samedi 2 mai 2015

ARTISTES DIVERS ~ Le Rock D'Ici - Volume 11 (par Audrey Songeval) [HMC. 2015]


"Au fait, le rock d’ici, c’est quoi ?
- Ben, c’est quand y a plein de guitares, tu comprends ?
- Alors, Alan Vega et Suicide, c’est pas rock ?
- Si, mais, tu vois, le rock, ça se danse pas vraiment !
- Alors le Clash de Sandinista, c’est pas rock ?
- Oh, tu commences à me casser les pieds avec tes questions !"
Oui, et si être rock était plutôt un état d’esprit ? Une musique sur laquelle, quand on est jeune, des parents ou des grands-parents vous diraient : "T’écoute ça, mais c’est pas de la musique !" Une musique, qui, parce qu’elle n’est pas comprise par les aînés, serait encore plus à soi. Un truc qui serait fait par des fous de musique, qui connaîtraient toutes les musiques (le jazz, la soul, le disco, la pop et aussi, bizarrement, le rock). Un truc pour faire la fête (oui, du genre sex and drug and…). Et là, d’un coup, on découvre que les français, depuis presque 20 ans, ont des champions du monde que les autres pays nous envient ! La preuve par 20... 
Audrey SONGEVAL (Merci d'avance pour vos commentaires !)


01 - PIERRE HENRY & MICHEL COLOMBIER - Psyche Rock
02 - MATHEMATIQUES MODERNES - Disco Rough
03 - VITALIC - Poney Part 1
04 - CASSIUS - The Sound Of Violence
05 - THE MICRONAUTS - Get Funky Get Down
06 - ZDAR - Don't U Want
07 - AIR - Sexy Boy
08 - MIRWAIS - Disco Science
09 - JUSTICE - Dance
10 - ETIENNE DE CRECY - Funk Bloody Beetroot
11 - ALAN BRAXE AND FRED FALKE - Intro
12 - STARDUST - Music Sounds Better With You
13 - DAFT PUNK - One More Time
14 - M83 - Midnight City
15 - ALEX GOPHER - The Child
15 - ST. GERMAIN - Rose Rouge
16 - THE SUPERMEN LOVERS - Starlight
17 - GESAFFELSTEIN - Viol
18 - MR. OIZO - Flat Beat
19 - BRODINSKI - Arnold Classics
20 - SEBASTIEN TELLIER - La Ritournelle
MP3 (320 kbps) + front cover
Fier de notre savoir faire avec BM115!


36 commentaires:

Jimmy Jimi a dit…

Chère jeune demoiselle,
Il me semble que nous voilà en présence d'un hors sujet d'une magnifique insolence! Je suppose qu'il en faut... J'ai écouté (certains noms ne m'étaient pas inconnus) et l'ensemble n'est pas forcément déplaisant même si ce n'est pas vraiment ma tasse de thé.
Professeur Tourneboule

Jimmy Jimi a dit…

Comment ça, "le rock, ça ne se danse pas vraiment"? Il existe même une danse qui se nomme le rock'n'roll!
Bon, moi, je veux bien qu'il y ai plein de guitares et même que ce soit un état d'esprit, mais je n'ai rien retrouvé de tout ça ici. Il me semble que nous sommes presque en présence d'un "anti rock d'ici". Je respecte, mais je m'étonne!

sorgual a dit…

Moi cela entre bien dans ma définition du rock, c'est à dire une absence de définition et plutôt un état d'esprit. Par exemple pour moi, la chanson réaliste et insolente de Philippe Clay était rock. En tout cas enchanté de cette rafraichissante idée de monotheisme electronique. Vive l'electrorock français !

Chris a dit…

Comment prendre tout le monde à contrepied...!! :)
Eh bien belle sélection!! Je ne te savais pas si "French Touch"...;)

Audrey Songeval a dit…

C'est effectivement un hors sujet... Et je l'assume complètement. Mais pourtant, qu'est-ce que l'esprit "Rock"?

Je ne pense que les jeunes aient particulièrement envie d'écouter du Rock. Pour eux, c'est paradoxalement devenu un truc de vieux, un truc qu'écoutent leurs parents, voire même leurs grand-parents. En tout cas, quand j'en écoute, c'est ce que me font comprendre mes enfants...

