lundi 4 avril 2016

Pour la beauté du geste (feuilleton électrique) par Jimmy Jimi # 110



110. NEW AGE [THE VELVET UNDERGROUND]

   Personne ne devient vieux en une seule et sale journée, seulement, on ne se rend pas toujours compte des coups vicieux que la vie nous assène derrière les oreilles, comme cette matinée pluvieuse où la boulangère cessa de nous appeler : « mon petit » pour nous donner du : « jeune homme » ; cette époque troublée nous délaissâmes nos magnifiques pochettes cartonnées pour nous acharner sur le plastique récalcitrant de vilains boîtiers en cristal ; cet après-midi maussade où nous nous forçâmes à aimer l'album même pas totalement raté, mais franchement ennuyeux, d'une de nos plus belles idoles ; le moment pour le moins pénible qui nous vit passer la porte de la fac, pour la première fois, en laissant nos amis en emprunter une autre, loin, ailleurs...

   J'avais dépassé l'âge de la maternelle depuis lurette, pourtant, il n'aurait pas fallu me pousser bien fort pour que j'aille me réfugier et pleurer de toute mon âme sous les jupons de ma tendre maman ! Tout était si moche dans cet amphithéâtre et puait affreusement les binocles triple foyer, le Que sais-je ou la compilation de Dire Straits !
   Lors d'un repas de famille, mon grand oncle Albert me demanda pourquoi j'avais choisi « les Lettres » et ce que j'espérais exercé comme métier. Je répondis que je voulais devenir pompier, mais un sapeur cultivé ! Cela ne fit pas rire grand monde, mais me permit de me débarrasser de la question. A la vérité, je ne m'imaginais pas autrement qu'en auteur, beugleur fou et percussionniste (peut-être en romancier, aussi, si les enregistrements et les tournées m'en laissaient le loisir).

   Je chai le dernier cour et arrivai en avance au Joli Nom. Un Picon bière et la mélopée joyeuse des bumpers me rendirent quelques couleurs.
   Avant même de me dire bonjour, Chris glissa une pièce dans la fente du juke-box, comme on se rue sur une gourde après une traversée particulièrement ardue du désert, et lança un single de Ian Dury caresser les murs du bar.
   « Pourquoi personne me dit jamais rien ? Tu savais, toi, que des mecs écoutaient encore Genesis, Yes et même Ange ? Quand le type m'a raconté ça, j'ai cru qu'il se foutait de ma tronche. Alors, il s'est mis à me débiner le titre des albums ; rien que les noms font peurs : Le Cimetière du délire, Au-delà des arlequins, Par les fils d'Emile Jacotey, et je t'en passe ! Je m'en voudrais de faire des généralités, mais j'ai comme l'impression que quelques matheux sont légèrement passés à côté du punk ! J'espère que c'est moins pathétique chez les lettrés.
   – Je sais pas, dis-je, j'ai pas trop eu le cœur à leur parler, ils ont presque tous des têtes à s'expédier dans les pommes (blettes) en écoutant Mark Knopfler singeant Eric Clapton en train d'imiter J.J. Cale ! »

   Nous vîmes Olympia qui traversait la rue. Elle semblait surfer sur la vague de son propre sourire. Elle fouilla dans sa poche et agita un bout de papier comme s'il s'agissait du ticket gagnant du Loto...




36 commentaires:

Jimmy Jimi a dit…

Hello Arewenotmen?,
De temps en temps, une petite polémique bien gratuite, ça peut faire du bien!

Arewenotmen? a dit…

L'évocation du Groupe Ange ("Au-delà du délire", un de mes tout premiers disques "rock" en 3e...) me fait me rappeler que dans mon institution privée catholique, un prof nous faisait écouter parfois des disques que nous choisissions nous-mêmes. Je me souviens notamment de Iron Butterfly, Emerson Lake & Palmer (bijour l'ambiance)..

Jimmy Jimi a dit…

ça, c'est quand le prof a envie de faire une petite sieste!

Arewenotmen? a dit…

Let it bleed Jimmy !

