vendredi 13 novembre 2015

SUPERTRAMP ~ Supertramp [Debut Album] [1970]


Il y a des albums comme ça, même si on voulait les oublier on ne le pourrait pas, ils ne se rappellent pas à nous, on ne s'en souvient pas, tellement ils font partie intégrante de ce que nous sommes (ou essayons d'être). Je n'aime pas tellement Supertramp, ça se chantonne très bien sur la route des vacances et c'est ma foi intéressant pour découvrir la notion d'arrangement (par exemple), mais leurs expérimentations sonores, leurs constructions en "couche" ressemblent plus à un cours de géologie un peu pesant qu'à une véritable aventure chtonienne. Trop amphigourique, car essayant de jongler entre les impératifs de la musique pop pour radio et des prétentions complexes de musiques classiques ou prog rock, sans jamais parvenir à satisfaire les mélomanes. Toutefois, avant d'être Supertramp, il y a  la rencontre de Rick Davies (alors aidé par un mécène), de Roger Hodgson, de Richard Palmer et de Robert Millar. Un groupe qui ne s'entend pas vraiment et qui tâtonne dans un rock ballade folk presque niaiseux (je sais attirer le chaland, y'a pas à dire !). Leur deuxième album proposera un ensemble plus cohérent, une poitrine de femme nue et tatouée en guise de pochette (et une belle ballade avec de l'accordéon), mais c'est leur premier album - un flop total à l'époque - qui nous intéresse aujourd'hui. Des compositions plus simples, plus organiques, à l'ambition et à la construction plus directe... et un son de guitare (le solo de Try again notamment) plus croustillant que tout ce qu'ils feront par la suite (le mot "croustillant" étant à peu près à l'opposé total du son proposé ici). Les compositions sont agréables mais manquent de pureté ou d'un lyrisme touchant, l'aspect rock reste assez scolaire et aurait mérité davantage de grotesque ou d'agressivité pour remuer les tripes, le tout est donc un premier album prometteur d'un groupe qui finalement ne verra jamais le jour... et qui fut pour moi un des premiers moments purement "musical" de ma vie, l'un de ces albums qui font que l'on s'aperçoit que l'on écoute, que l'on est attiré par "un je ne sais quoi". Heureusement, il y en a eu des tas d'autres depuis, mais cet album revient régulièrement sur la platine, alors pourquoi pas le proposer ? Un disque qui permet de découvrir un autre Supertramp et d'imaginer ce qu'il aurait pu devenir.
YGGDRALIVRE (Merci d'avance pour vos commentaires !)



01 - Surely
02 - It's A Long Road
03 - Aubade And I Am Not Like Other Birds Of Prey
04 - Words Unspoken
05 - Maybe I'm A Beggar
06 - Home Again
07 - Nothing To Show
08 - Shadow Song
09 - Try Again
10 - Surely
MP3 (320 kbps) + artwork
Try again with BM190


43 commentaires:

Jimmy Jimi a dit…

On ne dira jamais assez la force de l’inconscient. Ce matin (comme de pas par hasard, donc), je suis parti au boulot en oubliant mon lecteur mp3; je n'ai donc pu goûter cette "merveille". Il faut dire qu'hier, en préparant ce post pour l'ami Yggdralivre, j'ai pris un peu peur devant la magnificence de cette pochette! Dans ma mémoire, Supertramp demeure comme une sorte de Procol Harum de troisième zone. Je verrai, demain, s'il y a ici de quoi la faire mentir (il me semble que l'ami Charlu en avait déjà dit du bien).

RanxZeVox a dit…

Je n'irai pas sur la pointe des pieds, Supertramp a enregistré de très bons albums qui tirent parfois du côté des Who dans ce qu'ils ont fait de plus orchestré. Les mélodies étaient bonnes, les arrangements souvent biens dosés et ils avaient un son bien à eux.
Dans l'ensemble l'histoire a trop duré et le départ de Roger Hodgson aurait sonné la fin que personne ne s'en serait plaint.
Je ne connais pas cet album, et relativement mal le suivant, voila une bonne occasion de combler cette lacune. Donc, merci.
Hugo Spanky

Arewenotmen? a dit…

Vraiment pas ma tasse de thé (je l'aime très corsé), mais c'est vrai, il y a des disques qui ne sont pas des chefs d'oeuvre et qui vous marquent...
Rien à voir, mais je suis en train de redécouvrir la Véronique Sanson de la première moitié des 70's... émotion ,fragilité et force à la fois, voix qui fait monter les larmes... wouaaah !!!