Donc désolé d'offusquer certains, mais si on considère que le rock est l'expression d'une rébellion de la jeunesse de ne pas s'identifier dans ce qu'écoute ses parents. Alors ma compilation est complètement Rock. Et toc! :)

Jimmy Jimi a dit…

Le rock, c'est : "Forever young", donc les jeunes qui ne veulent pas en écouter sont plus vieux que leurs parents!

pascal arcade a dit…

pour moi qui ne suis plus jeune (ouf ! mes pires années)c'est plutôt devenu ma musique de survie. ce que je vois c'est plutôt une compile de techno(prononcer électro),cette caricature d'harmonies grotesques qu'on vous revends comme la musique du futur depuis un paquet de temps déjà dis donc ... et que j'ai pas fini de détester comme vous l'avez deviné ... mais tu tape quand même dans le mille audrey c'est assez réel dans le sens de la fête, ce que c'est devenu : picole/robot musique/mdma/baisouille/gerbe ... oui c'était déjà là bien sur avant les machines, mais j'veux dire ... ça s'arrange pas ... moi j'm'en branle j'ai récupéré des tas de disques à pas cher avec cet état d'esprit. alors à une prochaine fois pour une compile rock and roll francophone audrey ? passe le bonjour aux enfants

Jimmy Jimi a dit…

J'ai été obligé de recadrer la pochette pour qu'elle soit cohérente avec les autres.
P.S. : j'ignorais que tu étais si photogénique!

Audrey Songeval a dit…

C'est étrange, Jimmy, ce que tu dis. Je côtoie des adultes qui ont 10 ans moins que moi. Eux, curieusement ne mettent absolument de barrière. L'électro fait partie intégrante de leur goût musicaux au même titre que ce que, moi, j'écoute (je vous avoue que j'en écoute pas souvent). Et quand j'étais ado et que je me suis intéressée à la musique, je me disais au que j'écoutais de tout sauf du rock (techno-pop; new wave, indus etc.) mais pour moi le rock, c’était le who, les Stones, bref, un truc de vieux. Donc, non, je ne crois pas que c'est être vieux quand on est jeune que de ne pas vouloir s'intéresser à une musique qui a 30 ou 40 ans... Le rock, comme tu dis, c'est peut-être "forever young", n'empêche qu'il est depuis une vingtaine d'année très passéiste...

Et pour la pochette, je me suis dit qu'il fallait au moins ça pour pousser les gentlemen qui passent par ici à y jeter une oreille.

@pascal: la musique electro, ce n'est pas uniquement du tatapoum robotique. C'est une musique extrêmement vivante (en tout cas beaucoup plus que le rock depuis 20 ans qui reste très tourné sur son passé).
Elle flirte avec l'indus, le disco, la soul, le jazz, le dub, la musique classique, les BO et le rock, bien entendu... Elle peut être répétitive, mélodique, atmosphérique, gai, triste, chantée, instrumentale. C'est un peu triste de la réduire à de la musique de boite de nuit à écouter sous acide...

Et puis, c'est fou qu'on ne soit pas un peu plus fier d'avoir des groupes qui passionnent au delà de nos frontières comme nous n'en avons jamais eu.

Everett W. Gilles a dit…

Yo !
Le hors-sujet n'a jamais été un problème bien au contraire ... mais fallait-il s'attendre à autre chose de la part de quelqu'un qui essaie de me faire croire qu'America a fait des trucs biens ?
Bref moi je dis joli coup, à deux-trois exceptions près bien sûr, manquerait plus que ça !
Thanx Audrey.

Arewenotmen? a dit…

A nouveau un autre point de vue sur la question.... je suis plutôt d'accord avec toi Audrey pour penser que le rock, c'est désormais plutôt une musique passéiste... mais de là à Daft Punk... je l'ai déjà écrit beaucoup, mais si l'esprit rock existe, je le vis personnellement désormais beaucoup plus avec certains jazzmen ou compositeurs de musiques "savantes" contemporaines...

Zimbolin a dit…

Ah! Une bouffée d'air frais dans le cahier des charges.

Après une sur-représentation des "vieux groupes" des années 80, madame Songeval sort son objectif grand angle pour scruter la musique populaire du XXIéme siècle.

