ma part la discographie officielle de Frank Zappa (oui j'en suis un afficionados), c'est surprenant... il faudrait que j'en détail les virgules entre chaque édition.

En anecdote, l'autre j'écoutait à la FNAC la conversation de deux jeunes gamines d'à peine 12 ans qui souhaitaient une platine vinyle pour écouter les albums qu'elles désiraient... surprenant... elles se selectionnaient du Led Zep du Marley et que ne sais-je envore... je me suis senti ridicule en écoutant un album de Jerry Garcia avec son band qui tricotait ses solos de guitare sur mon smartphone en une minable version MP3... La honte pour Moi.

Ce que j'en dis...

Bien @ owl.

projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
projectobject a dit…

Argh... Ce petit con de Romain a raison, j'suis vieux (ce qui ne lui empêchera pas le bourre-pif si je le chope), comment font-elles pour répondre si vite avec un smartphone avec leurs 36 doigts??? je ne tape qu'avec un index inadapté et assez fins et je vise toujours à côté comme un mec bourré qui se lâche involontairement en pissant à côté du trône chez sa meilleure amie qui l'a branché sur sa meilleure copine plutôt canon... ouf mon froc ce soir est sombre, çà risque de passer... mais si j'avais opté pour un clair en cette saison d'été???

Bon mille est-ce que cuses pour les fautes d'autographes.

RanxZeVox a dit…

C'est de l'humour, j'espère, pour Quadrophenia comme pour ton délire sur l'enregistreur Stéréo converti en Mono pour des raisons d'équipement des ménages. Parce que sinon c'est le plus gros ramassis de conneries que j'ai eu l'occasion de lire. Avec des connaissances pareilles, tu peux écrire dans la presse française ))))

projectobject a dit…

@ RanxZeVox

La connerie personnifié c'est Toi avant Tout.

Pour l'album Quadrophenia je me souviens très bien des contreverses qui eurent lieu puisque moi-même fier de mon ensemble audio acheté en cumulant petits boulots et études je m'était renseigné à ce sujet, et si tu pissais encore au lit à cette époque je te renvoie à wikipedia sur le sujet (même si le monde wiki est plus que douteux)

...
L'album a été enregistré aux studios "Thessally Road" à Battersea. Le mixage a eu lieu aux studios "Eel Pie", chez Pete Townshend. Dès le départ, Townshend tenta d'utiliser la quadriphonie d'un point de vue créatif. Mais le mixage fut très douloureux; les membres du groupe, surtout Roger Daltrey exprimèrent leur mécontentement à propos du résultat final. Cette querelle persista jusqu'à la remasterisation de 1996


Et oui mon cher RankZeVox tout est une question de tunes... Pourquoi la platine laser pour lire les vinyles n' a jamais vu le jour par exemple (conclusion on a vendu du cd à tout va pour en revenir au vinyles... et le VHS, Betamax, V2000, Laservision, Dvd, Blue-Ray ça ne te rappelle-rien de ton enfance balbutiante quand tu pissais toujours au lit alors et je n'y suis toujours pour rien (si tu me donnes ton adresse je me ferais un plaisir de t'envoyer quelques HD-DVD si tu possèdes la platine qui correspond)

Pour ta gouverne je travaille dans le secteur et quand j'équipe ma structure professionnellement je connais très bien les limites entre Broadcast et Institutionnels... pour le quidam que nous sommes à cet instant c'est plutôt Amateur (entre chaque domaine il y a quelques kilo'€ qui séparent).

Juste un conseil si tu continues aujourd'hui à pisser encore au lit... pètes un grand coup avant un entretien sérieux c'est ce que je fais habituellement avec l'espoir qu'il soit bien odorant... ça destabilise et là tu prends le pouvoir.