Till a dit…

J'aime tout là-dedans, la pochette, le disque, les compos, la voix...Non je déconne, désolé Yggdralivre, ce sera sans moi sur ce coup, je ne peux pas.

Sans moquerie hein, c'est juste pas "ma tasse de thé" comme dit Arewenotmen. Déjà le nom de Supertramp me fait fuir mais, même sans ça, la pochette...mon dieu.

C'est pas grave, on se retrouvera une autre fois.

yggdralivre a dit…

salut,
c'est marrant... parce que cet album... je le "vends" depuis... que j'ai un lecteur k7 (c'est vous dire)... et dès que je dis "supertramp" ou que les gens voient la pochette, ils se tirent en courant... et je les comprends... vraiment je connais bien leur discographie pour des raisons familiales.
Mais, vu les goûts proposés ici, j'aimerais juste dire que si c'était pour vous parler de "breakfast in america" je n'aurais pas pris ce temps.
Cet album, n'est pas un grand album, un super album... mais il n'est pas non plus à écouter comme les "titres" que nous connaissons-tous (et que certains ne voudraient pas connaître).
Après, je comprends les réticences et à trop dire "c'est bien" on prend aussi le risque de se heurter à un effet contraire... mais bon... ne pas dépasser le nom et la pochette c'est pareil :)

merci de lui laisser une "chance" JJ :)

Jimmy Jimi a dit…

Comme déjà écrit, je l'écouterai dès demain. Je ne vais pas me déballonner pour si peu!
Pour te remonter le moral, une chronique d'un membre historique:
http://leschroniquesdecharlu.blogspot.fr/2011/10/supertramp-70.html

Joe Fracas a dit…

Désolé mais moi aussi je passe mon tour pour les mêmes raisons qu'Arewenotmen par exemple...mais bon, quelques chansons resteront quand même dans l'inconscient de ma génération ( comme diraient les Who!) Merci pour la chronique quand même. Il faut de tout aussi en musique....

Everett W. Gilles a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Everett W. Gilles a dit…

Yo !
Cool, le premier Supertramp, je l'avais pas celui-ci.
Bon, j'ai pas les autres non plus mais on n'a pas pu y échapper ...
Du coup, pendant que vous prenez le thé j'vais voir avec Till, Frac' et Arewe si on peut pas se jeter une mousse à la place.

Jimmy Jimi a dit…

Vous êtes incapables de surmonter vos à priori, c'est bien triste!

Audrey Songeval a dit…

Marrant comme tu décris fort bien cette relation qu'on a parfois avec certains artistes dont on a n'a un peu honte et qu'on n'arrive pas vraiment à détester, alors que d'autres forts semblables sont systématiquement écartés pour les mêmes raisons.
Et Supertramp (un peu comme pour Eagles d'ailleurs, mais eux, ont certainement quelques chansons à quelques encablures au-dessus des meilleurs de Supertramp), j'ai un peu cette ambivalence. A tel point que j'ai racheté un jour la compil' (dans une braderie). Je l'écoute rarement parce que je n'arrive pas à tout écouter, mais il y a dans quelques unes de leurs ritournelles un charme que j'associe pour ma part à une part en moi d'enfance. Et il est vrai que les chansons les plus anciennes de cette compil sont celles que j'apprécie le plus. J'en vois d'ailleurs quelques unes sur ce disque.

Il n'en reste pas moins que Supertramp a réussi quelques standards assez peu probables de la pop music. Et ça, ce n'est pas donné à n'importe qui. Même si ça froisse l'idéologie punk dont on se drape pour l'ignorer. Des chansons qui possèdent la saveur unique qu'ont les petits plaisirs coupables et qu'il est bon et courageux d'assumer au grand jour.
Pour tout te dire, ta chronique a d'ailleurs un peu inspiré la prochaine que je vais proposer et que j'hésitais à livrer un peu pour ces mêmes raisons (même si tu es bien plus courageux que moi au final)...

Jimmy Jimi a dit…

Allez-y mollo, quand même, ce blog a une réputation à tenir!

Everett W. Gilles a dit…

A-priori ?
T'as pas dû bien lire mon commentaire.

Jimmy Jimi a dit…

Je crois que si et même que tu en as contre le thé!

Till a dit…

Pas d'a priori Jimmy / Yggdra. Il fut un temps - un peu lointain - où j'allais au lycée avec des potes fans de Supertramp. J'ai eu droit - et qu'est-ce que le droit vient faire ici - à la discographie complète et je ne veux plus. Evidemment ils m'ont plus fait écouter Breakfeast ou Crime of the century que celui-ci mais quand même hein...

