mercredi 1 juin 2016

VARIOUS ARTISTS ~ Focus On Cumbia [H.M.C. 2016]


Je vous ai souvent parlé dans la série Le Rock d'ailleurs de l'influence qu'a pu avoir la cumbia sur nombre de groupes de rock latino-américains. Mais quoi que c'est-y la cumbia ? Partons à la découverte de ce style musical si attachant. La cumbia est née en Colombie de la rencontre forcée de trois populations : africaine par les esclaves déportés pour travailler dans des conditions que je vous laisse imaginer dans les mines d'or du Choco, population autochtone par les peuples résidents de l'époque préhispanique et celle de l'envahisseur espagnol. Beaucoup plus au nord, en Louisiane, ce même genre de rencontre donnera naissance au jazz des origines. Plus encore que la salsa, la cumbia gagne en popularité dans toute l'Amérique latine sous des formes souvent adaptées aux particularismes locaux. Ce succès ne se démentira pas dans le temps et on trouve actuellement pléthore de groupes qui associent rap, ragga (ou plus exactement son équivalent latino-américain, le reggaeton) et electro au rythme si particulier de la cumbia. Même si elle n'est pas toujours du meilleur goût, l'electrocumbia fait fureur dans tout le continent. L'instrument clef de la cumbia, c'est le guiro, un instrument à percussion gratté avec un stick dont l'illustration figure un peu plus bas. A l'occasion remplacé par des maracas ou une boîte à rythmes, c'est le guiro qui donne à la cumbia ce rythme si particulier, hypnotique et obsédant. Les autres caractéristiques de la cumbia sont un rythme en 4/4 plutôt lent (typiquement autour de 100 bpm), la cymbale frappée sur le contretemps comme dans le jazz et la présence traditionnelle de clarinettes, de flûtes, de cuivres ou d'un accordéon. Le florilège que voici comporte une large gamme de styles, de la cumbia campesina, presque ethnique, des Gaiteros de San Jacinto à la cumbia très urbaine des Dragones ou des Rebeldes, en passant par la cumbia-spectacle du salsero Alberto Barros et la cumbia mexicaine des Mariachi Garibaldi qui associe orchestre mariachi et rythme de cumbia. La parenté avec la biguine d'un groupe comme Malavoi est frappante. Et puis, je ne cacherai pas ma préférence pour la cumbia des années 50 représentée par Climaco Sarmiento et surtout Lucho Bermudez, incontournable aujourd'hui encore. Au chapitre de la cumbia progressive, Sonido Gallo Negro, un groupe mexicain actuel dont chaque concert est une véritable expérience mystique. L'aspect hypnotique de ce rythme est ici porté à son paroxysme, on a même pu parler à leur sujet de transe collective. Et en conclusion, LE morceau auquel vous ne pouviez pas échapper...
ZOCALO (Merci d'avance pour vos commentaires !)


01 - German Carreño & Orquesta - Boga Barquero
02 - Alberto Barros  Feat. Lenny Fierro - Pedacito De Mi Vida
03 - Grupo Venezuela - Prendan Las Velas
04 - Mike Laure - La Banda Borracha
05 - Sonido Gallo Negro - Bocanegra
06 - Los Gaiteros De San Jacinto - Nos Vamos a Emparranda
07 - Poder Vallenato - Oye Como Va
08 - Afrosound - Tiro Al Blanco
09 - La Vagancia - Borrachos Kumbieros
10 - Los Rebeldes Feat. Nanny King - Que Se Suba Al Parlante
11 - Los Dragones - Cumbia Sin Fronteras
12 - Mariachi Garibaldi - Se Me Perdio La Cadenita
13 - Lito Barrientos - Cumbia En Do Menor
14 - Lucho Bermudez - Coqueteando
15 - Climaco Sarmiento Y Su Orquesta - Cumbia Sabrosa
16 - Gabriel Romero - La Piragua
17 - La Sonora Dinamita - La Cumbia del Espejo
18 - Pedrito Arango Y Su Conjunto - Cumbia Tropical
19 - Gabriel Romero Y Su Orquesta - La Subienda
20 - Poder Vallenato - Pal Bailador
21 - Rodolfo Con La Tipica Ra7 - La Colegiada
MP3 (320 kbps) + front cover

13 commentaires:

yggdralivre a dit…

Un GRAND merci :)
je ne connaissais absolument pas la cumbia (enfin de nom, donc... je ne connaissais pas) et ta présentation donne furieusement envie de se plonger dedans.

il ne reste plus qu'à mettre de la musique sur les mots :)

Keith Michards a dit…

Le grand Zocalo est de retour… ça va remuer du popotin !!!!!

nestor b a dit…

Un beau billet très pédagogique pour moi qui découvre, et plein de vie, ce qui redonne un peu de chaleur aujourd'hui, alors vamos al Carnaval ! (ça se dit ça ?)
Merci Zocalo !

Zocalo a dit…

Merci à tous. Yggdralivre, tu connaissais le dernier morceau, tout de même ?

Keith, ça faisait longtemps que j'avais envie de vous présenter des musiques vraiment populaires. La salsa, la cumbia, le mambo, on entend ça partout en Amérique latine.

