jeudi 25 février 2016

NICK DRAKE ~ Pink Moon [D.R.] [1972]


Ces deux précédents albums étaient d'indispensables merveilles aux arrangements et aux orchestrations flamboyantes, mais Nick Drake, le génie timide, ne rêvait que d'épure. Il est vrai que lorsqu'on possède une telle voix, des mots de cette qualité et pareil jeu de guitare, le reste peut sembler un tantinet superflu. Ces vingt-huit minutes de mise à nue miraculeuse furent captées en deux nuits sans que le monde ne s'en émeuve. Le jeune introverti refusant concert et promotion, il s'en vendra encore moins que les premiers. Un des plus grands troubadours de tous les temps quittera bientôt la musique, puis la terre, dans une glaciale indifférence. Depuis, heureusement, les années lui ont rendues grâce. Quand tout semble perdu, on peut encore venir se réchauffer aux reflets rosés de cette lune immuable.
Jimmy JIMI (Merci d'avance pour vos commentaires !)    


01 - Pink Moon
02 - Place To Be
03 - Road
04 - Which Will
05 - Horn
06 - Things Behind The Sun
07 - Know
08 - Parasite
09 - Free Ride
10 - Harvest Breed
11 - From The Morning
MP3 (320 kbps) + front cover


11 commentaires:

Joe Fracas a dit…

Nick Drake, c'est toujours une valeur sûre... Incroyable comme c'est fin et délicat. Je l'ai découvert sur le tard mais j'adore.

Audrey Songeval a dit…

Curieux comme il est devenu une référence. On peut dire que s'il a été complètement solitaire pendant les quelques années au cours desquelles il nous a livré ses merveilles, il existe tout un continent musicale fort peuplé de solitaires qui se réclament de lui. Et le plus curieux, c'est que malgré les quasi 45 ans qui se sont écoulés, personne se revendiquant de lui ne l'a vraiment remplacé. On continue de chercher son vrai successeur.

Un album très court. Et frustrant car on a envie de poursuivre l'aventure qu'il propose bien après qu'il soit terminé... Comme une envie de continuer le voyage avec ses autres disques. Mais également un disque bien à part dans sa (courte) discographie. Une musique toujours lumineuse même dans les ténèbres.

Everett W. Gilles a dit…

Yo
Mort à 26 ans, trois disques parus et tout le monde te connaît (ça va, on est entre nous)
Il y a assez peu d'artistes dans toute ma discothèque qui n'ont pas un jour ou l'autre mentionné Nick Drake.
(Y bien GG Allin mais faut avouer qu'il a pas donné beaucoup d'interviews ...)
Quoi qu'il en soit le monde, depuis, s'en est ému, d'une manière ou d'une autre.
C'est pas mon dernier post qui le démentira.

Jimmy Jimi a dit…

Merci pour vos commentaires. Même avec peu de concerts et d'interviews, je me demande comment l'époque a pu passer à côté. Pour ceux qui me suivent, ce n'est pas pour rien si la première petite fiancée de Jimmy Koule était essentiellement fan de Nick Drake.

yggdralivre a dit…

indispensable !
(il était sorti un coffret avec des inédits il y a quelques années, je me demande si cela évoque les mêmes paysages).
après pour l'échec, c'est aussi une position de refus, forcément ça colle à l'image du poète-romantique-anglais, et à une certaine torture de l'âme.
le souci avec ce genre d'image, c'est qu'on a vite tendance à croire qu'il suffit d'être dans le refus pour exister justement ou qu'il faut être dans une posture romantique torturé pour être doué... alors que loin s'en faut.
du coup, à la fois tout le monde s'en réclame et à la fois personne n'y arrive vraiment.

après, les artistes proches de cette démarche seraient sans doute... inconnus ^^ ou alors dans un autre domaine (et de fait moins reconnaissable).

nestor b a dit…

J'ai beaucoup aimé ton billet. C'est vrai que l'album est court et qu' on en redemande. Je ne me souvenais pas qu' il était mort si jeune lui aussi, comme quoi le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est bon on est bon !
Et si attachant avec tout ça.
Merci pour ce disque !

Vers du Silence a dit…

Un disque merveilleux dont on ne se lasse pas d'écouter et réécouter! Un beau voyage.

Anonyme a dit…

liens pour le coffret 5 cds tuck box (en flac)

http://www.israbox.eu/3136489822-nick-drake-tuck-box-5cd-2014-box-set-lossless.html

Anonyme a dit…

Tuck Box ( December 2013)

The set consists of:

• Five Leaves Left: Nick’s debut album of 1969
• Bryter Layter: the second album released in 1970
• Pink Moon: Nick’s final release from 1972
• Made To Love Magic: the collection of Island-period recordings, out-takes, off cuts, cast-offs, orphans and the last 5 songs Nick recorded for his proposed 4th album. Originally released in 2004 to add to and replace the ‘Time Of No Reply’ compilation
• Family Tree: A collection of recordings made before the Island Records period, from a 9 year old Nick playing Mozart through to spoken word pieces, early songs, cover versions and demos recorded to secure his contract, as well as two recordings by his mother Molly Drake perhaps written in response to her son (Originally released in 2007).

Anonyme a dit…

A Skin Too Few: The Days of Nick Drake (2002) - film

http://www.multiup.org/download/d5955b09b1d7580bb00ddc60b1468003/astf.rar

https://www.youtube.com/watch?v=nrmR_F5XgwQ

A study, mostly chronological, of the life of Nick Drake (1948-1974). Gabrielle, his older sister, tells us of her brother's birth in Burma, childhood in Warwickshire, life at Cambridge and in London, then back to his parents' home in Tanworth. His parents describe his habits and personality.


Two friends and the producer, arranger, sound engineer, and photographer for his three albums comment. His mother, a musician and poet, is an early influence. His quiet folk style made his one tour a disaster. His lack of success and gradual withdrawal end with his death at 26. Eleven of his recordings play on the soundtrack, usually as we see his room, a city, or the Warwickshire countryside.

yggdralivre a dit…

eh bien, merci pour ça :)