Audrey Songeval a dit…

Finalement, je ne connaissais aucune des chansons. Et effectivement cet album est fort différents de ce que j'imaginais, bien plus prog (et c'est là où il va me falloir un peu plus de temps pour digérer) mais également plus doux quand il s'en donne la peine. Effectivement, on a ici un bel exemple d'un groupe qui n'aura pas été ce qu'il était au départ.
Par contre, on a ici indéniablement de "super" musiciens, c'est certainement au final ce qui fait leurs forces et leurs faiblesses.

Anonyme a dit…

La pochette est presque aussi laide que celle du premier Velvet (du faiseur Wharol) et la musique quand à elle, dans un genre différent, tout aussi chiante !

Jimmy Jimi a dit…

Cher anonyme (vous l'êtes toujours en pareil cas),
Je crois que je ne vais pas m'abaisser à répondre à une provocation aussi facile.
Bonjour chez vous...

Anonyme a dit…

Quelle provocation ???

Joe Fracas a dit…

Tout pareil que Till mais moi c'était une fille. Je réitère: Je ne déteste pas, j'aime bien certains titres mais au delà de ça.... Il n'y a aucun mépris de ma part bien sûr! Trop respectueux de la diversité des goûts ...

Joe Fracas a dit…

Anonyme devrait lire mon commentaire....

Keith Michards a dit…

C'est bien de rappeler que Supertramp n'est pas que le groupe de "Breakfast in America"

Arewenotmen? a dit…

Saluons le courage d'YGGDRALIVRE, qui devait s'attendre un peu à la réaction de certains que je ne nommerai pas, puisqu'ils se sont déjà nommés !
Je vaux bien croire que cet album de Supertramp est plus méritoire que la soupe qui m'a traversé les oreilles jadis, comme tout le monde, mais de toute façon, la pop m'indiffère. Aucun mépris de ma part non plus...
Et tant que l'on ne nous propose pas les Beatles... ;-)

Arewenotmen? a dit…

.... de la soupe au petit déjeuner certes, mais il faut reconnaître un certain savoir-faire, ce que je fais volontiers. 'Faut pas m'en vouloir, je préfère les Cramps et les Ramones...

Jimmy Jimi a dit…

Hello Arewenotmen?
Avec les Beatles, tu as écris le nom qu'il ne fallait pas! Il y a une bêtise certaine à suivre systématiquement les premiers, mais il y a, aussi, un ridicule certain à les ignorer tout aussi systématiquement. Une bonne moitié de ce que tu aimes dans le "rock" n'existerait tout simplement pas (ou pas sous cette forme) sans les Beatles. Je te rappellerais également que c'est d'eux que tes chers Stones ont reçus leur première leçon de composition. Et les Ramones étaient un groupe totalement beatlesien!

Anonyme a dit…

Jimi préfére la banane à la rose; à chacun ses choix sexuels ...

yggdralivre a dit…

salut,
le "but" de ce partage, c'était justement d'essayer d'aller, un peu, à contre courant.
de faire découvrir un groupe que tout le monde connaît déjà, j'aurais pu prendre les premiers deep purple assez "hippie" finalement...
maintenant si certains, qui ne connaissaient pas, sont passés outre la pochette et le nom pour se dire "ha ben mince, c'est vrai que ça ne ressemble pas à du Supertramp et ça aurait pu donner autre chose"... je suis content :)
(un toujours un grand merci à JJ qui en plus de proposer de la musique de qualité, ouvre ses portes avec gentillesse et savoir vivre :) )

Anonyme a dit…

Pour en finir:
qui connaît vraiment la vraie pochette la "banane" du Velvet Underground.
elle devait être rose sur certains exemplaires (très, très rares) elle devait même s'éplucher (10 exemplaires je crois)
Au meilleur des cas nous connaissons que sa version jaune en format 33 t.
De là certains en mal de création artistique ou journaleux frustrés certains y ont vu la pochette du siècle. Jusqu'à nos chers cherubins de ce blog qui se vexent quand on la crtique

Jimmy Jimi a dit…

Il y eu beaucoup plus de dix exemplaires et, désormais, toutes les nouvelles éditions CD proposent la banane qui s'épluche. Quand on critique de cette façon agressive, autant savoir de quoi on parle!

Anonyme a dit…

... version cd, cad petit petit petit
..., tout comme le replica cd de la braguete des Stones ou les proportions n'y sont plus.

Jimmy Jimi a dit…

Tu n'auras pas le dernier mot, puisque le divin album a également été réédité à l'identique de la version originale en vinyle.

