mercredi 15 juin 2016

AC/DC ~ Let There Be Rock [1977]


Tout petit, déjà, je n'aimais pas le hard rock. Chez mes potes, le genre était proscrit, nous trouvions les groupes plus vulgaires et ridicules les uns que les autres. Quand nous avions besoin de davantage de joyeux boucan, nous écoutions Jimi Hendrix ou Rory Gallagher. Et puis, j'ai rencontré une bande de hardos (au look improbable, il va sans dire), alors que j'étais en vacances. Les fans, je crois que c'est ce que je préfère dans le hard. Ces mecs adorent vraiment leur musique et ils sont d'une fidélité qui force le respect. Ils m'ont fait écouter tout un tas de machins auxquels j'ai peu accroché (c'est un euphémisme), sauf AC/DC - ou presque. Le presque, c'est à cause de la musique. Quand on connait la rythmique d'Hendrix ou de Gallagher, on est en droit de trouver celle d'AC/DC un tantinet lourdingue. Quant aux guitares des frangins, elles peuvent exciter l'auditeur l'espace de quelques titres, mais lassent vite par manque d'originalité. Ce que j'ai aimé, vraiment, c'est la voix de chat de gouttière de Bon Scott; une voix gorgée de blues, finalement plus chaleureuse que tempétueuse. J'aurais adoré l'écouter accompagnée de types un tout petit peu plus finauds. Il y a autre chose que j'aurais aimé, c'est qu'il existe un code d'honneur dans le rock qui obligerait les groupes à changer de nom, lors de la disparition de l'un d'entre eux. Brian Johnson est un bon gars, il a toujours fait ce qu'il a pu, mais il n'a jamais boxé dans la même catégorie que Bon. Enfin, tout ça, c'est de la vieille histoire... Je ne veux pas passer mon temps à polémiquer pour le plaisir, mais, aujourd'hui, il me semble que nous avons atteint le sommet de l'escroquerie. Ce matin, sans trop savoir pourquoi, j'ai repensé à cette bande rencontrée en vacances. Je l'ai imaginée ce rendre à un concert d'un groupe osant encore se faire appeler AC/DC (et je me fous de savoir qu'on peut se faire rembourser sa place), alors que la majorité de ses membres pointent, désormais, aux abonnés absents. Un code d'honneur, bordel !
Jimmy JIMI (Merci d'avance pour vos commentaires !)
P.S. : vous aurez remarqué que je n'ai même pas cité le nom de l'autre tartignole d'Axl Rose. Ah, mince, maintenant, c'est fait !


            
01 - Go Down
02 - Dog Eat Dog
03 - Let There Be Rock
04 - Bad Boy Boogie
05 - Problem Child
06 - Overdose
07 - Hell Ain't A Bad Place To Be
08 - Whole Lotta Rosie
MP3 (320 kbps) + artwork
Hell ain't a bad place to be with BM264


15 commentaires:

Keith Michards a dit…

Alleluia ! AC/DC aux Bruits Magiques !!! C'est un peu comme quand il y avait du rab à la cantine ! Un peu comme une nana qui aurait 4 nichons ! Un peu comme si Bon Scott sortait de derrière un arbre en disant : « Hey, les mecs, même pas mort !!! ». Non, là je commence à dire des conneries !!!
Tu as raison, Jimmy, pas de polémiques aujourd'hui : Bon Scott était au dessus du lot. Mais après son départ, la Young Company a continué à nous abreuver de putains de bonnes chansons qui sont elles aussi devenues des standards.
Et puisqu'on ne parle pas d'Axl Rose, je ne dirai pas qu'il s'en sort plutôt pas mal sur scène aux côtés d'Angus… merde, je l'ai dit !!!!!

Tourscher Jonathan a dit…

Je suis d'accord avec toi sur cette affaire de code d'honneur. AXL/DC, putain le naufrage Jimmy. Le naufrage.