Nestor, le carnaval, c'est plutôt le Brésil, un pays que je connais mal, car je n'aime rien moins que de visiter un pays dont je ne parle pas la langue. Malgré tout, je réfléchis à quelque chose, faut voir...

guigui6370 a dit…

Merci à toi pour CE superbe billet et les rythmes qui vont avec.

yggdralivre a dit…

ha ben non je ne connaissais pas puisque je n'avais pas écouté la liste en postant mon message, mais oui je connaissais ce dernier morceau ^^

sinon, c'est fou... souvent quand passe une musique "dansante", un truc de l'été ou un truc du genre, je ne remue jamais rien... c'est comme ça je n'ai pas le rythme dans la peau (ni nulle part ailleurs) et ça ne m'intéresse guère, toutefois je peux trouver ça beau (de cheval)... mais une part de moi reste souvent circonspecte, car si je comprends l'envie de danser, je trouve aussi ce type de musique assez "pauvre"... alors que Jobim ou les "the ipanemas" (oui je mets un groupe qui me semble peu connu histoire de faire genre j'ai de la culture ^^) ça, ça me semble génial...
en écoutant ta compil', je me suis dit que ça devait venir d'un défaut de culture chez nous... enfin pas de culture mais de diversité qui fait qu'à part dans quelques quartiers.cafés.demeures.festivals on reste tout de même dans une vision hyper "acceptable" de la musique étrangère dansante...
(et de la musique en général, un peu comme quand on dit "musique classique" pour des oeuvres aussi diverses que du baroque et du sati)
Donc, là, l'approche pédagogique (comme soulignait plus haut) fait du bien, parce qu'on sait qu'il y a un point commun entre tous les morceaux (d'ailleurs moi qui suis nul en langue j'entends "cumbia" dans les paroles... c'est surprenant et agréable), ce qui permet de se brancher sur les variations... et de se délecter des couleurs et des tonalités éparses
du coup, lorsque j'ai écouté le dernier titre (connu donc !) je l'ai écoute d'une oreille toute neuve.

bref... j'ai particulièrement apprécié ces titres, certains plus que d'autres, mais ça donne l'impression de se balader sur un marché local et de dévorer un truc sur le pouce au troquet du coin.
qui fournit les billets d'avion ?

nestor b a dit…

Preneur aussi pour un billet d'avion !
C'est la photo avec cette danseuse qui m'a fait penser au carnaval. Mais c'est vrai qu'un petit marché local c'est encore mieux !

Zocalo a dit…

Il y a des vols tous les jours pour Mexico, Buenos Aires ou Rio. Mais attention, il vaut mieux partir sans attache, car un coup de foudre pour ces pays est fréquent. Je rencontre plein de français qui sont tombés amoureux de l'Amérique latine et qui s'y sont installé.

Quant à la ferveur qu'on constate dans ces pays pour la cumbia, mais aussi la salsa, je n'en connais qu'un équivalent en France : les fest-noz de Bretagne. Jamais en d'autres circonstances je n'ai trouvé une telle adhésion populaire et une telle unanimité à aimer et à participer à de véritables manifestation d'une culture vraiment inscrite dans les gènes.

Devant Hantoss a dit…

Je pense faire un tour dans tes anciennes chroniques, il me fallait un déclencheur. La CUMBIA
que j'ai découvert grâce à un ami qui a organisé un festival à Aulnay où il avait invité entre autres "Hijo.." l'occasion pour moi d'acheter le disque et de le chroniquer aussi
http://gaitapis.blogspot.fr/2014/07/musique-co-productions-presente-el-hijo.html
En fait je vantais l'idée générale de ceux qui s'approprie une musique pour la sortir de cette impression de "Folklorique" Pour "Hijo de la Cumbia" c'est en grande partie une réussite (Voir Gotan Project). Mais avec ta compilation je découvre quelque chose de vivant qui ne demande qu'à être cueilli.
Tu évoques les Fest-Noz, que je rapproche de l'universel de la musique celtique, un mystère pour moi, qu'est ce qui fait que la moindre chanson pour danser ou ballade pour pleurer, ajoute cette petite flûte par exemple et nous voici emporté.
Bon, merci, faut que j'aille voir tes autres postes, mon côté ogre musical.

Devant Hantoss a dit…

Et soudain "Cumbia En Do Menor" et j'entends tout ce que Kid Creole doit au genre... Superbe compilation, j'en oublie - presque - la pluie.

Audrey Songeval a dit…

Faut vraiment que je récupère ta compil' et que je l'écoute. C'est exactement ce genre d'approche que je cherche pour découvrir la musique d'un pays.
Merci à toi!

Angelina a dit…

Une jolie compil pour découvrir de nouveaux horizons musicaux...Merci beaucoup !

Jimmy Jimi a dit…

Hello Angelina,
Je crois que c'est ton premier commentaire, ici, je te souhaite donc la bienvenue de notre petit monde de dingues! L'ami Zocalo nous a offert deux autres "Focus on", j'espère qu'il te plairont tout autant. Au plaisir de te lire bientôt.