vendredi 12 février 2016

THE MICKEY FINN ~ Garden Of My Mind - The Complete Recordings 1964-1967 [C. 2015]


Parfois, il faut se montrer un tout petit peu patient. Bon, dans le cas qui nous occupe, j'ai tout de même attendu quelque chose comme trente-cinq ans !... La jeune génération nous demande souvent comment nous faisions avant Internet. Nous lisions plein de magasines, tentions de déchiffrer les bouquins en anglais, discutions avec nos potes et harcelions les vendeurs de disques (lesquels, à l'époque, n'étaient pas de simples refourgueurs de boîtiers en plastoc, mais de véritables passionnés). A l'âge tendre, j'étais fan de Jacques Higelin, et je me demandais d'où sortait le grand escogriffe qui l'accompagnait désormais à la guitare. Son nom fut facilement découvert à l'intérieur d'une pochette mais, toujours poussé par ma manie consistant à savoir ce qu'il y avait avant, je menai l'enquête. Mickey Finn (à ne pas confondre avec le percussionniste de T. Rex) avait été le guitariste de Nino Ferrer, la fine épée de Heavy Metal Kids (rien à voir avec Metallica !) mais, peut-être plus intéressant encore, il jouait dans un groupe portant son nom au milieu des flamboyantes sixties. J'arpentai chaque rue de la capitale, fouillai chez tous les disquaires sans jamais trouvé l'ombre d'un seul single. Bien des années plus tard, je dénichai enfin quelques titres sur des compilations dédiées aux obscurités. Aujourd'hui, enfin, on nous offre l'intégrale de ses petits trésors, et c'est encore mieux que je n'avais osé l'espérer : du véritable rhythm'n'blues à l'anglaise, aussi nerveux qu'élégant (reprises chics et compos chocs), idéal pour séduire les jeunes mods qui acceptaient de s'éloigner du chemin tracé par les puristes. Mickey assure méchamment, Alan Mark (chant) est excellent, Jimmy Page est présent sur quelques merveilles, et l'ensemble est produit de main de maître (évidemment) par Shel Talmy (Who, Kinks, Easybeats, Creation (cela dit pour les moins de douze ans !)). En bref, vous pourrez le jouer après un early Who ou un Small Faces millésimé sans que vos enceintes se mettent à chouiner !     

Jimmy JIMI (Merci d'avance pour vos commentaires !)


            
01 - Pills
02 - I Still Want You
03 - Garden Of My Mind
04 - Night  Comes Down
05 - Hush Your Mouth
06 - Time To Start Loving You
07 - Ain't Necessarily So
08 - If I Had You Baby
09 - The Sporting Life
10 - Because I Love You
11 - Reelin' And A'Rockin'
12 - Stagger Lee
13 - Poverty
14 - Miss Jane
15 - God Bless The Child
16 - Tom Hark
17 - Please Love Me
MP3 (320 kbps) + artwork
Freakbeat with BM221


11 commentaires:

Lt. Fontaine a dit…

Nom inconnu, présentation alléchante: le combo classique pour que je tente le coup.
Merci Jimmy de nous faire partager ce qu'il t'aura fallu 35 ans à obtenir !

Anonyme a dit…

Merci infiniment pour cette pépite dont la qualité n'est pas minnie.

Donald

dado a dit…

Vraiment excellente de bout en bout cette compilation. Les sixties dans leur splendeur. Une véritable découverte pour moi ce Mickey Finn qui va tourner en boucle durant ces vacances. Merci Jimmy

yggdralivre a dit…



comme je ne connais absolument pas ce groupe, mais qu'il y a noté "n. ferrer" dans ton post et que ça parle pop anglaise des 60' je suis tout émoustillé (j'ai du changer de sous-vêtements ^^) je vais tester sous peu... !

Everett W. Gilles a dit…

Yo
1964-1967, pas la plus mauvaise époque pour le rock anglais ...
Ton post me rappelle quelques trucs que j'ai du lire dans le temps mais je n'avais pas écouté jusque-là.
Sobre, efficace, un peu crade, au bon sens du terme : j'aime !
Thanx JJ

Devant Hantoss a dit…

C'est le début de la chronique qui m'a attiré, je ne savais pas trop ce que tu nous promettais... Mais je m'y retrouvais, et puis le feu d'artifice final. Donc avec un Who & Faces. OK pour ma soirée, c'est noté.

Jeepeedee a dit…

Marrant... Pendant ces vacances de Noël je suis revenu en Phrance et ai discuté avec un disquaire (à qui je venais de rafler Escalator Over The Hill en vinyle, si la chose peut parler à quelqu'un...) qui le connaissait. Ben oui, je connais donc quelqu'un qui connait l'homme !

Pascal Georges a dit…

inconnu pour ma part (pas escalator, car là plutôt que ça me parle...).
mais vu la présentation je fonce, je sens que ça va faire du bien un peu de son roots...
t'as quand même le truc pour dénicher des sacrés fonds de fonds de tiroirs au fond de lieux enfouis au fond du fond de quelque part.
alors forcément, c'est d'autant plus tentant.

thx

nestor b a dit…

Yep, ça vaut le coup d'être patient quand il s'agit de compile comme celle là !
Trésor millésimé, 50 ans d'âge ce n'est pas rien mais c'est toujours bon. Merci donc Jimmy pour ce cadeau aux multiples facettes. Et pour ton beau billet.

sorgual a dit…

Belle pépite. A classer effectivement juste derrières la bande d'Animals and co. Je suis étonné par la rythmique de certains morceaux, très sautillante et marquée de rythm & blues jamaicain. Tu m'aurais sorti cela d'une compile Trojan, j'y aurais cru.

Jimmy Jimi a dit…

Merci à tous pour vos retours enthousiastes.
Pour certaines rythmiques aux couleurs blue beat, ce n'est pas étonnant chez un groupe de jeunes mods...