lundi 12 octobre 2015

JACK PALANCE ~ Palance [1969]


Ce qui est bien avec les acteurs (et les actrices) américains, c'est que lorsqu'ils enregistrent un disque, c'est rarement pour faire semblant. Même ceux qui pensent détester la country risquent d'adorer cet album monumental. La perfection brûle tout au long du sillon. Les chanceux ayant vu ses films en version originale savaient que la voix du génial Palance ne pourrait décevoir. En vérité, il est époustouflant. Certains ont évoqué un croisement entre Lee Hazlewood et Johnny Cash, et ils ne sont pas loin du merveilleux compte. Le reste est à l'avenant : accompagnement aussi superbe que subtil, arrangements de Bergen White grandioses, chœurs magnifiques, production impeccable, reprises soignées et originaux totalement irrésistibles. Cette merveille à tendance gothique (dont deux superbes murder ballads), n'est pas seulement un grand disque d'acteur, ni même un grand disque de country, c'est un immense disque tout court.  
Jimmy JIMI (Merci d'avance pour vos commentaires !)      




01 - Brother River
02 - Dancing Like Children
03 - The Meanest Guy That Ever Lived
04 - My Elusive Dreams
05 - Heartaches By The Number
06 - Goodbye Lucy
07 - Blackjack County Chains
08 - Hannah
09 - Love Can Only Mean You
10 - Green, Green Grass Of Home
11 - A Little Bitty Tear
MP3 (320 kbps) + front cover

14 commentaires:

Jeepeedee a dit…

Ouh la ! Ca m'a l'air d'être du lourd... Mais où trouves-tu tout ça Jimmy ?

Jimmy Jimi a dit…

Attention! Un commentaire de Jeepeedee: ça aussi, c'est du lourd!
En réponse à ta question, disons que quelque quarante années à courir les disquaires, à lire la presse spécialisée ou à fréquenter les médiathèques m'ont certainement aidées.

Everett W. Gilles a dit…

Yo.
Tu m'avais convaincu lorsque tu avais posté ce disque sur le CMD (si je ne m'abuse...) mais ça fait bien longtemps que je ne l'ai pas écouté, ton texte donne envie !

Jimmy Jimi a dit…

Voilà, c'est ainsi que l'on reconnait les fidèles.

Audrey Songeval a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Audrey Songeval a dit…

Comme je l'ai eu et que je ne l'ai plus (et qu'en plus j'avais fait mine de le demander), c'est avec grand plaisir que je vais récupérer ce magnifique album. Pour ceux qui auraient une vision limitée de cet acteur au rôle des méchants, je vous invite à réviser vos classiques en plongeant dans The Big Knife.
J'aurai cité également Kris Kristofferson pour ma part.

yggdralivre a dit…

je ne connais pas...
je ne demande qu'à connaître...
ça donne très envie vos avis...
et the big knife, c'est très bien :)

yggdralivre a dit…

mais je me demande tout de même (le temps de maturation de la réflexion fut long) ce que JJ fout à ne pas lire Tom Robbins (les autres je sais que vous le lisez, ce n'est pas possible autrement)... vraiment aimer ce genre d'album (que je n'ai pas écouté, pour ceux qui suivent) et ne pas lire Robbins et une faute de goût... na! voilà c'est dit.

Jimmy Jimi a dit…

Hello Audrey,
"[...] Fait mine de le demander"?!!!!!!!

Hi Yggdralivre,
Si tu savais le nombre de fautes de goût que je peux commettre et les lacunes qui sont les miennes! En attendant, comme Robbins semble influencé par Salinger, je ne m'en sors pas si mal...

yggdralivre a dit…

c'est marrant parce que la country se trimballe une image de bal country, de danse en ligne ce genre de truc...
de fait l'aspect historique, tragique, triste, cruel et véridique passe plus qu'à la trappe
un peu comme les chansons réalistes (je vois toujours une forme de filiation entre les chansons trad' d'antan, celles réalistes de la fin XIX, début XX et barbara, brel, brassens ou ferré... quels que soient les apports extérieurs) qui a du mal à survivre finalement (si dans le rap conscient, mais là encore ce n'est pas le plus (re)connu).

bref, cet album serait sans doute inaudible pour plein de gens, pour le côté stéréotypé qu'un jugement trop rapide lui collerait...
alors qu'on a quoi, un mec à la voix chaude qui conte plutôt qu'il ne cherche à trop en faire, et ça lui va bien, des mélodies qui se chantonnent, des orchestrations léchées, de la douceur rugueuse comme on aime...
une amertume de vieux bourbon au sucre confit..; c'est du bon !

merci :)

ha !
si ce commentaire est lu... je cherche du ramon pippin, j'ai du mal à dénicher le deuxième volume de l'intégrale d'odeurs, mais surtout, surtout son premier groupe "io" semble introuvable... si quelqu'un connaît (ou possède)... je suis preneur :)

Audrey Songeval a dit…

Il me semble que je t'en avais parlé quand tu avais mis le Mitchum...

Devant Hantoss a dit…

Haaaaa la country music, aussi effrayant que la soul, dans le sens que au départ tu en entends parler. Suivant tes penchants naturels tu tentes un ou deux albums classiques, moi ce fut la soul. Tu aimes et tu demandes si il y en d'autres auprès des spécialistes et là: un univers énorme, varié qui pourrait presque demander une vie sans écouter quoique ce soit d'autres et sans pour autant se lasser. idem pour la country. Le Palance? Je pense l'avoir pris chez toi en son temps, mais je n'ai pas le souvenir de m'y être attardé. Allez, dès mon retour à la maison je me lance histoire de revenir avec un commentaire moins passe partout!

Lt. Fontaine a dit…

Celui-ci, j'en avais entendu parler et à cette première écoute, je ne suis absolument pas déçu.
On peut penser à Johnny Cash et Lee Hazzlewood bien sûr; mais aussi à Kris Kristofferson, je trouve.
Difficile de faire la fine bouche !

Devant Hantoss a dit…

Bien sympa, en fait je te l'avais pris et je m'en souvenais malgré le peu d'écoute.
"Dancing Like Children" est particulièrement touchant, le reste est quand même pépère. Je sais qu'il y a pas mal de reprises et que la voix ne permet pas trop d'écart, mais pour l'image que j'ai de lui au cinéma je frustre un peu, ou pas assez bad boy inquiétant - sauf les textes peut-être va savoir - ou pas assez surprenant et surtout pas assez kitch, merde tu me dis Bergen White, pourquoi trop de subtilité, pourquoi pas les violons et le sirop, le sirop ça va bien pour la country si on décide de tourner le dos à l'image du Outlaw. En attendant je me repasse le "For Women Only".. NA