mercredi 8 avril 2015

RICHARD HAWLEY ~ Truelove's Gutter [2009]


C'est chouette, à cinquante ans, je ne suis pas tout à fait un vieux khôn ! Je peux encore m'émouvoir comme aux premiers jours pour un type dont le premier album remonte au début des années 2000 (Il est quand même né en 67 !). Tant que l'Angleterre nous proposera des gars de la trempe de Richard Hawley, elle pourra continuer d'entretenir d'inutiles bouffons tels que les vilains frangins Gallagher... Ce garçon a la classe ultime (on le voit déjà à sa façon de choisir ses fringues, ses guitares ou ses motos : ce sont des signes qui trompent rarement). J'ai choisi cet album, mais tous ses disques possèdent la même grâce (en cherchant chez l'ami Lyc, vous devriez quasiment trouver son indispensable intégrale). Par un improbable tour de magie, il parvient à faire renaître les fifties comme si c'était hier et sans jamais sombrer dans une quelconque nostalgie facile. La recette semble simple : des guitares suicidaires essayant de se noyer dans la reverb', des orchestrations de maboule qui ferait tomber tous les poils de la moustache de Lee Hazlewood et une voix telle qu'on en compte pas dix dans toute l'Histoire. Le souci avec les immenses chanteurs, c'est qu'ils ont souvent tendance à en faire des tonnes pour nous montrer à quel point ils sont extraordinaires, alors que notre homme est un ogre doux. Il pourrait aisément bousiller tout le vaisselier en une moitié de refrain, mais il est trop chic pour s'abaisser à pareilles manœuvres. Il a l'élégance de se restreindre pour n'offrir que ce qu'il faut (et c'est immense). Il est le dernier génie en date et le vénérer à sa juste valeur me semblerait raisonnable !
Jimmy JIMI (Merci d'avance pour vos commentaires !)              



01 - As The Dawn Breaks
02 - Open Up The Door
03 - Ashes On The Fire
04 - Remorse Code
05 - Don't Get Hung Up In Your Soul
06 - Soldier On
07 - For Your Lover Give Some Time
08 - Don't You Cry
MP3 (320 kbps) + artwork

16 commentaires:

yggdralivre a dit…

ne serait-ce que pour ça tu mérites une bise ! (c'est dire)
j'ai découvert ce monsieur il y a quelques années (avec précisément cet album)... il m'a remis en selle pour faire tourner une platine digne de ce nom et faire tourner des galettes récentes.
ce gars promène une caisse de clichés derrière lui, des paroles sirupeuses, des mélodies sirupeuses, une orchestration sirupeuses, des compos lourdingues et siru...vous m'avez compris... franchement on peut difficilement faire plus casse gueule que ça.
pourtant, il a autant de classe que jj cale avait de décontraction, c'est doux et ravageur à la fois...
il semble sorti de twin peaks ou d'un classique hollywoodien
c'est subtil et évident à la fois.
en prime son dernier opus en date parvient à faire monter le tout d'un cran.
un artiste m'sieurs dames !

Jimmy Jimi a dit…

Je ne suis pas du tout d'accord avec les clichés, le sirupeux ou le lourdingue: pour moi, tout ici n'est que délicatesse et élégance. mais si tu aimes, nous avons le principal!

Everett W. Gilles a dit…

Yo !
J'ai toujours lu du bien du bonhomme et chaque fois eu la flemme d'essayer. Ou alors j'ai essayé et ne m'en souviens plus (mes 50 ans étant passés depuis quelque temps j'ai des excuses)
C'est sans doute le moment, et si en plus il roule en anglaise ...
Thanx JJ

Jimmy Jimi a dit…

Je crains que ce ne soit peut-être trop orchestré pour toi, mais tu devrais vraiment essayer.

Chris a dit…

Richard, c'est la grande classe!! :)

PidGi a dit…

J'adore Richard Hawley !! Sa voix de crooner, son jeu de guitare, son univers ! Ce disque est l'un de mes préférés (à écouter aussi les B-sides de cette époque : There's a storm comin' et Sorry I lost my way). Un disque somptueux, caverneux. Pour ceux qui veulent découvrir le bonhomme, je vous conseille "Lowedges" qui est tout aussi magnifique.

Audrey Songeval a dit…

Tu proposes un artiste dont je ne cesse d'entendre ci et là le génie. Très contente que tu me permettes de le découvrir.
Merci à toi.

yggdralivre a dit…

@ Jimmy : je forçais (à peine ^^) le trait sur les clichés je l'admets bien volontiers mais c'est pour créer un : choc thermique :) (le même que je connu à sa découverte)

John Warsen a dit…

Sur PidGi je surenchéris : les titres mentionnés sont False Lights From The Land EP, le 4 titres sorti juste après, qui condense le Génie de l'Artiste.
Merci à tous de rappeler ici l'effet profondément antidépresseur du chocolat Hawley.

John Warsen a dit…

* sont sur False Lights etc...
and french people are blah-blah-blah.
Sorry.

Lt. Fontaine a dit…

Un nom dont j'ai régulièrement entendu parler, en bien; et étant donné la présentation que tu en fais, Jimmy, je ne vois pas comment je pourrais faire l'impasse encore plus longtemps !

Ernesto Violin a dit…

L'un des plus grands artistes actuels, l'un des plus grands tout court, même si son dernier album m'a pas mal déçu. Je ne sais pas quel disque je préfère, probablement Coles Corner, mais l'atmosphère plus contemplative de Truelove's Gutter est une immense réussite.

It was your birthday yesterday...

John Warsen a dit…

http://jesuisunetombe.blogspot.fr/2013/02/richard-hawley-false-lights-from-land.html

suce à l'autopromo !

sorgual a dit…

Richard Olé je n'ai fait que l'effleurer, mais justement avec cet album. Il prend place pour moi à côté de la "divine comedie"
dans le club des disques que je n'écoute que sur une seule face du vinyle, quand il m'a bien décontracté et enfoncé dans le canapé par sa richesse mélodique (pas du tout sirupeuse pour moi) et son croonage de haut vol, en pestant en me relevant pour finalement me secouer avec un autre album plus remuant... Me voila donc à demi réjoui.

Anonyme a dit…

Ca m'a surtout donné envie d'hawley dormir.

Jeff

Francky 01 a dit…

Tu as 100 % raison : les vilains (et ultra arrogants) frangins Gallagher sont d'inutiles bouffons. Je m'échangerai pour rien au monde leur disco complète (en groupe ou en solo) contre un seul disque de Richard Hawley ! Il est une des bonnes raisons d'aimer toujours et encore le rock indé anglais.
Ce "Truelove's Gutter" est un bijou d'une obscure clarté, à l'image de sa somptueuse pochette.
A +