Rock ou pas rock?
Musicalement, c'est sûr, ça n'a pas grand chose à voir. On a oublié/dépassé les racines blues depuis longtemps, le format "chanson" est passé à la trappe, les mélodies, le rythme les sonorités, etc etc (bon, je vous laisse chercher les différences par vous même, démerdez vous un peu)

Par contre si rock = jeunes rebelles alors là c'est bingo. N'en déplaise aux vieux grincheux (heureusement qu'il y en a pas ici) oui, les jeunes rebelles ont un jour ou l'autre écouté "cette" musique.

Cela dit, j'accroche pas trop à "l'électro" (on ne chipote pas sur les mots, merci), certains titres me passent par dessus la tête.
Bien joué pour le coup de pied dans la fourmilière.




Pour les plus réticents, vous pouvez commencer en douceur avec le titre de Air (par exemple). Ça passe tout seul, on retrouve le format couplet refrain, il y a la guitare électrique, des gens qui chantent, c'est mélodique, bref tout ce qu'il faut pour éviter l'urticaire.

Chris a dit…

Audrey, je suis entièrement d'accord avec toi pour ce que tu as dit plus haut ... et je pense que le rock n'a plus grand-chose de rebelle aujourd'hui...:)

Juthova Juthova a dit…

HS....oui et non. Surement oui par rapport à l'esprit du blog de Jimmy, mais non par rapport à la réalité musicale d'aujourd'hui. Perso je peux écouter dans la foulée, Les stooges, les Doors, Metallica, Justice, Air,La Femme, Vive la fete (je les ai vu aux Francofolies de Spa, et a Marseille dans une petite salle et ça envoie grave),....Tous ces artistes (ou plutôt DJ's et bidouilleurs de sons) représentent à mon sens le renouveau du rock à travers leurs samples ou leurs compos originales. Bref, tu l'auras compris,j'aime bien ta playlist.

Jimmy Jimi a dit…

Attendez, il y a comme un truc qui m'échappe: vous voulez dire que Daft Punk (avec ses casques ridicules et ses costards à paillettes de danseurs de disco) est sensé représenter la jeunesse, la rébellion et le rock d'aujourd'hui! Désolé, mais quand j'ai envie d'écouter de l'électro qui fait aussi mal que les Stooges d'antan, je m'abîme avec Merzbow...

Fuzzy a dit…

Salut,

J'ai la trentaine est Dafpunk c'était ma jeunes « rock » Homework à Brigthon c'était autre choses que Discovery aux baron...

Après c'est sans doute une question de goût mais perso j'aurais posé du MOTOR par example et choisi un autre Air … et beaucoup d'autre dans la liste (que je trouve convenu et faiblarde) ….

Pour ce qui du Rock à proprement parlé si on met de coté l'approche conservatoire d'une base 4/4 avec toutes les variations, et qu'on ce penche sur l'esprit voir l'altitude (un Iggy en charentaise c'est égale à un Lemmy dans ses botes, y en a des des qui ouvrira la porte avec un pantalon )
à mon sens les gars les plus rock d'entre les rockers en musique, sont Mozart, Tchaïkovski, des gars bigger than life... Alors ce n'est pas que l'idée de cette compile n'as pas sa place à mon sens, c'est juste que pour moi on dirais qu'un producteur de Universal c'est penché sur le problèmes ; je trouve le tout convenu et faiblard...


Maintenant je salue l'effort, et se message et surtout l 'occasion de remercier aussi touts les participants pour cette série ou j'y ai découvert et redécouvert quelques pépites.

Merci les gars !

Sinon à quand un Flirt avec le meurtre du ministère amer ? Quoi y a de la guitare …

les jeunes ? Les jeunes n'existe que pour les vieux ; les autres regardes tous dans la même directions devant !

pascal arcade a dit…

ouais c'est vivant, ça prend, c'est pop quelque part, c'est aussi d'autres instruments bien sur, ça sort aussi les gens des boites de nuits et c'est la beauté de la chose ... mais je l'sens pas autrement qu'une arnaque de plus ... je préfère la disco tiens, et encore plus un groupe de personne qui jouent, l'esprit est là pour moi. tu est cool audrey. des bises.

projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Audrey Songeval a dit…

L'acharnement sur Daft Punk est quand même délirant... Connaissez-vous un seul groupe au monde dans une musique aussi versatile et évolutif (chose que le rock n'est plus de puis plus de 20 ans... Même le "grunge" l'était-il vraiment?) que la techno et l'electro reste à la fois attendu par ses paires et grand public?