Arewenotmen? a dit…

Oui, mais quand même... inécoutable peut-être aujourd'hui, mais une porte ouverte sur des mondes nouveaux...

Arewenotmen? a dit…

Ah ben merdre alors, mon premier commentaire semble avoir disparu !

Jimmy Jimi a dit…

Oui, je crois qu'il y a eu un petit bug (certainement un coup des fans de Dire Straits!)

Pour répondre à celui d'avant: c'est en effet toujours mieux que ces satanés cours de flûte (même pas en bambou)!

yggdralivre a dit…

du coup, ça me donne envie de réécouter les premiers Ange (n'ayant jamais vécu de coupure générationnelle, je vois la polémique mais j'écoute la musique ^^)

mais on sent que ça te fait plaisir de ta lâcher sur ce coup là :)

Jimmy Jimi a dit…

Hi Yggdralivre,
Ce qui me fait plaisir, ce sont les petites trouvailles: mélanger les titres de Ange, "les pommes (blettes) ou "Knopfler singeant Clapton en train d'imiter J.J Cale" car je n'ai pas un fond méchant!

yggdralivre a dit…

loin de moi l'idée de trouver ton propos "méchant", il y a une forme de jubilation avec sourire moqueur aux lèvres... et le sourire est contagieux.

Arewenotmen? a dit…

Je disais donc que je n'appreciais peut-être jamais autant ta plume que trempée dans l'acide... comme pour Clapton/Dire Straits par exemple !

Jimmy Jimi a dit…

Après les avoir longtemps ignorés (et même parfois revendus), j'ai profité du Net pour me replonger dans certains albums (à petites doses). Le plus souvent, le résultat fut le même, à savoir que je me suis demandé comment j'avais pu aimer ces disques dans mes jeunes années. Il faut dire que l'oreille n'est plus forcément la même quand on lui a offert davantage de motifs de comparaison.

Devant Hantoss a dit…

Ha ha ha (je me répète) Moooonsieur profite de cette petite polémique pour gagner du temps et donc, finalement cet épisode, juste pour taper la discuss?
Moi, je vais vous la faire relance alors.
Je défends sans difficulté la période de Genesis autour de "Selling..." il y a ici du gros talent, et j'étais content de lire un bouquin sur la prog, écrit par un "gamin" qui l'écoute comme on découvre une musique hors de son temps mais qui a pu s'en décrocher.
Yes et RELAYER au moins et pas que.
Quoiqu'en pense nos amis "punk", leur attitude, salutaire certes, avait ce petit goût de "conservateur", le rock, c'est trois accords et puis bla bla bla... Limite réac finalement. Content qu'un VDGG soit passé à travers, comme quoi c'était bien une question de posture et pas de musique.
ANGE.. Hum, il y a quelques années, seul avec un côte du Rhône, je me suis fait "Par les fils de Mandrin" et son final m'avait mis en joie; J'aime monter le son sur "captain coeur de Miel" et enfin Mon "émile" seul classement au hit parade de Ange en France, sans oublier le Nain de Stanislas....
J'arrête là, après tout ... parlons plutôt de ce Picon Bière. Un Picon Bière et un "Sex & Drugs & rock & Roll" il y en a qui ferait mieux de pas trop la ramener sur la prog... Re ha ha ha

Jimmy Jimi a dit…

Hello Devant,
Hélas, j'ai la réplique! J'ai beaucoup de mal avec les "conservateurs" dont tu fais allusion, je ne me sens donc pas du tout visé. Mais aux guitares à trois accords, je préférais toujours la pop baroque au prog, soit la richesse et la délicatesse contre l'emphase asphyxiante!
Avec ce chapitre, je n'ai pas cherché à gagner du temps, mais à vous plonger tranquillement vers un nouvel âge avant le dernier virage...

Keith Michards a dit…

Ce feuilleton me rappelle ma lointaine jeunesse. Au début des années 70, je fréquentais "Le Cyclope", un bar souterrain de Metz. Il y régnait une ambiance bruyante, joyeuse et enfumée. La bière/grenadine coulait à flot et on refaisait le monde en tirant sur d'infâmes Goldo qui nous arrachaient les poumons. On y descendait entre copains, avec les 33 tours qu'on avait achetés chez le disquaire juste au dessus et on passait des heures à commenter nos emplettes.
En ce temps-là, l'achat d'un disque était quelque chose d'important, un acte quasi mystique.
Sinon, j'écoute toujours Ange !

