mercredi 22 avril 2015

THE STOOGES ~ Fun House [D.R.] [2CD] [1970]


Le problème avec Fun house, c'est que tous les disques que l'on jouera derrière (Sepultura, Einstürzende Neubauten ou qui vous voudrez) ressembleront inévitablement à de la pop guimauve ! Cet album a été directement enregistré dans le chaudron de l'enfer, il pue tellement le cramé qu'on se demande comment les enceintes peuvent y résister. Tous les gamins qui veulent se mettre au rock devraient commencer par là. Plus sauvage, violent et sexy qu'une nuit avec une tigresse assoiffée de sang et de stupre, c'est Fun house : la bonne adresse, celle vers laquelle on ne cesse de revenir quand on a perdu toutes nos fichues clés. Les mots sont vains pour décrire le merveilleux et flamboyant boucan qui règne sous cette pochette cramoisie. C'est une seringue à canon scié qui hurle à l'overdose, c'est une jungle en larmes, c'est le plus dangereux disque de rock'n'roll de toute l'histoire du carnaval ! Mais, si vous avez plus de douze ans, vous savez déjà tout ça !
Jimmy JIMI (Merci d'avance pour vos commentaires)             


CD1
01 - Down On The Street
02 - Loose
03 - TV Eye
04 - Dirt
05 - 1970
06 - Fun House
07 - L.A. Blues
CD2
01 - TV Eye [Takes 7 & 8]
02 - Loose [Demo]
03 - Loose [Take 2]
04 - Loose [Take 22]
05 - Lost In The Future [Take 1]
06 - Down On The Street [Take 1]
07 - Down On The Street [Take 8]
08 - Dirt [Take 4]
09 - Slide (Slidin' The Blues) [Take 1]
10 - 1970 [Take 3]
11 - Fun House [Take 2]
12 - Fun House [Take 3]
13 - Down On The Street [Single Mix]
14 - 1970 [Single Mix]
MP3 (320 kbps) + artwork
Down on the street with BM109

20 commentaires:

Arewenotmen? a dit…

Là encore, que peut-on ajouter à cette chronique définitive ? Ce disque parle, ou plutôt hurle, de lui même...

Dans un genre plus calme, mais pourquoi ne pas faire profiter les Bruiteuses et Bruiteurs Magiques de mes dernières acquisitions :

Roxy Music : "Live in America" (Rainbow Music Hall, Denver, Colorado, USA - April 12, 1979)
http://www13.zippyshare.com/v/uWeyuSYt/file.html

Roxy Music : "Live at The Apollo" (Hammersmith Apollo, London, UK, 2001)
http://www13.zippyshare.com/v/yxbVOLJk/file.html


Arewenotmen? a dit…

"Les mots sont vains"... les tiens parviennent cependant à restituer cette ambiance de folie furieuse ! Heureux gamin de 12 ans qui trainerait sur ce blog....

Arewenotmen? a dit…

Je dis çà, parce qu'il me vient aussi parfois l'envie de chroniquer de tels disques, des évidences absolues dans leur génie. Et c'est alors que je sèche.... mais pas toi !

Arewenotmen? a dit…

Et cette pochette de génie pour illustrer ce brûlot...

Anonyme a dit…

1970, "Fun House".
Bien sur après cela, plus rien ne fut pareil.
Et puis il y eut "Raw Power"…
Et après cela plus rien ne fut pareil.
Oui les Stooges ont écrasé la concurrence et seront toujours le mètre-étalon (j'allais écrire le maître-étalon).
Mais pendant les années d'absence des Stooges, les Cramps laminaient toutes les salles sur leur passages. Lux & Ivy, sans oublié Nick Knox, Bryan Gregory, puis Kid Congo Powers ont comblé ce trou.
En 1979-1980, un autre album est arrivé avec lui aussi une pochette fabuleuse : London Calling,
Et pourtant, religieusement (grand mot), je ressortais toujours cette galette noire, de cette pochette rouge sang… et tout recommençait.
Oui, heureuse personne, qui entendra les premières notes de "Down on the street" pour la première fois de sa vie. Qu'il est 12 ans ou 77 ans.

Jean-Paul

Jimmy Jimi a dit…

Merci pour tes messages et les Roxy.
Je crois qu'un bon blog doit, de temps en temps, proposer ce genre de chef-d'oeuvre, pour ceux qui les auraient égarés comme pour les gamins qui passeraient là presque par hasard...

Jimmy Jimi a dit…

Hello Jean-Paul,
Je suis d'accord sur toute la ligne, j'en ajouterais juste une autre pour rendre grâce au Gun Club (et à quelques autres...)