@ Mais tu crois que leur "look" vaut mieux que celui des stones des 70's, du Roxy Music du début, des épingles à nourice, de Kiss and co?

@ Fuzzy: Tu as tout à fait raison pour le côté "producteur Universal" de cette compil parce que je ne connaissais pas la moitié des titres avant de la faire, cette compil... Elle s'adresse à des gens qui soit n'écoute jamais cette musqiue soit à des curieux et des curieuse (comme moi) qui attendent qu'on les éclaire dans la jungle qu'elle constitue.

L'une des principales différences avec le rock, c'est que c'est d'abord une musique de maxi et non de 45T ou de 33T. Et que beaucoup de morceaux prennent une autre dimension sur une piste de dance, endroit que je ne fréquente pas et n'ai vraiment jamais fréquenté. A ce titre, s'il devait y avoir une compilation nuggets de ces 30 dernières années, la faire sur l'électro aurait tout son sens (et d'ailleurs, c'est bien ce genre d'approche que je recherche et si certains d'entre vous pouvait m'éclairer sur des compil qui font aussi référence...)


Tout ça pour dire, pour ma part, c'est bien face à cette musique que je me suis trouvée à la fois vieille et pleine de préjugés. Et le fait qu'il existe peu d'artistes albums qui tiennent sur la durée (comme le rock peut en avoir) rend l'exploration difficile. Et c'est en ça que Daft Punk est exemplaire...


yggdralivre a dit…

coucou,

j'ai lu avant d'écouter pour voir si je connaissais des gens. C'est le cas :)

et comme pas mal de gens je fus surpris des choix et des couleurs annoncées (enfin "couleurs sonores").

maintenant, sur ce qui est dit (avant de parler de ce qui est proposé musicalement).

le "rock" ne me semble représenter la rébellion de la jeunesse que depuis le rock... sinon il faudrait remonter le temps pour nommer "rock" les rebellions du mêmes acabit, mais en même temps avant dans le temps je pense qu'il était rare qu'une génération entière parvienne à cet âge sans obligation sociale...
si le rock représente une forme de rébellion de la vingtaine et qu'il s'agit alors de cet esprit (assez moderne donc), pourquoi pas... mais on remarquera que pas mal de mouvements suivants on justement cherchés à se détacher de cet étiquette pour y coller la leur et pour éviter les clichés.
du coup l'esprit rock revient à foutre un coup de pied au cul des ancêtres, sans les renier non plus...
du coup ça devient compliqué, parce qu'on rentre dans deux domaines, qu'il n'est pas aisé de différencié d'un côté l'esprit d'un mouvement, d'une volonté qui ne peut se voire qu'après coup... et d'autres part des étiquettes qui sont plus ou moins revendiquée (et qui à force de vouloir éclairer les mouvements ne font que brouiller la donne).

pour les férus d'histoire de l'art, ces problématiques sont loin d'être neuves.
le plus difficile et de ne pas accoler nos certitudes personnelles (l'électro c'est pourri par exemple) sur des visés plus élargies.

car, que l'on aime ou que l'on n'aime pas...
Audrey le signifie bien, l'électro c'est aussi une musique générationnelle, a ce titre elle a bouleversée des gens, les as touchés, modifiés, accompagnés, de la même manière que le rock...
dans ce sens difficile de dire "c'est pas de la musique" ou "c'est pas l'esprit rock".

yggdralivre a dit…

parce que si le rock c'est "forever young"
il ne faut pas oublier, que d'une (et c'est précisé plus haut) le loner aussi s'est perdu une paire de fois en route dans sa carrière, qu'il a fait des essais plus ou moins "à la mode" et que donc sa "jeunesse" a évolué.
et de deux que déjà dans "sugar mountain" il était mélancolique de l'âge de l'enfance et non sur l'adolescence, qu'il y a toujours une désillusion à la jeunesse.
perso, pour moi les illusions hippies ont commencé à la première image de "woodstock" le film pour s'arrêter devant la décharge des dernières images.

tout ces mots, n'ont pas pour dire que les mots et avis ici sont stériles mais pour montrer que les mouvements musicaux et sociaux du rock à la techno sont vraiment liés à cela, à un changement rapide.

et donc à la mode.

il ne faut pas négliger cela il me semble, un amateur de rock fera toujours la différence entre les groupes "bankable" des vitrines, et les "vrais" groupes qui avaient quelque chose de musicale (et autres) à proposer.
mais en même temps il saura vous dire que les doors (par exemple) ont été largement pressés par leur maison de disque et à qu'à sortir autant d'albums en si peu de temps, forcément on court à la fin précoce.