Jimmy Jimi a dit…

Hola Keith,
Merci pour cette belle confidence, ce devait être un chouette endroit.
Personne n'est parfait!

Audrey Songeval a dit…

J'ai quand même l'impression que les plus jeunes générations n'ont plus ce regard condescendant sur le prog qu'avait "ceux qui savaient". Entendons par là, ceux qui avait compris l'esprit du punk.
Je dois dire que l'esprit du punk, aussi éternel puisse-t-il être, il est loin d'avoir eu raison. Car dans le prog, il y a des choses bien plus intéressante que 690% de ce qui a l'étiquette punk... Cela dit les 10% restant valent certainement beaucoup plus... Mais j'en veux un peu au punk parce qu'il m'a fait passer pendant des décennies à côté de cette étiquette "prog". Parce que King Crimson, Peter Hammil et le Van der Graaf Generator, certains Genesis méritent mieux que du dédain de pose...
Par contre, Dire Straits (même s'il y a quand même des trucs très écoutables aussi mais que je ne n'ai jamais envie d'écouter alors pas grave), lâche-toi comme tu veux! Pour Ange, jamais écouté, donc vas-y aussi. ^-^
Les jeunes générations ne comprennent d'ailleurs pas ce sectarisme que ceux qui ont été marqué par cet esprit punk. Pour eux, tout ça n'est que musique, et ce sont eux qui ont raison! Le Zorn m'a d'ailleurs montré que j'écoutais parfois du prog sans m'en rendre compte.

Pour ce qui est de ton texte, il y a de jolies comparaisons au début. Un texte très touchant. La touche nostalgique te va bien, elle donne à ton ton texte de jolies couleurs... ^-^

Demain, je décolle aux States! C'est la première fois de ma vie. J'espère que je trouverai à manger autre chose que des burgers... Direction Miami. Donc je ne serai peut-être pas fidèle au poste pendant une bonne semaine.

Jimmy Jimi a dit…

Hello Audrey,
Quand j'écris qu'ils sont passés à côté du punk, j'inclus la new wave...
Concernant le Zorn, le problème (si c'en est un), c'est qu'il range beaucoup de chose sous cette étiquette, alors que je les classerais ailleurs.
Pour les jeunes générations, je ne sais trop; à force de tout mélanger, on a quand même l'impression, parfois, de manger du couscous mêlé à de la choucroute!
Merci pour tes compliments. Aujourd'hui, il n'y a même pas ton fameux "mais", ça fait plaisir!
Je te souhaite un excellent voyage. J'espère que tu auras de belles choses à nous raconter. Et n'oubli pas le Gun Club quand tu seras à Miami!
Il n'y a pas que des burgers, il y a également des hot dogs!

projectobject a dit…

Le Rock est mort en 1969/70, je n'avais que 12/13 ans et je possédait pas mal de 45rpms des Stones, je venais de découvrir Hendrix lors de la sortie de son 1er album, Allman Brothers devenait mon groupe préfèré, Jerry Gracia faisait mon bonheur, Zappa m'a enthousiasmé dès son 3ème album et les Fugs évidemment, j'ai raté le festival de l'île de Wight, puis tout dégénère, les uns meurent et ne laissent que des cendres, les maisons de disques veulent faire du profit à outrance, Led Zeppelin n'est qu'une ombre de ce qu'ils étaient mais toujours au top, les Stones ne tournent que sur 2 titres par albums et un riff, Lou Reed ressuscite car il possède un beau trou de cul, les ricains quand ils ont la gnack ils ont aussi la poisse, quand c'est pas un camion qui déboulonne c'est un crash aérien qui s'en charge (ça a plus de gueule qu'une mini Morris dans un platane), en France on reste sur Delpech, on pleure le suicide de Mike Brant... Alors vive le rock, et hormis les étudiants de fac de lettre qui suçaient une nostalgie désuètes, les matheux avaient compris avant tout le monde le tournant que prenait l'histoire, l'électronique prenait le pouvoir, les écoles d'art allait s'y mettre pour proposer un contre pouvoir et ensemble ils allaient proposer autre chose, musique industrielle post punk, dérivent visuelles, Andy Wharol était bien "Has Been", le rock des Stones, de Lou Reed, de Bowie rentrait dans la variétoche la plus sale, les majors avaient également compris, il fallait viré les labels indépendants, le cd allait contribuer à cela, "Won't Get Fool Again" chantaient les Who, ça le fait encore et toujours, alors les lettrés avaient-ils raison en chialant sur leur nostalgie...

