vendredi 13 mars 2015

KAT ONOMA ~ Stock Phrases [1989]


A l'époque, certaines mauvaises langues (à l'haleine particulièrement fétide!) n'hésitèrent pas à donner dans le "trop" au sujet de Kat Onoma (comme son nom l'indique en grec - quel nom génial !) : trop intello, trop porté sur la lenteur, trop encombré de cuivres, trop velvetien, trop anglophile et même trop alsacien ! Et si, tout simplement, le groupe n'avait été que trop original pour les oreilles rétrécies du grand (ou plutôt du gros) public. Oui, ces gens aimaient les pochettes arty et s'intéressaient à la littérature mais, à aucun moment, cela ne les a rendu barbants : ils avaient tout de même le droit d'être un tout petit peu plus cultivés que la moyenne ! Oui, ils aimaient la suavité de la lenteur (qui n'a jamais rien eu à voir avec la mollesse), mais comme ils ne s'adressaient pas vraiment aux fans de speed metal ou aux éjaculateurs précoces, on peut apprécier qu'ils aient trouvé plaisir à prendre leur temps. Oui, il y a des cuivres dans le groupe, mais ils sont loin de donner dans le "pompier", comme c'est trop souvent le cas dans le rock, mais rappelaient aux nostalgiques les riches heures de Herpin et Paboeuf. Oui, ils étaient velvetiens, mais c'est le cas de toutes les personnes ayant un peu de goût. Oui, ils chantaient souvent en anglais, mais cela a toujours été le cas de beaucoup de formations (et pas les plus mauvaises). Oui, ils étaient alsaciens... Là, je n'ai pas trouvé d'arguments valables (désolé, j'ai effectué mon service militaire à côté de Mulhouse) ! D'ici ou d'ailleurs, vous aurez du mal à trouver un groupe possédant une si belle voix d'ogre, une rythmique aussi délicate, des guitares plus lumineuses, des textes plus originaux... La discographie de Kat Onoma est intouchable, tous leurs disques sont brillants. Petits plus : celui-ci s'achève sur trois reprises fulgurantes, deux sont des immenses classiques dangereux à manipuler; la dernière est carrément le meilleur titre de leur précédent album : trop la classe !             
Jimmy JIMI (Merci d'avance pour vos commentaires !)     



01 - The Animals
02 - Private Eye
03 - Lady M
04 - Lifeguard's Ditty
05 - A Wind That Hungers
06 - The Landscape
07 - Four Color Game
08 - Ashbox
09 - Worst Friend
10 - Come On Everybody
11 - Be Bop A Lula
12 - Cupid
MP3 (320 kbps) + artwork
Best friends with BM86

13 commentaires:

Arewenotmen? a dit…

Bon, l'occasion de découvrir enfin ! Et vivement demain : c'est kiki s'y colle ?

John Warsen a dit…

Kat Onoma : "comme son nom l'indique", en grec.
Et non "quel nom génial" en latin.
Va donc, hé, moitié de journaliste !
(la moitié d'un journaliste, c'est un mec qui ne sait ni lire)
à part ça, l'album est inoxydable, c'est foutrement vrai.

nestor b a dit…

Cette bande là est vraiment trop parfaitement adaptée pour passer l'après-midi bruineux avec moi. Trop merci ! ('tin dit comme ça, ça fait trop djeune).
Ben oui, c'est Kiki ?

Audrey Songeval a dit…

Cupid et Stock phrases sont les deux seuls Kat Onoma que je connaissais, je m'étais faite une K7 avec les deux. Puis un jour, je l'ai effacée.
Mais je l'ai regretté parce que Kat Onoma dégageait une belle atmosphère dans laquelle j'aurais eu envie de me replonger; Donc ça me fais plaisir de pouvoir rejeter une oreille sur cette musique envoûtante.
Merci Jimmy.

Sb a dit…

Et puis Rodolphe s'en est pas mal sorti tout seul. Un peu trop écouté tous les Kat Onoma (même les live) mais je ne me suis toujours pas lassé de M. Burger dont on attend un nouveau disque pour la fin du mois... qui va d'ailleurs nous resservir du Katonoma avec son comparse P. Poirier.

Everett W. Gilles a dit…

Yo !
Je ne connaissais que de nom, qui fait débat donc, comme Rodolphe Burger d'ailleurs, sans savoir qu'ils étaient liés. Merde, j'y connais vraiment rien ...
Je viens d'aller voir, je vois bien ce que tu veux dire Jimmy, ça m'aurait peut-être plu à l'époque mais là c'est un peu daté, à mes oreilles en tout cas.
Par contre j'ai beau les tendre ces oreilles je comprends rien à leurs fameux textes, l'accent sans doute ...

projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Lt. Fontaine a dit…

Je connaissais seulement un ou deux titres que j'avais du écouter en passant, donc je suis très content de pouvoir découvrir (un peu tardivement) ce groupe...
Merci pour le partage !

El Norton a dit…

Je connaissais de nom, mais ce premier album, même s'il date (ba oui, j'avais qu'un an à sa sortie) ne me semble pas avoir particulièrement vieilli. Il s'écoute très bien aujourd'hui encore, merci.

Jeepeedee a dit…

Hello Jimmy

De retour (rapidement) dans ce que j'appelle comme tout le monde là-bas "la métropole" (et dieu sait que mon passage à Paris (comme on dirait "passage à tabac") sorti de mon île fut rude, je profite d'une connexion internet décente pour faire le plein chez toi... et je tombe sur ce Kat Onoma écouté là-bas, déjà, il y a 25 ans...Putain de faille spatio-temporelle !

Bon, à tous les potes, j'essayerai de blogger à nouveau quand j'aurai du réseau, et des disques à poster (mes CD prennent la grisaille dans des cartons, je nage avec les tortues, désolé tout le monde, je prends mon petit bout de paradis sur terre...)

Salut à tout le monde et merci Jimmy.

Jeepeedee a dit…

@projectobject : Oh ! Un inconditionnel de Mendelsson ! Mon ami...

Anonyme a dit…

Je viens de decouvrir et j'adore! Possible de partager des liens pour d'autres albums?