les amateurs de punk vous dirons qu'il était difficile d'exister sans la pression des stylistes...

et pour prendre un exemple qui me touche plus... quand je vois les jeunes ados écouter du rap et comparer ça au rap que j'aime... piuuuu... entre gradur et rocé y'a des planètes de différences, l'un n'est qu'une incarnation pourrie d'un système sociale de pression et mercantile, l'autre se souvient des dirty dozens et de la poésie.

on peut voir la même chose dans l'électro... franchement 90% de ce genre peut être résumé à la chanson des fatals picards ("est-ce que tu veux avec moi...") c'est le production d'arrangeur et de producteur pour faire de l'argent.
et c'est le souci de ce mouvement à mon sens, socialement il représente une déshumanisation, un retrait du conflit, de la rue, une forme d'individualisme à plusieurs, de recul froid face à "la crise", la pollution, le plaisir charnelle (qui peut être le plaisir de s'enfoncer une lame à la vivianne vogue), un plaisir onaniste sans recul critique (à la krafwerk qui propose une vision sonique synthéique et apocalyptique)là où daftpunk surf sur les dessins animés, surf sur le revival funkouille, surf sur la science fiction cheaps... surf sur...
c'est, trop souvent, pas que mais trop souvent, une musique de cet ère là... consumériste à tout bout de champ.

yggdralivre a dit…

entendons nous bien, justice qui vient à canal vendre son album ou iggy pop qui vient à canal vendre son album... il n'y a plus aucune différence... il s'agit plus de produit que de musique.
la différence c'est que l'électro semble assumer et se foutre de cet héritage, semble désabusée.

après, c'est là dedans qu'elle fait sens pour moi
justice ou daft punk c'est trop pour moi, trop produit (à la haldous huxley) j'veux dire daft punk c'est pire que Prince à mon sens (des traits de génies mais pas de mise en danger, il a jouer avec miles davis un mec qui allumer ses clopes au napalm à côté ^^)
en revanche Infected Mushrooms, kreng ou levon vincent... ça me parle un peu plus, parce que le côté obscur de schulze ou de steve roach est passé par là..
parce que ça propose un avenir sordide, des horizons synthétiques et crasseux.

du coup : je suis content de cette proposition d'Audrey qui a le mérite (comme souvent) de faire découvrir des titres ! (et c'est le but de la musique, si c'est pour dire "j'aime ça et rien d'autres" autant arrêter de parler d'ouverture d'esprit... ça me fait penser aux titres des compilations "j'aime pas la musique classique, mais ça j'aime bien..." et à l'argument fallacieux "oui, mais si ça fait découvrir la musique classique à au moins une personne ça vaut le coup" ou comment faire avaler n'importe quelle daube au public... bref)
en revanche, pour en revenir à la compilation, y'a certains choix qui ne me plaisent pas... parce que ça correspond à une vision trop clinquante de l'électro, pas assez à l'image que je me fais de ce genre en tous les cas.

désolé d'avoir fait long, écouter ce choix m'a déridé les doigts faut croire :)

Audrey Songeval a dit…

En tout c&as, c'est intéressant de re lire.
En fait, pour finir avec Daft Punk. Quand il m'arrive de les écouter, j'ai l'impressions que je partage quelque chose avec mes enfants (ils ont 10 et 13 ans). Quand je mets les Beatles, Bashung ou Miles Davis, c'st moi qui essaie de leur transmettre quelque chose, et ils le devinent sans doute et, ça ne les intéresse guère...
Et à dire vrai, l'un des premiers émois musicales dont je me rappelle, c'est d'avoir fait la folle sur mon lit en chantant YMCA de Village People (je devais avoir 6 ans)... Aujourd'hui je fais la différence entre un titre écrit comme Everybody's Talking et Funky Town. Mais il n'empêche que Funky Town, c'est peut-être un truc de producteurs ou je ne sais quoi, mais ça parle encore à mes enfants autant qu'à moi.

Pour ce qui est de l'electro, il y a un côté parfois superficiel revendiqué (comme dans Daft Punk) mais réduire leur musique uniquement à cette question, c'est tellement facile.
En plus, si on quitte la French Touch, comme je l'ai dis, on rencontre dans l'electro des passionnés de musique, de toutes les musiques. Sans doute encore plus que dans le rock où beaucoup transforme le "rock" en une sorte de cathédrale.