Un coup de gueule signé projectobject.

Everett W. Gilles a dit…

Ca m'a jamais dérangé que des mecs (ou nanas) écoutent Ange, Genesis ou Dire Straits, c'est quand ils veulent me prouver que j'ai tort de pas aimer que ça me les brise grave !
En ce qui me concerne, comme le disait si bien Jean-Pierre Coffe, ...

yggdralivre a dit…

finalement ça tourne toujours autour de la notion de "genre", car nécessaire pour pouvoir s'y retrouver un peu, mais aussi sectaire quand on veut mélanger... le souci c'est, et JJ le signale, c'est quand sans "genre" ça se termine en mélange affreux et dégueu, mais avec trop de genre on tombe dans le sectarisme.
si, on regarde de plus prêt il faut être assez bon en équilibre.
les bons musiciens se foutent des genres et parlent de musique, ils ont raison, mais souvent ils savent faire le choix, ils savent (par instinct peut-être je ne sais pas) reconnaître les autres bons musiciens quel que soit le genre... et c'est ça la classe (et le talent).
parce que le souci de pas mal de gens qui refusent les étiquettes et les "genres" tombent dans le "j'aime tout" et là "tout se vaut"..; et très vite la dernière daube radiofiltrée c'est pareil que Bach... alors que... non :)

finalement les genres ça aide à comprendre le contexte de naissance d'une musique (le punk c'est une réaction, donc oui c'est adolescent ravageur et énervé, tout autant qu'un poil réactionnaire, mais c'est aussi un contexte social précis, une époque, des moeurs), cela permet ensuite d'en percevoir les changements et les modulations... de "comprendre" sans perdre la fibre, l'envie... et d'aller voir ailleurs, de rester aux aguets.

faut savoir classer et foutre le bordel ^^

Jimmy Jimi a dit…

Hello Projectobject,
Personnellement, je trouve que les coups de gueule peuvent être extrêmement salutaires. En tous cas, celui-ci m'offre le plaisir de te lire, ce qui n'était pas arrivé depuis trop longtemps. Par contre, je n'ai pas bien compris ni ce qui avait pu provoquer ta colère ni le contenu dudit coup. Cela ne va pas m'empêcher de te répondre quelques bricoles.
Le rock est mort mille fois et mille fois il a ressuscité (même s'il a chaque fois un peu plus de mal).
Au cas où cela pourrait t'intéresser, je n'ai jamais été ni "lettré" ni "matheux" ayant tout juste obtenu un fort modeste BEP (et en trichant à l'examen qui plus est!).

Hi Everett,
C'est intéressant car j'ai hésité à écrire que ce que j'aimais le moins, ce n'était pas tant ces groupes que leurs fans!