Je t'expliquerais plus tard pourquoi tu iinterprètes mes dire à ta façon au sujet des consoles multipistes qui existaient bien avant la seconde guerre mondiale (pour ta gouverne au XXème siècle)

Néanmoin Bien à Toi.

projectobject a dit…

En revanche, je conçois que le titre de l'album Quadrophenia et la quadriphonie ne reste qu'une interprétation personnelle... à cette époque quand je pissais j'essayais juste de viser droit dans les chiottes de mes petites amoureuses et je retenais mon pêt jusqu'à en faire des grimaces qui les interloquaient à chaque fois.

projectobject a dit…

@ RanxZeVox

J'ai conscensieusement relu mon texte d'origine afin de savoir si j'avais mentionné une conversion mono d'un document stéreo... aargh j'aurais été tant bourré... Ouf que non.

Je reconnais que mon texte d'origine est long et pas concentré, mais j'y parle des sources d'enregistrements et des supports de diffusions ni plus ni moins...

Bon juste une envie de pisser.. c'est la bière en cannette avant ceĺle en chaîne.

projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
projectobject a dit…

Franchement je perds mon temps entre les notifications publicitaires sous android sur mon smartphone et les insultes minables d'individus ignares insultants sur le sujet (romain puis rankzerox??? similitudes?... pourquoi pas sarkozy aussi), mais je devrais m'abstenir en réponses... causes perdues le con reste un con... il interprête il mouline et regurgitte... un véritable pipicacadodo.
Avant dans le club des mangeurs de disques c'était mieux et bien plus adultes... j'ai souvenir de La Rouge au gouts artistiques prononcés que j'ai invité dans mon antre (ce sont ses termes) et tant autres qui jonglaient sur pleins de choses intéressantes, désormais c'est un fourre tout d'insultes les plus diverses du mielleux au plus épicés... serait-ce une version rap du club.
De toute façon sur internet nous lisons en diagonale... donc on se résume la lecture... bah... c'est ainsi.

On va faire avec.

projectobject a dit…

Forum Quadrophenia QS version

Phil Free a dit…

Quelqu'un veut de mon Bordeaux ?

Jimmy Jimi a dit…

Pour la énième fois, nous ne sommes pas obligés d'être toujours d'accord les uns avec les autres, mais serait-ce possible de conserver un semblant de correction?
Merci d'avance.

projectobject a dit…

Désolé Jimmy si je m'emporte

Mais je souhaiterait que chacun arrive à lire les propos d'autrui dans son ensemble en vérifie les zones d'inexactitude pour en débattre éventuellement avant de sortir que ces propos ne sont qu'un ramassis de conneries... Cela prouve le côté méprisant et hautain de celui qui prononce ces mots, surtout pour mettre finalement son ignorance sur un plateau argenté... Quand au sujet du pipi au lit... je m'en auto flagelle sur mon interprétation Quadrophnia/Quadriphonie juste pour dire comme dans la chanson de Mickey 3D: "Qu'est-ce qu'on est con quand on est petit" tiré de leur dernier album.

J'ai juste retourné le mot Connerie à son envoyeur et certes un peu abusé sur les termes urinatoires... deviendrais-je futurement totalement scato? Docteur?

Je n'attends rien de RankZeRox, il ne m'apporte rien de neuf dans ma vie et finalement je me contrefout de son jugement... Certains ont été plus acerbes et j'ai fais fis... Alors...

Mais franchement le ton monte au furs et à mesure... on se croirait en campagne présidentielle à l'américaine...

Bon ce que j'en dis.

Bien @owls.

projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
projectobject a dit…

Le titre de l'album de Mickey 3D d'où est issu le texte est sur leur dernier album Sebolavy (le dernier track: "Sylvie, Jacques et les Autres")

Album qui mérite de figurer dans ce blog

Jimmy Jimi a dit…

Hello Projectobject,
Mon message ne s'adressait pas directement à toi. J'ai bien vu que tu réagissais à une agression (que je trouve étonnante car ce n'est pas dans les habitudes de l'auteur). Je crois que le mieux et de les ignorer ou d'y répondre avec un humour inattendu!