Pour finir, tout ce qu'on dit de mal sur cette musique (commercial, préfabriqué, hédoniste, narcissique etc.), vous savez tous très bien qu'on peut l'appliquer à 90% du soit disant rock. Combien de groupes soit disant "authentiques" ne font que recycler des poses, des plans ou des références, comme si eux-mêmes appliquaient une formule marketing. Même si j'écoute toujours majoritairement du rock, je trouve dans l'electro une certaine fraîcheur que lui a perdu depuis longtemps. Et je crois plus en la démarche d'exploration de l'electro aujourd'hui que dans le recyclage du rock d'aujourd'hui (ce qui ne veut pas dire que tout est à jeter à la poubelle, non plus, hein!).

Et je défends ici une cause que je connais très mal. Et je le regrette parce que je me dis que j'aurais dû passer plus de temps à en écouter au lieu de continuer par nostalgie et habitude à suivre le rock (que j'ai d'ailleurs très mal suivi également ces derniers temps).

Et c'est la musique electro qui me prouvent que je vieillis, pas le rock... Le rock me prouve juste que je suis fidèle à moi-même, et c'est déjà en soi une grande chose (et je l'en remercie très frort!)

yggdralivre a dit…

@Audrey,

nous sommes entièrement d'accord, la longueur de mon message fait que ça fait un peu "pensum" (ou pire : exemplum) alors que je voulais signifier que derrière chaque musique il y a une société, une consommation etc...
et que, peut être, que l'éctro populaire en assumant plus cet aspect là, tranche avec la vision que l'on a du rock (cathédrale tout ça)
et qu'il est difficile de cerner les mouvements dans leur ensemble ou de faire émerger une cohérence.
(à ce titre le livre de.sur bill graham montre bien l'esprit "rock" des années 60 et ce que ça devient avec les supers concerts.tournées des 80')

loin, de moi l'idée de dire "c'est produit donc on écoute pas" :o)
(sinon je raille ecm, bluenote et tant d'autres de ma discothèque)

et tant mieux pour le partage :)

et, je réitère, je suis content que tu sois allée dans cette direction là !

perso, c'est mon inculture de la musique "classique" qui me fait me sentir vieux :)

des bises


charlu a dit…

Bon..hors sujet ? .. l'antithèse fait parti de la thèse pour chaque débat..le principal c'est d'en parler.
En dehors du chamin guitare éraillé et du sujet rock.. ta sélection est magnifique, cohérente et j'ai écouté énormément presque tout y'a qq temps.
Moi les nains qui me poussent ont 10, 18 et 20 ans..et c'est claire que ça pousse grave.. notamment pour Mr Oizo et Daft Punk. Et bim, on y revient. "RANDOM ACCESS MEMORIE" est ds mes meilleurs albums rock...euuhh electro 2013. Et merci les nains.. c'est un énorme disk. Bon , l'attitude rock alors ?? déguisement, comme les Oslo Telescopics d'ici, Cascadeur..d'ici, Les Black Heart Procession, The Résidents ??? et puis Nile Rodgers ?? et puis... arrf un putain de gros disk.
La définition du rock est un vaste débat.. surtout ICI.. je pense. Ailleurs, c'est plus direct, cinglant et inransigeant. "Les enfants sauvages" de Sheller, c'est du super rock.. pas dla variété..même si j'ai rien contre la variété.
Bon, pour revenir aux échanges et découvertes, j'ai essayer de transmettre Cassius Air, M83, St Germain.. comme remerciement à ne pas avoir gardé Daft ds mes préjugés.
^Quant au rock, tu as dû frôler la périphérie, l'arborescence, le fond, plus que la forme.. ceci dit, pas mal cette selecte ;D

Devant Hantoss a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Devant Hantoss a dit…