Hola Yggdralivre,
Voilà, c'est un de mes sujets de prédilection: je crois avoir écrire quelques lignes à ce sujet dans ce feuilleton. Je déteste les gens qui répondent qu'ils aiment un peu tout, alors qu'en fait ils n'aiment presque rien!

projectobject a dit…

Hi Jimmy,
Mon coup de gueule est avant tout contre les majors qui manipulent l'auditeur pour raison d'argent, ils ont définitivement tué l'esprit originel du rock, et les matheux qui écouteraient de la musique élaborée pour l'esprit ou les lettrés celle du coeur seraient ainsi classifiés, on a vu le même phénomènes pour le jazz quelques décennies auparavant, j'ai juste repris les termes que tu as employé et je n'ai omis d'y inclure le côté artistique, les jaquettes,la scénographie ou plus tard la vidéo et performances, que seraient les Residents sans leur masque ou Velvet sans la banane et Wharol ou encore Bowie sans Ziggo, il est vrai que certains électrochoc comme le punk fait renaître un certain esprit rock là où se crèche la nostalgie, j'ai voulu par mon billet éviter la guerre des genres - trop facile... Je reste toujours allergiques aux maisons de disque trop malhonnêtes qui nous fourguer leurs éternelles galettes avec inédits remasterisation ou ultimes, conclusion on en devient des pirateurs qui s'attaquent à sa Majesté Warner, Sony ou Universel.

Bien à Tous. projectobject.

Jimmy Jimi a dit…

Ils ont trouvé le truc idéal avec leurs télé-crochets - et tant pis si ces gens ne savent ni écrire ni composer (parfois ils ne connaissent même pas le nom de celui qu'ils reprennent, je l'ai souvent remarquer en regardant The Voice avec mes enfants), on leur refilera un auteur maison, ça rapportera davantage!

Anonyme a dit…

ceux qui sont nés après 1956 (date du 1er Presley), ne connaissent rien au rock ou croient l'apprécier
Sinon le VU est à ranger dans le prog-rock
les groupes d'après 70: The Who, J Geils Band,
Ramones, Lyynyynrrrd skyyy..., Sex Pistols ... et hélas DEVO qui ont tout fouaré avec la moitié d'un album réussi et les Talkings Heads

-L.V.A-

Jimmy Jimi a dit…

Si je suis ton principe (ce que je me garderais bien de faire!), ceux qui sont né en 1956 (alors qu'Elvis a déjà deux belles années de carrière) n'en connaissent pas davantage car, à moins d'être particulièrement précoces, ils ont découvert le rock'n'roll originel avec une quinzaine d'années de retard. Pour autant, j'adore ton humour: quand j'ai lu que tu plaçais The Who dans les groupes post 70, j'ai manqué m'étouffer de rire!
Sinon, "[...] ne connaissent rien au rock ou croient l'apprécier" ne veut rien dire, tout comme la dernière phrase. Ce serait gentil de nous fournir tous les mots menant à ta penser!
P.S. : écrire que le velvet est à ranger dans le prog est une provocation bien trop facile, là aussi, tu peux t'améliorer.

Anonyme a dit…

the Who exprès parce que l'album, leur meilleur, est post 70 (Quadro); sinon pour le VU c'est un groupe rock évidemment dans l'esprit mais progressif musicalement avec des morceaux qui avoisines parfois les 10mn,de la gratte séche du violon chouchou des cloches!!! (sorry Lou) des voix féminines éthérées ...

-L.V.A-

Jimmy Jimi a dit…

"Quadrophenia" est loin d'être le meilleur album des Who; si encore tu avais cité "Who's Next"... Tu devrais retourner écouter le premier.
Ce n'est pas parce qu'un titre est long qu'il est progressif. Il n'y a aucune progression harmonique comme on peut en trouver chez Genesis ou Yes dans les chansons les plus étirées du Velvet, et la guitare acoustique ou l'alto (et non le violon) ne sont pas du tout utilisés comme chez les groupes prog. Quand a Nico, sa voix est beaucoup plus sombre et profonde qu'éthérée.

Jeepeedee a dit…

Ange... mon salaud, quand tu polémiques, tu rigoles pas ! Mon talon d'Achille, Ange ! Continue comme ça et je te fais bouffer l'intégrale de Thiéfaine en mp3 !
Ange ! Non mais quoi Ange ! C'est bien Ange ! Au moins un groupe inspiré, pas comme Joy Division ou le Velvet !

projectobject a dit…

Bon finalement conflit de genre ou conflit de génération ??? conflit de goûts musicaux... Que de la foutaise, il suffit d'aimer ce que l'on écoute sinon on finit comme un vieux grincheux critique musical sur une plate-forme TV ou RADIO ou pire PRESSE musicale, Bouffon de chez Bouffon, autant enseigner le solfège à Macron, Valls ou Philipot, ensemble à la flûte de bois j'en préfère les pimpons de tarlouzes.

projectobject.