Everett W. Gilles a dit…

Chuis d'accord avec toi pour les fans de hard. J'en ai 2-3 chez mes potes et quand on discute je crois bien que je suis plus borné qu'eux ! Mais hors de question que je le leur dise .
Vicieux comme je suis je leur fais écouter Big Star, j'en ai même emmené un au concert de Jurado (il a adoré!) mais je m'échappe sournoisement quand ils me branchent sur Dave Mustaine. Lui j'ai retenu son nom, trop marrant ...
Quant à la dernière mouture d'AC/DC j'arrive même pas à y croire. Pourtant ça doit être vrai, l'ont montré aux zinfos nationales !!

Audrey Songeval a dit…

Le ahrd et moi, c'est sans doute un peu la même histoire que Jimmy. On m'avait filé du Judas Priest et je sais plus qui à écouter. Honnêtement, je m'attendais à un truc bien pire et j'en fus même dessus. Dessus que l'imagerie soit finalement moins forte et extrême que la musique (ça devait être à la fin des 80's). Je n'ai pas retouché au hard pendant plus de 20 ans. Non que je ne devais pas aimer, mais cela n'était pas ma tasse de thé. Et puis, cela doit faire une dizaine d'années. Je retombe le titre Highway to Hell. Et là, je me dis que c'est juste une superbe chanson, un vrai classique.
Depuis, je me suis mis à Metallica (pas taper!), Black Sabbath, Panthera et bien entendu ACDC.
Pour ma part, j'aime beaucoup l'album TNT.

Arewenotmen? a dit…

B on aura tout vu ici ! ��

Zocalo a dit…

Je suis un peu comme toi, Jimmy. Le Hard Rock, à la grande époque du Hard Rock, je n'aimais pas. Il aura fallu l'influence de la jeune génération, bien plus tard, pour que je prenne goût à des groupes tels que Rammstein, System of a Down, Marilyn Manson, qui d'ailleurs ne se revendiquent pas du Hard Rock. Et puis, la nostalgie faisant son oeuvre, le retour aux sources : Led Zep, AC/DC, ZZ Top...

Il s'est passé la même chose avec les grands compositeurs classiques. Beethoven, Mahler, Stravinsky ont été considérés comme de dangereux subversifs. Aujourd'hui, on les considère comme les gardiens de la tradition. Même Pierre Boulez est en voie de gagner son statut de classique parmi les classiques.

Arewenotmen? a dit…

Réussir a évoquer Boulez dans un billet sur AC/DC. bravo Zocalo ! Ce n'était pas les pores il est vrai, mais a l'époque j'adorais les détester. Maintenant.. je m'en fous. Je préfère Boulez !

projectobject a dit…

@ Keith Michards

Merde, quatre nichons pour deux mains, j'ai raté Tchernobyl ou quoi?

Il paraît que la France a mis deux buts à L'Albanie? J'ai rien vu...

RanxZeVox a dit…

AC/DC c'était Bon Scott (pour la gouaille et les mélodies, mais aussi pour ses incroyables paroles, détail trop souvent oublié, ce gars était dans la lignée des bluesmen) Malcom Young (l'autre Young ne servait qu'à amuser la galerie) et Phil Rudd (aucun des disques enregistrés sans lui n'a cette pulsation unique, ce beat grosse caisse/charley un brin disco qui fait la différence)
Sans ces trois là, le groupe devient une sorte de Status Quo teigneux, rien de plus. Exception faite de Back In Black qui a été finalisé avec Brian Johnson (mais créé avec Bon Scott).
Dès 1980, Van Halen est devenu bien plus cool que AC/DC, car plus funky. Écoutez Fair Warning, ça n'a pas pris une ride.