Bravo Audrey et bravo à tous. Compilation et commentaires au top. J'ai adoré écouter (je connais la plus grande part, mais pas l'idée de l'ensemble) et vous lire.
Comme quoi ça réveille encore des débats que j'ai connu.
Pour ma part, il y a des strates à isoler et parfois vraiment étanches.
J'écoute de la musique Pop Rock & Folk (!!) à partir de 74.
Attiré par ce que mon cousin écoute sur de gros amplis, je suis physiquement touché par les Who & co.
Ensuite je commence à découvrir mes propres trucs et 77 et la période Punk offrira une sacré panoplie d'attitude, de postures, de fringues et bien entendu de musique.
Je suis de la bof génération, je me moque de mes aînés et de l'engagement et même de la rébellion avec des causes, pour moi qui faisait le jeune il n'y avait que mon nombril et mes angoisses. Je voyais dans leur regard une tristesse (formule de style, en fait je ne voyais rien) comme quelque chose de révolu. Rien à foutre des messages, j'étais un "kids" comme dirait Lester Bangs et la musique prenait une place dans ma vie jusqu'à un Elvis Costello qui me transformera comme certains livres vous changent le contenu de la tête.
Dans les années 80, amoureux, des enfants, la musique s'éloigne de moi et puis c'était trop cher.
Je la retrouve années 90, pour ce qu'elle est pour moi, un chant/champ infini de découverte de plaisir volontairement recherché depuis ma révélation de l'Opéra, depuis mes promenades dans le monde Jazz, depuis la musique du Brésil, du Mali ... sans renier pop, rock, folk, hard, grunge...
Le Rap, Hip Hop, Trip Hop...
Les courants électro techno et ces artistes qui se cachent derrière
Le web, nos échanges, le numérique achève l'écoute linéaire du disque acheté + ceux des copains.
Consommation? Ho oui!! Comme on consomme un grand vin, un bon speed...
Addiction!! Ho oui, toute ma concentration à la découverte me rend la vie plus que supportable.
Et le rock la dedans? C'est ça, il est là dedans, mais je n'arrive plus à le penser à part.
On n'a pas encore inventé une expression artistique qui interdit la médiocrité, le rock comme les autres, ne garanti rien. Faut écouter.
Merci Audrey poru cette belle page du dimanche!!

Fuzzy a dit…

A relire les commentaires, je me rend compte que la personne qui à compilé et une femme...

Je n'aurais pas tournez mon commentaire différemment, juste j'aurais du dire merci à vous, plutôt que les gars.... car même si je n'apprécie pas complètement la compile d'Audrey, comme ça a pu l'être aussi pour d'autre précédente... mon merci s'adressait à tous...

Merci à Vous Tous !


Sinon pour faire du name dropping les truques tendances Fench , mais pas rock , dans la synthpop qui marche chez les pointus branchouilles... ( comprenez sa vend pas à la tonne, mais tout le monde s'en inspire ou va...) je vous dirigerais vers le collectif Valerie (et là les Daft punk peuvent dire "merci de nous avoir rappeler que Moroder était encore vivant"... )

Et bien sûr pour de l'electro qui gratte (mais pop !) tous ce qui est Ed banger ; Justice, Mr Oizo bien sure, mais aussi feu dj-mehdi (à écouter carte blanche, son projet avec Riton) , Mr Flash, Feadz.... la liste et longue....

On pourraient ici introduire Phenix qui à mon sens aurais tout à fait leur place dans une des compiles et aussi les trop peux médiatisé Poni hoax

Pour la bonne mesure et afin de ne pas passer pour un misogyne complet :p
je balance en absente Yelle, et Miss Kittin


Bien sur tout les goût son la nature et on pourraient allez chercher des choses bien plus obscure et virulente.
Aprés le Rock pas le Rock , j 'ai toujours penser que si Claude François avez vécu assez, il aurait repris le brio ; Perso je m' en fout j'aime la musique !



"We’re going to play a slow song. But it’s okay, it’s still loud."
- Lemmy Kilmister

sorgual a dit…

Le rock a été une évolution par fusion de courants alors distincts, le rock n' Roll, mais tout a explosé avec des petits bouts de rock dedans, inondant non seulement la musique mais aussi la posture, le pensée, la geste. Dire qu'il n'y a pas de rock dans l'electro, c'est dire que la peinture contemporaine n'est pas de la peinture. Le rock n'est plus un dogme, une forme précise, c'est un esprit. Comme dit Comelade, il y le Rokanrol ... il y a simplement des musiques sous influence. La rigidité de l'étiquette n'est que celle que l'on veut bien mettre.
PS : pour vous divertir un bon petit blog avec de la transgression reggae dedans : atuqtuq-askatu.blogspot.fr
Et merci encore Audrey car la provoc c'est très rock n roll !!!