Jimmy Jimi a dit…

Hello Jeepeedee,
Chouette, un nouveau commentaire sur mon feuilleton! Si ma mémoire est bonne, le précédent datait du chapitre 5...
Est-ce bien la peine de tailler le Zorno et son goût du prog pour venir défendre Ange? J'ai réécouté, il y a quelques années, et j'ai trouvé ça particulièrement ridicule - surtout la voix de Descamps, insupportable à force de maniérisme.

Hi Projectobject,
Il me semble que les gens que tu cites n'ont besoin d'aucune leçon concernant l'utilisation de la flûte! J'en suis même venu à me demander si nous avions déjà connu un gouvernement plus inique...

nestor b a dit…

Merci Jimmy pour ce nouvel épisode !

Rien que pour la mélopée joyeuse des bumpers, je m'y retrouve forcément.

Les "polémiques" Ange Clapton Knopfler et autres, c'est marrant, et ça prouve qu'il faut de tout pour que l'auditeur/public s'y retrouve.
Perso je préfère grandement Dire Straits à Clapton (bien que ce dernier ai posé de beaux morceaux sur 461 Ocean Boulevard, pas tous on est d'accord) et Thiéfaine à Ange. Mais ce n'est sans doute que des goûts liés à des souvenirs (on s'est aimé dans les maïs !).

Allez, je retourne claquer deux trois fourchettes.

Ps : "Elle semblait surfer sur la vague de son propre sourire." : Magnifique !

Jimmy Jimi a dit…

Hello Nestor,
Pour Clapton, il ne faudrait tout de même pas oublier ses jeunes années avec Yardbirds, Mayall ou Cream...
Merci pour ton "magnifique", faudrait tout de même pas s'arrêter aux petites polémiques!

Jeepeedee a dit…

Hello Jimmy

Pour le coup mon commentaire était aussi provoc que ton épisode (je suis déçu, tu n'as même pas relevé que j'insultais le Velvet, mais faut dire qu'un anonyme a posté tellement de conneries ici que ma pittoresque tentative ne tenait pas la route). Bien sûr que Ange c'est un peu difficile, daté et tout ce que tu voudras. N'empêche, je rejoins Keith dans la nostalgie et me passe parfois Emile Jacotey, que veux-tu. Quant au Zorn, c'est moins son goût pour le prog que sa volonté de détenir toujours la Sainte Vérité et de prendre les lecteurs pour des élèves dissipés qui m'agace. Alors je mords...

Ne to'ffusque pas de mon absence de commentaires sur ton feuilleton : j'en ai mis un, voilà. Si je continuais, je serais forcé de mettre tes épisodes en relief et dire que je préfère celui-ci à celui-là, ce que tu pourrais trouver vexant, ce que je tiens à éviter. Même si Joy Division, c'est quand même un groupe trop naze (allez, je retente ! sans rancunes !)

Anonyme a dit…

@jeepeedee allez la fiotte c'est du passé!

Jimmy Jimi a dit…

Hello Jeepeedee,
Quand la provocation est trop évidente, je ne relève pas, comme ça, ça vous fait les pieds! Je comprends parfaitement l'effet de nostalgie mais, pour Ange, y'a pas moyen! Moi, ce que j'ai du mal à appréhender chez Zorn, c'est qu'il peut passer de choses magnifiques à plusieurs billets sur les garçons coiffeurs.
Bien sur que je m'offusque! Tout le monde peut préférer des chapitres comme on peut préférer des chansons dans un album: c'est toujours moins vexant que l'absence. Mais je ne te force pas la main!

Cher anonyme,
Voici une insulte digne du dernier des fouteux. Dans ma grande générosité, je suis pour que tout le monde puisse s'exprimer mais, à l'avenir, je ne tolérai plus ce genre de commentaires qui seront systématiquement effacés.