Anonyme a dit…

High Voltage est un vrai album de hard rock Blues, d ailleurs le seul que j ecoute aujourdhui avec grand plaisir. Je suis d accord Bon scott avait une dimension blues que je ne percois que maintenant. A l epoque de mes 15 ans AC DC etait tout simplement le plus grand group de hard rock jusqu au .... deces de Bon Scott.
Thierry

Jimmy Jimi a dit…

Hello Keith,
A quand Slash pour remplacer l'autre Keith. Pour moi, c'est le grand n'importe quoi!

Hi Jonathan,
Un Tribute band hors de prix!

Hola Audrey,
Quand j'ai vraiment envie de me déchirer les oreilles, je préfère quand même m'en remettre aux Stooges, beaucoup plus sexy.

Hello Arewenotmen?,
C'était juste un coup de gueule à peine déguisé.

Hi Zocalo,
Pour ma part, je n'ai jamais trouvé les groupes de hard très subversifs.

Hello Projectobject,
Peut-être que les seins sont de formes différentes, pour varier les plaisirs!
Pour le foot, tu n'as pas manqué grand chose, c'était toujours aussi poussif.

Hi RanxZeVox,
Je n'ai jamais trouvé Van Halen très cool. A la limite, je préfère encore un vieux Humble Pie; ça ne vaut pas les Small Faces mais, au moins, il y a un grand chanteur et un grand chanteur - d'ailleurs, il s'agit du même mec!

Hola Thierry,
C'est, à mon sens, le problème du heavy metal, les groupes ont presque tout oublié du blues.

Joe Fracas a dit…

Bon allez! J'y vais de mon commentaire cette fois-ci : je n'aime pas le hard-rock mais écouter du AC/DC première période ne me débecte pas parce qu'on sent bien la veine blues derrière. En fait, c'est cela , à mon sens, qui fait la différence.Ecoutez un live de Led Zep en 69 comme au Texas Pop Festival et vous comprendrez... Je rejoins donc Jimmy quand il affirme :" le problème du heavy metal, c'est que les groupes ont presque tout oublié du blues ".
Cela dit et comme je le répète, tous les goûts sont dans la nature et je conçois amplement que l'on puisse apprécier le heavy metal...

Devant Hantoss a dit…

Bon, je fini dans ma tête le commentaire à venir sur Richman (et Chris Bailey...) mais ici c'est facile, vous me dîtes Hard Rock, je dirai avant que les tiquettes se sophistiquent que je nommais Deep Purple, Aerosmith, BOC, Thin Lizzy, Led Zeppelin et Motorhead pour arrêter là la liste et et et AC/DC.
Ceux que j'aimais le plus étaient ceux qui assuraient au chant, la voix criarde m'énervait (désolé Deep Purple, l'étalon du genre, heureusement que Blackmoore) alors forcément Bon Scott. Mais Lemmy aussi, un peu le contre courant du modèle. En fait des timbres chaud sans pour autant grimper haut.
Bien entendu Plant ou Axl Rose - quoi qu'on en pense - me frissonaient aussi car ils ont quand même une timbre bien à eux.
Haaaa FAIR WARNING, rien que pour son "Mean Street" et son mur du son que sur Tape j'enchaînais ensuite avec le King Crimson que j'adulais période Lark's ou Starless (l'album)
Par contre, pour me défouler j'avais besoin - avant les Punk - de trucs à la Stooge. Plus sauvage, brutal... Ou de Rock & Roll Soul à la J Geils Live.
Merci pour cet espace souvenir

RanxZeVox a dit…

Van Halen pas cool ? Malheur, va pas dire ça à tes copines, elles vont se moquer ))) Steve Marriott plutôt que David Lee Roth ? Mais où vas-tu chercher tout ça ? Une crécelle anglaise plutôt que le heavy funkster californien, faut oser. Bien vu l'artiste. Mais un jour essaye Fair Warning, quand même. Et Van Halen II aussi.
Van Halen c'est cool comme Fonzie.

John Warsen a dit…

Assez d'essais ? ici ? alors là, c'est les prud'hommes.