Jimmy Jimi a dit…

La braguette des Stones, tu as l'air de t'y connaître en pochette signée Warhol pour quelq'un qui est supposé ne pas l'aimer!

Jimmy Jimi a dit…

Hello Yggdralivre,
J'ai écouté en entier et je suis toujours de ce monde! Tout de suite, ça m'a ramené vers les souvenirs lointain du "Genesis to reveletion" et du "Yes Album". Ces gens ont certainement beaucoup écouté de folk britannique et sans doute de la pop baroque: deux excellentes écoles. Hélas, ils ont eu l'idée de faire "progresser" l'affaire. Ce qui est touchant, ici, c'est qu'ils font de gros efforts pour demeurer concis. Malheureusement, comme ils veulent également montrer qu'ils n'ont pas perdu leur temps en cours de solfège, c'est souvent balourd voire embarrassant. J'ai écouté bien pire, mais bien meilleur aussi. Et c'est là que je reviens aux premiers Procol Harum, très chargé en sucre, mais d'une délicatesse autre. En tous cas, voilà un post qui aura quand même pas mal fait parler, c'est toujours mieux que la vilaine indifférence.

Anonyme a dit…

Bonne discute à tous malgré ce qu"on vit en ce moment et vive le R n Roll

Merci JJ pour cet espace de liberté

yggdralivre a dit…

@JJ, merci d'avoir écouté :) Je suis d'accord avec ton propos (surtout sur Procol Harum, parce que c'est une découverte qui date de la même époque pour moi...) après, c'est marrant les ressentis musicaux, parce que je ne parviens pas à ne pas siffloter.chantonner sur cet album, et à le percevoir comme triste car j'ai vraiment l'impression (le solo de try again, ou la simplicité de quelques compos) que ça aurait pu donner un bien meilleur groupe... (avec un zeste de "mary had everything planned" un titre ma foi fort sympathique de leur deuxième album).
et vi, ça cause pas mal en ce moment... ce qui est toujours une bonne chose.

Arewenotmen? a dit…

Cher Jimmy, je croyais ma "provocation" bien trop grossière pour que tu y cèdes 😊 ! C'était juste une plaisanterie de ma part.
Ce billet aura suscité un nombre de commentaires à.faire pâlir de jalousie un Arewenotmen?, s'il voulait bien sortir de sa torpeur scripturale. Donc encore bravo a son auteur.

pascal arcade a dit…

ha ha ha ha ha ha ha ... bah je l'écouterais un jour, y'a bien un margoulin qui va vouloir me cultiver ... c'est pas les albums qui manquent, je n'ai que sarcasmes pour ces sales babas, tout comme les déifiés pink floyd et autres led zobs, tout ce rock de gros culs que je peux même écouter avec plaisir parfois, faut ouîr de chansons en chansons (j'aime ouïr) ... mais tant qu'ils seront référencés comme le top et le bop sempiternellement acculés dans la caricature, s'cusez moi du peu mais je profite de l'occaze pour lever le majeur ... sado masochisme ordinaire quoi ... des bises qui piquent

projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
projectobject a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jeepeedee a dit…

Belle boule. Ce mauvais disue fait pourtant partie de mon top ten, va savoir pourquoi ?

Anonyme a dit…

Tentative méritoire que de nous proposer cet album.

Malgré tout mon préféré du groupe reste "Crime of the century". Avant et après bof...

Devant Hantoss a dit…

Encore un commentaire tardif, pour caser un souvenir attaché à Supertramp et leur "Crime..."
Je nous vois encore dans la cour de récré, en plein trip Genesis et son "Lamb.." en manque peut-être. Ayant épuisé Crimson, Floyd... Un pote apporte le "Crime.."
"Vous allez voir" c'est un peu comme Genesis... Mais le Dr Feelgood guettait et ne devait pas nous laisser sur cette voie. Car ces groupes, plein de talent musical, n'apportaient rien question posture. Alors moi je dis que Supertramp a tourné Pop song, et plutôt bien chiadé. Les tubes c'étaient pour le Juke Box et ça faisait une pause. Et question pochette il y a du progres. Je les rapproche un peu de 10CC, mias 10CC ...
(Passionnant aussi les commentaires, on ne s'ennuie pas chez Jimmy!!)

sidje c a dit…

Cet album est un véritable chef d'oeuvre. Je l'ai découvert il y a bien longtemps, et j'en suis encore toujours emerveillé. La chanson Words Unspoken est gravée en moi, et nous montre les prémices d'un Hodgson qui jusqu'à aujourd'hui me donne la chair de poule..