sorgual a dit…

Oh oui Jim comme dit Fuzzy, un Poni Hoax nous mettrait aux anges .. Images of sigrid de 2008 est une petite merveille pop

yggdralivre a dit…

je me suis auto supprimer un message sans le vouloir (les forces de l'esprit j'vois que ça)

je disais donc @charlu (mais aussi aux autres) : merci pour le sheller !
celui-ci je l'avais oublié depuis trop longtemps :)

Keith Michards a dit…

Je rentre à peine d'un weekend en Angleterre. Je charge et je commente le plus rapidement possible. Beaucoup de noms me sont inconnus

Keith Michards a dit…

D'accord avec toi sur "l'état d'esprit rock".
Par contre, après écoute de ta compile, je dois bien avouer que rien n'a vraiment fait palpiter mon tubercule, à part le célébrissime Psyche Rock. Le reste est trop électro à mon goût. Ma vision du Rock est plus "animale", plus "physique". Dans ce que tu proposes, et ça reste un jugement strictement personnel, on est plus dans l'intellectuel.
D'autres se sont sans doute régalés, je reste sur ma faim, mais je salue néanmoins l'originalité et la modernité du projet.

charlu a dit…

PS:
c'est vraiment pas la pochette qui m'a poussé à écouter.. tout comme celle de Sugar Nancy .. c'est réellement le contenu ;D

musicyoucan a dit…

Tout cela est-il du Rock ?
Je suis intrigué car cette liste d'Audrey qui pourrait ressembler à une compilation de mes filles.
Pierre Henry, l'inventeur intello de la techno, mais à l'époque où l'ordinateur (au sens usuel du terme) n'existait pas encore. J'avais fait écouter, à l’époque, cela à des spécialistes de l'IRCAM (mouvance de Schaeffer, Boulez, etc..) et de la musique abstraite, qui trouvait cela trop commercial (l'argent c'est sale). Les pro de la musique classique appelait cela de la variété. Cela reste éminemment moderne en 2015.
Mathématiques modernes, Vitalic, Cassius, tout rien que du bon.
The Micronauts m'a toujours semblé minimaliste (CD écouté une seule fois comme 30 % de mes 15000 CDs)
Zdar connais pas, mais je vais m'y mettre
Air, c'est de la pop au sens premier du terme
Mirwais, j'adore. Cela rappelle nos amis de Taxi Girl. Le garçon a du talent et a su le monnayer ultérieurement avec qui on sait (Madonna, etc ...). Mirwais semble avoir disparu des écrans radar et c'est dommage.
Justice, je suis hermétique. C'est avant tout du marketing et en étant cinglant, c'est du snobisme musical.
Etienne de Crecy, oui pourquoi pas.
Alan Braxe, nolose. Je vais m'y mettre
Stardust, j'ai toujours aimé
Daft Punk, c'est du marketing et du talent musical. Cela vieillit plutôt bien.
M83 j'aime bien
Alex Gopher, Saint-Germain c'est du tout bon
Supermen Lovers et Gesaffelstein me sont inconnus , mais plus pour très longtemps
Mr Oizo, c'est très bien
Brodinsky c'est pas mal
Sébastien Tellier, j'aime le look baba cool hippy à la Jerry Garcia, mais à l'intérieur la musique est peu motivante.
C'est sur que cette compilation sort des canons des sites français fréquentables que sont "Les Bruits Magiques", "Mange mes disques" quand cela ne tourne pas à la Zornomanie exclusive,"les jolies compile de Keith Michards" qui me fait toujours marrer avec ces pochettes de camionneurs, mais avec de la bonne musique bien balancées. Dommage que JeePeeDee n'écrive plus de papiers sur des disques, ces textes étant toujours un plaisir des yeux.
En tout cas ces quelques sites cités sont intéressant musicalement et présentent des textes qui valent de s'y attarder dans cette jungle des blogs musicaux où j'y consacre de nombreuses heures quotidiennement. Continuez et merci pour votre temps.
Mais est-ce du rock ?
C'est plus facile de dire que simplement c'est de la musique et ce n'est pas du classique, du jazz, du blues, du rockabilly, de la country, du metal, du hard rock, de la progressive music, du rap etc... Disons que c'est de la pop indies lounge electro :-)

Anonyme a dit…

Ouf,ça fait du bien!
Merci.