Everett W. Gilles a dit…

Yo
+ 1 pour Jean-Paul !
Plus rien ne fut pareil ... même Iggy (aïe, pas frapper, pas frapper !)
Arggghh, la sortie de London Calling, la première écoute de Gravest Hits et les Cramps en concert à l'Aquarius ...
Et + 1 pour Jimmy et cette chronique aussi urgente que le disque !!

ChrisDamned a dit…

Indispensable. et tout ce qui en découle :Destroy all Monsters, Sonic's RDV band... Entre autres.
Et n'oublions pas pour autant le 1er méfait... MAis vrai de vrai, celui-ci enterre tout ce que vous connaissez de raisonnable ou de pseudo dérangé... Ce disque est le Rock'n'roll moderne à tout jamais.

Arewenotmen? a dit…

J'aimerais aussi offrir un disque à Jimmy et Olympia lors de leur prochain passage... en espérant qu'il ne soit pas trop tard !

Anonyme a dit…

Le rock, je suis tombe dedans quand j avais 9-10 ans. Depuis, du son ( du sang!) a coule entre mes oreilles mais 40 ans après j aime encore m immoler par le rock avec des disques comme celui la.
Je viens de verifier: Une immolation (du latin immolare « offrir un sacrifice »). "L’immolation peut avoir lieu par l’eau, le feu, la terre, le bois, le fer ou tout autre moyen". Alors aujourd hui j ajoute par le ROCK aussi.
Thierry

Joe Fracas a dit…

à chaque fois que j'écoute ce disque, une énergie brutale s'empare de moi... c'est le seul disque que je connaisse qui me fait cet effet! Un indispensable, un des meilleurs albums de tous les temps. J'espère qu'ils ne le font pas écouter aux Martiens!

Anonyme a dit…

Arewenotmen?
Roxy ne s'est-il pas arrêté en 1973 ? Après le départ de Brian Eno…

Jean-Paul

Arewenotmen? a dit…

Eh ben non cher Jean-Paul et heureusement, car même sans Brian Eno se sont passées de très belles choses ! voir par exemple ci-dessous

http://fr.wikipedia.org/wiki/Roxy_Music

Devant Hantoss a dit…

Ho oui. Et c'est mon préféré, trouvant que RAW POWER ne bénéficie pas de cette production où rien n'est étouffé (Et la soufflante de McKay) C'est le grand quiproquo avec mon fiston: quand il me parle de Hard Rock et de violence même talentueusement étouffé (Metallica) je n'arrive pas à le convaincre que ce genre de disque a quelque chose de "sauvage", bien plus subversif (?), la BO idéale pour "Au Coeur des ténèbres" Je me souviens ado de ces disques qui arrivaient à extraire quelque émotions de nos esprits chercheurs, Joy Division sur d'autres fréquences.Aujourd'hui je me demande si ce n'est pas davantage l'explosion d'un civilisé (Klaus Kinski) quand la démarche de Sepultura serait la réponse du primitif? Bon, ça c'est mon délire et j'ai un feuilleton à éplucher

yggdralivre a dit…

après plus rien que l’asphalte fumant, un dernier cratère de bitume pour la route ?

Anonyme a dit…

Merci merci merci !!!
J'ai 4x12 ans, 500Gb de musique, et j'arrive encore à découvrir les Stooges ! Lucky me ! :-)
Vincent

Anonyme a dit…

Et merci à Arewenotmen? pour les Roxys !
Vincent

Till a dit…

Hey Jimmy !

Comparer Neubauten à de la pop guimauve, j'avoue qu'il faut être bien gonflé pour oser. Mais puisqu'il s'agit de faire l'éloge de Fun House, tout est pardonné.

Encore une fois j'aurais aimé le découvrir "endirect" à l'époque de sa sortie mais c'était impossible. Je l'ai écouté pour la première fois à 20 ans environ et c'est déjà pas si mal.

En lisant la liste des titres - outre que chacun provoque son lot de frissons - je m'amuse à voir comme ils sont laconiques. Un, deux mots qui soulignent bien la sécheresse de l'ensemble. Pas de gras superflu.

Zheng junxai5 a dit…

2015-07-18 zhengjx
fitflops shoes
polo ralph lauren
nike air force pas cher
burberry outlet online
michael kors
pandora charms sale clearance
jordan shoes uk
coach outlet store online
gucci belt
longchamp outlet online
christian louboutin shoes
true religion jeans
true religion
pandora charms
cheap ray ban sunglasses
ray bans
gucci sito ufficiale
beats by dre
coach outlet store online
coach outlet online
air jordan uk
true religion outlet
beats headphones
coach factory
ed hardy clothing outlet
coach factory outlet
mont blanc
louis vuitton borse
ray ban outlet
louis vuitton sacs
michael kors purse
kate spade
sac louis vuitton
ray ban sunglasses
true religion sale
jorda femme pas cher
longchamp le pliage
gucci handbags
tory burch outlet
rolex watches for sale